Japon : la sûreté nucléaire renforcée par des mesures plus strictes - L'EnerGeek

Japon : la sûreté nucléaire renforcée par des mesures plus strictes

Après neuf mois de travail, la nouvelle autorité japonaise de régulation nucléaire, qui se veut indépendante du lobby nucléaire,  vient d’adopter des normes de sécurité plus strictes pour les centrales nucléaires. Ces mesures rentreront en vigueur le 8 juillet prochain.

“Je pense que nous avons créé un dispositif qui peut être considéré comme tout à fait approprié au niveau international. Mais sa valeur réelle sera vérifiée lors du passage en revue des réacteurs”, a déclaré le président de l’autorité, Shunichi Tanaka, lors de la présentation de ces mesures mercredi dernier.

En prenant la catastrophe de Fukushima comme contre-exemple, l’autorité nippone a fixé de nouvelles mesures de sécurités : les centrales doivent par exemple posséder plus de pompes de secours au cas où le système de refroidissement tombe en panne, et être mieux équipées face aux tsunamis “géants”.

L’agence a également limité la durée d’exploitation d’un réacteur nucléaire à 40 ans. Il sera possible de prolonger une seule fois cette durée pour 20 ans, après avis de l’agence.

Un expert français du nucléaire estime qu’il est important que l’agence de régulation japonaise soit capable d’évaluer correctement l’efficacité des mesures de sécurité mises en place par les industriels du nucléaire.

Tous les réacteurs avaient été arrêtes après la catastrophe de Fukushima. Actuellement seuls deux réacteurs ont reçus en 2012 une autorisation de remise en service pour 13 mois. Les 48 autres réacteurs japonais ne pourront être réutilisés qu’après avoir été évalués par l’agence. Ce sont d’abord 12 réacteurs qui devraient être soumis à l’évaluation de l’agence.

Le gouvernement japonais soutient fortement la remise en service des centrales nucléaires qui sont synonymes d’indépendance énergétique face à l’importation d’hydrocarbures.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 16 Oct 2015
Le ministère de l’Économie allemand vient de rendre un rapport qui rassure les investisseurs du nucléaire. Réalisé en partenariat avec le cabinet d’audit Warth & Klein Grant Thomton, l’audit du coût du démantèlement des centrales et de la gestion des…
mer 12 Fév 2014
La centrale de Cruas-Meysse (Ardèche) a battu son record annuel de production en 2013. Une performance permise, selon son exploitant EDF, par une bonne gestion des arrêts de maintenance et une amélioration de la fiabilité des équipements. La centrale à…
mar 10 Oct 2017
Le groupe EDF a confirmé, dans un communiqué publié lundi 9 octobre 2017, le calendrier des deux dernières phases d’essais du réacteur EPR de Flamanville ainsi que sa mise en service au dernier trimestre 2018. L’électricien public, qui prépare actuellement…
mer 17 Juil 2019
Le 16 juillet 2019 marque le début d’une étape importante dans le processus de déconstruction du réacteur nucléaire Superphénix de Creys-Malville. Après des années de travaux, les équipes en charge du chantier s’attaquent à l’ouverture de la cuve. Du fait…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.