Londres dévoile sa stratégie industrielle nucléaire - L'EnerGeek

Londres dévoile sa stratégie industrielle nucléaire

Mardi 26 mars, la Grande-Bretagne a dévoilé sa stratégie industrielle nucléaire : jusqu’à 16 GW et 40.000 emplois pourraient être créés outre-Manche d’ici 2030.

Le pays a également annoncé qu’il comptait consacrer 40 millions de livres à la recherche et au développement sur l’énergie nucléaire.

Le nucléaire est notamment appelé à remplacer plusieurs centrales thermiques vieillissantes : la fermeture de ces installations va réduire de 20% la capacité de production électrique du pays d’ici 2020.

12 réacteurs répartis sur 5 nouveaux sites nucléaires devraient être construits d’ici 2030. La première centrale construite dans le cadre de ce nouveau programme nucléaire devrait être celle d’Hinkley Point C. Localisée au sud-ouest de l’Angleterre, elle devrait entrer en service aux alentours de 2020.

EDF, qui doit construire deux réacteurs EPR à Hinkley Point C, et le gouvernement britannique sont actuellement en cours de négociation sur le prix de l’électricité qui sera produite sur ce site.

Rédigé par : arthur-leroy

Avatar
Le Premier ministre, Gabriel Attal, a dévoilé les premiers chiffres du Centre interprofessionnel technique d'études de la pollution atmosphérique (Citepa) concernant la baisse de CO2 de la France en 2023 lors d'un meeting en Mayenne le mercredi 22 mai 2024.…
mar 13 Déc 2022
Ce n’est pas l’objectif qui avait été fixé à date, mais tout de même : la France, confrontée à des températures glaciales, peut tout de même compter sur 42 de 56 réacteurs nucléaires pour alimenter en électricité les Français. Pour…
mer 29 Mai 2024
Dans un communiqué publié mardi 28 mai 2024, EDF a annoncé l'arrêt temporaire d'un des deux réacteurs de la centrale nucléaire de Golfech (Tarn-et-Garonne) en raison d'une demande d'électricité trop faible.     Un troisième arrêt d'EDF depuis le début…
ven 1 Mar 2024
À Bure, un tournant technologique promet de révolutionner la gestion des déchets radioactifs. Des robots prennent le relais pour veiller sur notre héritage le plus durable, mais aussi le plus dangereux.     Des robots à 500 mètres sous terre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.