L'éolienne à voile : le futur de l'éolien ? - L'EnerGeek

L’éolienne à voile : le futur de l’éolien ?

La première éolienne à voile a été inaugurée ce week-end dans la commune de Grande-Synthe, dans le Nord (59). Inspirées des voiles des bateaux, ces éoliennes permettent une très bonne prise au vent, et cumulent de nombreux avantages par rapport aux modèles classiques.

L’éolienne VoileO est le fruit de quatre années de recherches, effectuées par Christian Sarrazin et Sébastien Damageux, les deux concepteurs.

[stextbox id=”info”]Description et avantages[/stextbox]

Sa structure est basée sur un mât central de 7 mètres de haut, accompagné d’une partie mobile de 14 mètres. Celle-ci est composée de 12 voiles, de 15m² chacune (soit un total de 200m² de prise au vent).

L’utilisation de voiles, plutôt que les pâles habituelles d’une éolienne traditionnelle, permet une meilleure adaptation au vent. Selon sa vitesse et son orientation, les voiles peuvent se dérouler ou s’enrouler, afin d’offrir une meilleure captation du vent.

Les principaux clients visés sont les collectivités locales, les entreprises, et les agriculteurs. En effet, grâce aux voiles, ils peuvent profiter d’un grand espace de communication visuelle.

De plus, grâce à sa taille réduite, elles peuvent être placées sans permis de construire, et sans génie civil important : ses fondations ne s’enfoncent qu’à 4 mètres de profondeur, et il n’y a pas besoin de béton pour sa mise en place. Elle est aussi facilement transportable, et peut être installée au plus près du lieu où sera consommé l’électricité.

[stextbox id=”info”]Une bonne alternative ?[/stextbox]

Pour l’instant, ce prototype a une assez faible puissance : seulement 75 kW, au lieu des 1 à 3 MW d’une éolienne standard (soit une puissance entre 30 et 40 fois inférieure). Il est cependant prévu que les prochains modèles atteignent les 300 kW.

Une version “plus simple et plus rudimentaire” est également en réflexion, pour permettre un accès à l’électricité aux régions les plus défavorisées.

Mais d’après Philippe Brulé, le coordinateur technique du SEPEN (Site Expérimental pour le Petit Eolien National), les chiffres de rendement de ce prototype ne sont pas satisfaisants. Il indique ainsi qu’ “il est peu probable que l’éolienne puisse fournir régulièrement une puissance de 75 kW. On est plus probablement légèrement en dessous de 30 kW pour une vitesse de vent de 11 m/s”.

Pour Marion Lettry, chargée de l’éolien au Syndicat des énergies renouvelables, ce genre d’innovation est “encourageant”. Cependant, ce modèle serait “plus en concurrence avec les éoliennes domestiques qu’avec les grandes turbines”. Elle ajoute qu’il faut aussi “voir combien d’années les voiles pourront tenir, et leur résistance aux forts vents”.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 29 Sep 2017
Producteurs d’une électricité à la fois fiable, propre et abordable, les grands barrages hydrauliques français font partie du patrimoine historique et industriel local, et doivent s'assurer de la préservation des quantités et de la qualité des ressources en eau utilisées.…
jeu 9 Avr 2015
Les investissements dans les énergies renouvelables retrouvent une dynamique positive. C'est du moins les conclusions tirées d'un rapport du Programme des Nations Unies pour l'Environnement (PNUE), dont les données chiffrées démontrent qu'après deux années de baisse consécutives, les investissements dans les…
mer 24 Jan 2018
Alors que l'électrification rurale s’impose comme un des défis majeurs du continent africain au XXIème siècle, l'énergéticien français a annoncé vendredi 19 janvier 2018, le lancement en collaboration avec Off Grid Electric, d'une offre d'énergie solaire hors réseaux au Ghana. Ce…
ven 9 Jan 2015
Le Département sud-africain de l'Énergie (DOE) a sélectionné le consortium dirigé par l'énergéticien français GDF Suez pour construire une centrale solaire thermique à concentration d’une capacité de 100 MW à Kathu, au Nord-Ouest du pays. La centrale à capteurs cylindro-paraboliques remédiera à l'intermittence…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.