La production du parc nucléaire en baisse de 3,8% en 2012 - L'EnerGeek

La production du parc nucléaire en baisse de 3,8% en 2012

La production du parc nucléaire baisse pour la première fois depuis 2009. Avec 404,9 TWh produits en 2012, les réacteurs français ont produit 3,8 % d’électricité en moins qu’en 2011.

Une légère baisse de production que l’exploitant EDF explique par deux facteurs : la météo et les arrêts pour maintenance.

La météo puisque les températures exceptionnellement douces enregistrées depuis le mois de septembre ont impacté la production.

Deux réacteurs ont par exemple dû être arrêtés fin décembre pour adapter la production à une demande électrique faible pour cette période de l’année (un réacteur de la centrale du Blayais le 21 décembre et un réacteur de la centrale de Penly le 24 décembre).

Les arrêts des centrales pour maintenance ont également eu un effet sur la production. EDF évoque des « prolongations d’arrêts plus importantes ».

Plusieurs redémarrages de centrales ont pris quelques jours de plus que prévu. EDF envisage d’améliorer la gestion des arrêts de ses centrales. En 2012, le taux de disponibilité du parc nucléaire a été de 81%. L’objectif affiché à moyen terme est de 85 %.

Par ailleurs, la production du parc nucléaire d’EDF en Grande-Bretagne est en hausse en 2012.

Rédigé par : jacques-mirat

Avatar
mer 14 Déc 2022
Des dizaines d’articles sont parus dans la presse mi-décembre pour annoncer une avancée majeure en terme de fusion nucléaire. Une équipe de chercheurs californiens serait enfin parvenue à produire plus d’énergie que dépensée, pour atteindre la fusion. La réalité est…
jeu 4 Avr 2024
C’est la fin de plusieurs semaines de discussions et de débats à l’Assemblée nationale. Les députés viennent de voter un texte pour étendre les tarifs réglementés de l’électricité et, par la même occasion, empêcher le démembrement d’EDF. De nouveaux tarifs…
mar 21 Juin 2022
Le fonctionnement des centrales nucléaires n'est que très peu affecté en cas de canicule. Et lorsque leur puissance est modulée à la baisse, c’est avant tout par souci de préservation de l’environnement. Explications. C’est la plus grande centrale nucléaire des…
sam 19 Nov 2022
Alors que l’énergie est au cœur des préoccupations des chefs d’État européens, le Kazakhstan -premier fournisseur d’uranium de la France et gros exportateur d’hydrocarbures à destination de l’Europe- appelle ses citoyens aux urnes pour une présidentielle où le Président sortant…

COMMENTAIRES

  • La petite augmentation outre-Manche ne compense pas la diminution en France.

    Maintenant, si l’on regarde ce qu’il en est au niveau mondial, le déclin devrait continuer, comme pour 2011 :

    http://energeia.voila.net/electri/electri_nucle_declin.htm

    L’année dernière, on en était revenu au niveau de production de 2003.

    En 2012, la production a encore diminué au Japon et on ne voit pas de compensation par d’autres pays.

    Le taux de charge, avec 404,9 TWh produits pour une puissance de 63,1 GW, est tombé en France à 73,2%, soit moins que la moyenne de 75% sur longue période.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.