Le dispatching : comment équilibrer production et consommation - L'EnerGeek

Le dispatching : comment équilibrer production et consommation

La consommation d’électricité varie énormément, que ce soit suivant le jour de l’année ou l’heure qu’il est. Cependant, il est impossible de stocker l’électricité, pour la distribuer au moment le plus opportun. C’est la mission du Centre national d’exploitation du système électrique français (CNES) de prévoir et de gérer ces aléas : c’est le dispatching.

L’électricité n’étant pas stockée,  un équilibre permanent entre la production et la consommation d’électricité, est nécessaire. Pour cela, RTE  (Réseau de transport d’électricité) établit des prévisions à l’avance : pour l’année prochaine, pour la saison, la journée, l’heure suivante. Chaque jour, une courbe prévisionnelle est ainsi prévue.

Ces pronostics sont basés sur l’historique de la consommation de l’électricité, sur les prévisions de Météo France, et sur les prévisions de production des centrales électriques. De cette façon, été comme hiver, de jour et de nuit, la production d’électricité est prévue pour s’ajuster à la demande : chauffage, climatisation, lumière…

En France, un dispatching national est opéré par RTE sur le réseau de lignes à 400.000 volts. Sept centres de dispatching régionaux prennent le relais localement.

Les échanges électriques avec les pays frontaliers sont également gérés par RTE, soit 46 lignes d’interconnexion aux six frontières françaises. Ces échanges transfrontaliers assurent un secours mutuel en cas d’incident majeur ou servent simplement à ajuster la fourniture électrique à la demande.

Le travail des « dispatcheurs » est donc crucial : on parle même de « chefs d’orchestres » pour les désigner. Ils doivent en effet déterminer les besoins en électricité, mais également réagir aux aléas, pour éviter les impacts sur la clientèle, comme les coupures.

De plus, ils doivent prendre en compte aussi bien les prévisions de production des centrales, que celles des installations renouvelables. Or,  il est difficile de connaître la production photovoltaïque ou éolienne à l’avance en raison du caractère intermittent de ces énergies.

Le dispatching consiste donc à veiller à respecter en permanence l’équilibre entre production et consommation, grâce aux hypothèses faites au préalable et grâce à des qualités de réactivité.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mer 27 Nov 2013
Philippe Martin, ministre de l’Ecologie, a annoncé mardi 22 octobre, à l'occasion du colloque annuel de l’Union Française de l’Électricité (UFE), l'organisation prochaine d'une grande concertation stratégique sur les opportunités du développement de l’autoconsommation, notamment dans le secteur de l'énergie…
Deux semaines après avoir publié le bilan du débat public sur la révision de la Programmation pluriannuelle de l’énergie, la Commission particulière du débat public (CPDP) et son président Jacques Archimbaud présentait officiellement mercredi 12 septembre 2018 les enseignements clés…
mer 1 Avr 2015
L'Union Européenne fait un pas de plus en direction d'un marché énergétique commun. La Commission de Régulation de l’Électricité (CRE) a en effet annoncé mardi 31 mars avoir donné son accord au couplage des marchés électriques de la région Centre-Ouest…
Le 24 août, l’Autorité environnementale a publié son avis sur la programmation pluriannuelle de l’énergie du ministère de l’Environnement. Ce dernier étant « positif », selon Ségolène Royal, une consultation du public sera lancée dans les jours qui viennent. (suite…)

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.