Londres dévoile sa stratégie industrielle nucléaire - L'EnerGeek

Londres dévoile sa stratégie industrielle nucléaire

Mardi 26 mars, la Grande-Bretagne a dévoilé sa stratégie industrielle nucléaire : jusqu’à 16 GW et 40.000 emplois pourraient être créés outre-Manche d’ici 2030.

Le pays a également annoncé qu’il comptait consacrer 40 millions de livres à la recherche et au développement sur l’énergie nucléaire.

Le nucléaire est notamment appelé à remplacer plusieurs centrales thermiques vieillissantes : la fermeture de ces installations va réduire de 20% la capacité de production électrique du pays d’ici 2020.

12 réacteurs répartis sur 5 nouveaux sites nucléaires devraient être construits d’ici 2030. La première centrale construite dans le cadre de ce nouveau programme nucléaire devrait être celle d’Hinkley Point C. Localisée au sud-ouest de l’Angleterre, elle devrait entrer en service aux alentours de 2020.

EDF, qui doit construire deux réacteurs EPR à Hinkley Point C, et le gouvernement britannique sont actuellement en cours de négociation sur le prix de l’électricité qui sera produite sur ce site.

Rédigé par : arthur-leroy

Avatar
lun 4 Mai 2015
C'est au Palais des Congrès et des Expositions de Nice que se déroulera, du dimanche 3 au mercredi 6 mai 2015, la prochaine édition de l'International Congress on Advances in Nuclear Power Plants (ICAPP). Ce congrès consacré aux dernières innovations…
jeu 20 Nov 2014
Que se passerait-il si la centrale nucléaire de Tricastin se retrouvait dépourvue d'alimentation électrique ? Comment réagiraient les réacteurs nucléaires s'ils étaient basculés en urgence sur le système de secours secondaire d'alimentation ? Comment les équipes d'EDF géreraient-elles une brèche…
mer 28 Oct 2015
Alors que l’Angleterre entame le renouvellement de son parc nucléaire, la France envisage à son tour de remplacer ses réacteurs. Selon les prévisions de l’exploitant EDF, en 2050, le pays sera équipé d’une trentaine d’EPR NM (nouveau modèle). (suite…)
jeu 20 Mar 2014
Mardi mardi à l’aube, 56 militants de Greenpeace de 14 nationalités différentes se sont introduits dans le site de la centrale nucléaire de Fessenheim, en Alsace, pour y mener une action coup de poing. Ils ont tous été interpellés par…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.