Grand froid : comment l’équilibre électrique est-il assuré ? - L'EnerGeek

Grand froid : comment l’équilibre électrique est-il assuré ?

L’électricité ne pouvant pas être stockée, le niveau de production doit en permanence être suffisant pour répondre à la demande. L’hiver, quand la consommation atteint ses pics annuels, différents leviers sont actionnés pour permettre d’assurer l’équilibre électrique.

[stextbox id=”info”]Qui assure l’équilibre électrique ? [/stextbox]

RTE (Réseau de transport d’électricité) a pour mission d’assurer l’équilibre électrique en permanence. Sachant que l’électricité ne peut pas être stockée en grande quantité, la production doit toujours être suffisante pour répondre à la demande, y-compris en hiver lors des pics de consommation.

La responsabilité de l’équilibre électrique repose aussi sur l’ensemble des  producteurs électriques. Les producteurs d’électricité, sont appelé « responsable d’équilibre », dans le sens où ils doivent assurer un niveau de production électrique suffisant pour répondre aux besoins de leurs clients respectifs.

Les « responsables d’équilibre » (le principal étant EDF) doivent adresser quotidiennement à RTE (de la veille pour le lendemain) un programme prévisionnel de leur niveau de production électrique. Ces prévisions permettent à RTE de s’assurer que le niveau de production électrique soit suffisant pour alimenter tous les clients du réseau.

Un autre type de prévision permet d’assurer l’équilibre électrique : les prévisions des niveaux de production hydraulique sont calculées plusieurs mois à l’avance. Les niveaux d’eaux dans les régions où se trouvent des barrages sont contrôlés tout au long de l’année par EDF, dans le cadre d’un partenariat avec Météo France. Cette surveillance permet à l’électricien de prévoir le niveau de ressources hydrauliques qui seront à sa disposition lors des grands froids hivernaux (ou lors des périodes de sécheresse estivales).

[stextbox id=”info”]Pourquoi l’équilibre électrique est-il plus dur à assurer en hiver ? [/stextbox]

En hiver, l’équilibre électrique est plus dur à assurer, en raison des pics de consommation électrique liés notamment à l’utilisation du chauffage électrique : en hiver, quand la température chute d’un degré, la consommation d’électricité augmente de 2.300 MW !

La consommation électrique française peut dépasser 50 TWh en hiver (décembre, janvier principalement) alors qu’elle est  seulement de 30 TWh lors de certains mois d’été.

[stextbox id=”info”]Les leviers qui permettent d’assurer l’équilibre électrique lors des pics de consommation :[/stextbox]

Pour répondre à la hausse de demande, notamment lors des pointes de consommation hivernales, les responsables d’équilibre peuvent jouer sur différents leviers :

– Il est possible de déplacer les dates des arrêts programmés des centrales : dans la mesure du possible, les arrêts des réacteurs nucléaires ne sont pas programmés en hiver, afin que le taux de disponibilité du parc nucléaire soit le plus élevé possible à cette période de l’année.

– On peut aussi utiliser des moyens disponibles en quelques heures (centrale thermiques), voire en quelques minutes (turbines à combustion, centrales hydrauliques), pour répondre à la hausse de la demande électrique.

Le parc thermique français est d’ailleurs en cours de modernisation. Des installations anciennes sont remplacées par de nouvelles centrales plus respectueuses de l’environnement. Ces investissements permettent à la France de conserver un parc thermique de puissance équivalente, très utile pour équilibrer production et demande électrique, tout en respectant les nouvelles normes environnementales qui seront imposées par l’Europe à partir de 2016.

Signalons que plusieurs turbines à combustion ont récemment été construites en région parisienne pour renforcer la sûreté électrique de l’Île-de-France.

Le parc hydraulique, également mobilisable très rapidement, est modernisé dans le cadre d’un programme de maintenance nommé « Super’Hydro ».

– L’achat d’électricité sur les marchés extérieurs (les pays voisins de la France) est aussi un moyen d’assurer l’équilibre électrique, sachant qu’il est parfois économiquement plus avantageux  d’acheter de l’électricité à l’étranger que de la produire sur le territoire français.

– Le système des effacements de consommation est également un levier important : utilisé par RTE depuis plusieurs années, il permet de limiter la consommation des industries électro-intensives pendant les pics de consommation.

Les industriels qui acceptent, sur la base de volontariat, de réduire ou de cesser leur consommation électrique aux moments où le réseau électrique risque d’être sous tension reçoivent des indemnités compensatoires.  Ce système vient de s’institutionnaliser, avec la mise en place par le gouvernement d’un dispositif anti-black-out reposant sur les mêmes principes.

 

 

 

Rédigé par : jacques-mirat

Avatar
mar 19 Sep 2017
Soumis à une pression réglementaire et concurrentielle de plus en plus forte, les constructeurs automobiles européens ont rivalisé ces derniers jours d'annonces spectaculaires sur leurs futures gammes électriques. Après Volkswagen et Daimler, le groupe Renault s’est lui aussi engagé, vendredi…
dim 22 Mai 2016
Le groupe espagnol Gamesa, second fabricant d'éoliennes à l'échelle européenne, a inauguré mardi 10 mai dernier le lancement d'un prototype d'unité de production d'électricité hors réseau. Savant mélange d'énergies éolienne, solaire et thermique, ce dispositif devrait permettre d'alimenter en électricité verte…
lun 9 Oct 2017
Après avoir remporté en 2016 un contrat de fourniture d'électricité renouvelable pour plus de 21.000 sites publics dans l'Hexagone, le géant pétrolier poursuit son intégration sur le marché de la fourniture d’énergie. Le PDG du groupe Patrick Pouyanné a dévoilé…
Largement salué ces derniers jours pour avoir dépassé les objectifs de la loi de transition énergétique et entériné la "neutralité carbone" en France dès 2050, le plan climat du ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot décline une…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.