Fukushima : des robots pour intervenir dans la centrale - L'EnerGeek

Fukushima : des robots pour intervenir dans la centrale

Les Japonais font appel à de multiples robots afin de nettoyer le site de la centrale nucléaire endommagée par le tsunami de mars 2011.

Mercredi 20 février, Mitsubishi Heavy Industries a dévoilé un robot du nom de « Super-Girafe » pouvant travailler dans des environnements radioactifs comme celui de Fukushima. Télécommandé,  doté d’un bras télescopique et utilisant différents objets, le « ICM-Super Girafe (Mars C) » peut effectuer de nombreuses manipulations jusqu’à 8 mètres de hauteur.

De son côté, l’entreprise Toshiba a présenté une autre invention pouvant aspirer la radioactivité du site nucléaire grâce à la projection de dioxyde de carbone congelé sur les surfaces contaminées. Le robot aspire ensuite la glace évaporée ayant capturé les résidus radioactifs. Si Toshiba estime que ce robot pourra nettoyer 2m² par heure, l’actuel prototype ne contient de dioxyde de carbone congelé que pour 30 minutes d’opération.

Un programme national

C’est dans le cadre des travaux de décontamination de la centrale de Fukushima, qu’un organisme dépendant du ministère nippon de l’Industrie avait lancé un programme de recherche et de développement. Aujourd’hui, les robots sont indispensables sur un site qui connaît d’importants taux de radioactivité empêchant toute intervention humaine.

Outre ces deux innovations robotiques, d’autres entreprises japonaises ont entamé des phases de recherche et de création afin de participer à la décontamination de la centrale qui pourrait s’étaler sur quarante ans.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 8 Nov 2022
Quel est le bon prix pour les actions d’EDF ? Selon plusieurs fonds américains, il serait plus proche des 15 euros, que des 12 euros proposés par le gouvernement français dans le cadre du plan de nationalisation d'EDF.   15,80…
jeu 28 Mar 2024
La facture d'EDF pour la construction des six nouveaux réacteurs EPR prévus d'ici à 2035 est déjà de 30 % supérieure à son budget initial. Pour financer la relance nucléaire, le gouvernement envisage d'utiliser une partie de l'épargne des Français…
Le gouvernement peine à donner une direction à la stratégie énergétique et climatique de la France. L'avis des Français sera une nouvelle fois demandé sur ces sujets. Gabriel Attal a annoncé une prochaine grande consultation suite à une réunion qui…
mer 16 Nov 2022
C’est une conséquence logique du plan de relance nucléaire du gouvernement français. Au lieu des 5000 recrutements annuels, destinés à remplacer pour l’essentiel les départs à la retraite, la filière nucléaire française prévoit d’embaucher massivement pendant toute la décennie.  …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.