Millener : améliorer l’efficacité énergétique grâce aux smartgrids - L'EnerGeek

Millener : améliorer l’efficacité énergétique grâce aux smartgrids

Dans le but d’améliorer la gestion de l’énergie dans les régions insulaires, le groupe EDF a mis au point une opération-pilote du nom de Millener (Mille Installation de Gestion Energétiques dans les îles françaises). Un projet qui concerne 1.500 clients entre la Corse, la Réunion et la Guadeloupe.

Coordonnée par les responsables des SEI (Systèmes Energétiques Insulaires) et de la R&D (Recherche et Développement) d’EDF, cette opération de réseaux intelligents, ou smart grids, vise à perfectionner les réseaux électriques des régions insulaires, souvent plus fragiles.

[stextbox id=”info”]Pourquoi ces régions ?[/stextbox]

Les îles sont soumises à une véritable contrainte : elles doivent produire l’ensemble de l’énergie qu’elles consomment. L’importation de matières premières a donc un coût non-négligeable dans ces régions sur le prix de l’électricité.

Le mix énergétique des îles est souvent composé essentiellement de thermique, une énergie chère et polluante. L’arrivée des énergies renouvelables (éolien et solaire) dans les régions insulaires est encore limitée car leur caractère intermittent ne permet pas d’assurer l’équilibre entre production et consommation.

Enfin, le développement des systèmes de climatisation tend à renforcer la demande électrique dans les îles, rendant d’autant plus nécessaire l’optimisation du réseau.

[stextbox id=”info”]Le projet Millener[/stextbox]

Comme le souligne la vidéo ci-dessous, le projet Millener mis en place par EDF vise avant tout à maintenir l’équilibre entre l’offre et la demande d’électricité, tout en intégrant de manière optimale les énergies renouvelables au réseau. L’objectif étant d’atteindre l’autonomie énergétique des régions insulaires grâce à la stabilité du réseau.

Pour cela, les foyers participants sont équipés d’une « Energie Box » donnant des informations sur la consommation électrique de chaque appareil de la maison. Cette boîte favorise également la communication entre les foyers et le gestionnaire de réseau.

En cas de baisse de la production (absence de vent ou de soleil), EDF peut interrompre la consommation d’un ou de plusieurs appareils afin de ramener la consommation au niveau de la production. Bien entendu, le consommateur reste maître de son foyer et peut à tout moment reprendre le contrôle.

[stextbox id=”info”]Réduire la part du thermique[/stextbox]

Dans le cadre  de ce projet, certains foyers sont également équipés d’installations photovoltaïques et de batteries permettant de stocker l’électricité. Ainsi, ces batteries délivrent, par temps nuageux ou de nuit, l’énergie accumulée en situation optimale de production. Si les batteries sont vides et que l’ensoleillement insuffisant, le foyer reçoit alors l’énergie provenant des centrales thermiques du réseau.

Ce projet de réseau intelligent vise donc à limiter la part de ces centrales dans les réseaux électriques insulaires afin de réduire les rejets de CO2. EDF a également mis en place plusieurs projets de smart grids en métropole. A Toulouse, le projet Sogrid, lancé en avril 2013, étudie la consommation électrique de près de 1.000 foyers urbains et ruraux et s’intéresse à la sobriété énergétique.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 1 Oct 2019
Le 23 septembre 2019, Fiat a annoncé son intention de tester prochainement une solution vehicle-to-grid (V2G) en Italie. Le constructeur n'est pas le seul à s'intéresser au potentiel de l'électromobilité. En France, Renault et Nissan ambitionnent également de se positionner…
lun 27 Juil 2020
  Dans une tribune publiée ce dimanche 26 juillet 2020, Julien Tchernia, président d’ekWateur, explique que le véhicule électrique doit être alimentée par une électricité renouvelable si l'on veut qu'il soit écologique. Alimenté par une centrale à charbon, son bilan…
mar 4 Juil 2017
Si la transition énergétique concerne les pays et les grandes entreprises, elle est aussi l’affaire des particuliers. Pourtant, malgré les campagnes de sensibilisation lancées ces dernières années pour investir dans la rénovation énergétique des habitats, les particuliers ont encore beaucoup…
jeu 3 Déc 2015
Le réseau français RS2E, qui réunit chercheurs et industriels, a dévoilé le vendredi 27 novembre dernier le premier prototype de batterie sodium-ion. Une technologie avancée présentant des caractéristiques similaires aux batteries lithium-ion actuellement exploitées dans les secteurs de la téléphonie…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.