Parc éolien offshore de Saint-Brieuc : Saint-Quay-Portrieux recommandé - L'EnerGeek

Parc éolien offshore de Saint-Brieuc : Saint-Quay-Portrieux recommandé

Middelgruden Offshore Wind Farm in DenmarkAfin d’assurer la maintenance de son futur parc éolien offshore en baie de Saint-Brieuc, le consortium Ailes marines, détenu à 70% par l’espagnol Iberdrola et à 30% par le Français Eole Res, a décidé de soutenir la candidature du port de Saint-Quay-Portrieux. Il faudra cependant attendre le 26 septembre prochain et la décision du conseil général des Côtes d’Armor pour connaître officiellement le port choisi.

Lauréate de l’appel d’offres lancé par l’état en 2011 pour le développement, la construction et l’exploitation de ce projet de 100 éoliennes de 5 MW, la société Ailes marines avait au préalable présélectionné 3 ports sur les 17 du département. Une commission consultative composée d’élus, d’experts techniques et d’Ailes Marines a décidé de recommander finalement la ville de Saint-Quay-Portrieux, au détriment d’Erquy et de Saint-Cast.

Dans un communiqué de presse datant du 4 septembre dernier, le futur exploitant du site explique ce choix. « Deux principaux groupes de critères ont été déterminants pour le choix de la recommandation finale du port de Saint-Quay-Portrieux : les critères maritimes (la profondeur d’eau, la manœuvrabilité dans le port, les conditions de mer sur le trajet) et les critères réglementaires (la compatibilité réglementaire, la compatibilité environnementale) ». Saint-Quay-Portrieux a été préféré notamment pour l’accessibilité 24h/24 et 365 jours par an de son port ainsi que pour sa profondeur d’eau qui est d’au minimum 2,50 mètres.

Quelques 140 emplois directs devraient être crées grâce à ce futur parc éolien en mer d’une puissance totale de 500 MW. La société Ailes Marines estime qu’il faudra « 100 techniciens pour les opérations de maintenance, 20 marins chargés du transport du personnel de maintenance et du matériel, et 20 superviseurs pour le suivi de production » Parallèlement, 2000 emplois indirects devraient voir le jour, notamment au Havre et à Brest. Le consortium prévoit notamment la construction de trois navires de maintenance.

L’exploitation de ce futur parc éolien devrait démarrer en 2018.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 27 Nov 2023
Le gouvernement fait de la sobriété énergétique une de ses grandes priorités. La ministre de la Transition écologique, Agnès Pannier-Runacher, qui s'était félicitée des efforts des Français tout en négligeant la réalité de leur vie quotidienne, vient d'annoncer une expérimentation…
mer 30 Nov 2022
Bienvenue au tiers-monde : non seulement la France risque de subir des coupures d’électricité cet hiver, en raison de l’indisponibilité d’une partie de son parc nucléaire, notamment à cause de décisions politiques iniques mais... le réseau téléphonique mobile aussi risque,…
mar 31 Jan 2023
Contre toute logique, alors que la demande en énergies renouvelables est à son apogée, les fabricants européens d’éoliennes sont à la peine. Certains pourraient devoir déposer le bilan prochainement, alors même qu’ils ne subissent pas encore de plein fouet la…
lun 23 Jan 2023
C’est une bonne nouvelle pour les européens. Le prix du pétrole brut va baisser pour les distributeurs, grâce à une remontée significative de l’euro face au dollar. Soulagement sur le front de l’énergie, pour les européens. La devise européenne se…