Deux réacteurs arrêtés en Corée suite à une affaire de corruption - L'EnerGeek

Deux réacteurs arrêtés en Corée suite à une affaire de corruption

La Commission de sûreté et de sécurité nucléaire de Corée du Sud a décidé d’arrêter deux de ses réacteurs nucléaires suite à la révélation d’une affaire de corruption. Des fonctionnaires auraient permis l’achat de pièces non certifiées, en falsifiant des certificats de conformité. Les autorités coréennes craignent une pénurie d’électricité cet été.

Mardi 28 mai, deux réacteurs nucléaires ont été arrêtés et la relance de deux autres réacteurs à l’arrêt pour maintenance a été repoussée, le temps de procéder aux vérifications nécessaires.

Les réacteurs arrêtés, un réacteur de la centrale de Gori et un réacteur de la centrale de Wolseong, comportent des pièces fournies avec des certificats de conformité falsifiés. Les fonctionnaires corrompus et les fournisseurs incriminés ont été condamnés à des peines de prison allant de 8 mois à 2 ans.

La Commission de sûreté et de sécurité nucléaire demande le remplacement des pièces non conformes avant la relance des réacteurs.

Alors que 10 des 23 réacteurs du pays sont désormais à l’arrêt (en plus des réacteurs stoppés mardi, d’autres sont à l’arrêt pour des opérations de maintenance), les autorités craignent une pénurie d’électricité lors des pics de consommation de l’été, saison à laquelle les systèmes de climatisation sont très sollicités en Corée du Sud.

Le nucléaire permet de produire 35% de l’électricité sud-coréenne. D’ici 2030, 16 nouveaux réacteurs doivent être mis en service dans ce pays pour répondre à la demande d’électricité.

Rédigé par : jacques-mirat

Avatar
jeu 10 Août 2017
Fin juillet 2017, le nucléaire américain a connu un nouveau revers : l’arrêt des travaux pour la construction de deux réacteurs nucléaires en Caroline du Sud a été annoncé. Alors que le secteur espérait, il y a encore dix ans,…
jeu 16 Oct 2014
Le ministre algérien de l'Energie Youcef Yousfi a annoncé lors d'une conférence de presse ce dimanche 12 octobre à Oran, la volonté du gouvernement de construire une première centrale nucléaire avant 2029. Si les ambitions algériennes en matière d'énergie nucléaires…
lun 18 Nov 2013
L'opérateur de la centrale nucléaire endommagée de Fukushima, Tepco, a débuté lundi 18 novembre le retrait du combustible de la piscine du réacteur 4. Une opération qualifiée de "délicate" qui devrait s'étaler sur une période d'un an. Après avoir obtenu,…
jeu 28 Mai 2015
Le célèbre projet ITER fêtera l’an prochain son dixième anniversaire, une occasion pour dresser un bilan de ce qui sera peut-être la première unité à produire de l’énergie nucléaire grâce au principe de fusion. Contrairement à la fission nucléaire qui…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.