Le dispatching : comment équilibrer production et consommation - L'EnerGeek

Le dispatching : comment équilibrer production et consommation

La consommation d’électricité varie énormément, que ce soit suivant le jour de l’année ou l’heure qu’il est. Cependant, il est impossible de stocker l’électricité, pour la distribuer au moment le plus opportun. C’est la mission du Centre national d’exploitation du système électrique français (CNES) de prévoir et de gérer ces aléas : c’est le dispatching.

L’électricité n’étant pas stockée,  un équilibre permanent entre la production et la consommation d’électricité, est nécessaire. Pour cela, RTE  (Réseau de transport d’électricité) établit des prévisions à l’avance : pour l’année prochaine, pour la saison, la journée, l’heure suivante. Chaque jour, une courbe prévisionnelle est ainsi prévue.

Ces pronostics sont basés sur l’historique de la consommation de l’électricité, sur les prévisions de Météo France, et sur les prévisions de production des centrales électriques. De cette façon, été comme hiver, de jour et de nuit, la production d’électricité est prévue pour s’ajuster à la demande : chauffage, climatisation, lumière…

En France, un dispatching national est opéré par RTE sur le réseau de lignes à 400.000 volts. Sept centres de dispatching régionaux prennent le relais localement.

Les échanges électriques avec les pays frontaliers sont également gérés par RTE, soit 46 lignes d’interconnexion aux six frontières françaises. Ces échanges transfrontaliers assurent un secours mutuel en cas d’incident majeur ou servent simplement à ajuster la fourniture électrique à la demande.

Le travail des « dispatcheurs » est donc crucial : on parle même de « chefs d’orchestres » pour les désigner. Ils doivent en effet déterminer les besoins en électricité, mais également réagir aux aléas, pour éviter les impacts sur la clientèle, comme les coupures.

De plus, ils doivent prendre en compte aussi bien les prévisions de production des centrales, que celles des installations renouvelables. Or,  il est difficile de connaître la production photovoltaïque ou éolienne à l’avance en raison du caractère intermittent de ces énergies.

Le dispatching consiste donc à veiller à respecter en permanence l’équilibre entre production et consommation, grâce aux hypothèses faites au préalable et grâce à des qualités de réactivité.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 26 Sep 2019
Le Salon Smart City + Smart Grid se prépare à ouvrir ses portes à Paris les 2 et 3 octobre 2019. A cette occasion, de nombreux intervenants professionnels discuteront des enjeux liés à la mise en place des smart grids.…
lun 23 Oct 2017
Le marché de l’énergie continue de s’ouvrir toujours davantage à la concurrence avec l’arrivée prochaine d’un nouvel acteur de taille. La plateforme de commerce en ligne Cdiscount, filiale du groupe Casino, a en effet annoncé, jeudi 19 octobre 2017, son…
lun 10 Déc 2018
Le 9 décembre 2018, au lendemain des Gilets Jaunes, Ségolène Royal martèle: "le défi climatique peut être une chance (...) pour sortir de la crise sociale". D'ailleurs, certaines villes ont peut-être trouvé une solution pour répondre aux problèmes de pouvoir…
ven 12 Mai 2017
Déployé par EDF depuis 2013 sur le territoire français, le chauffe-eau solaire reste pourtant assez méconnu du grand public. Même si ce sont surtout l'île de La Réunion et la Corse qui sont intéressées, EDF compte bien conquérir d'autres régions…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.