Le chantier de la centrale hydraulique d'Aston en avance sur le calendrier - L'EnerGeek

Le chantier de la centrale hydraulique d’Aston en avance sur le calendrier

barrage-astonLa modernisation de l’aménagement hydroélectrique d’Aston, en Ariège, a franchi mardi 26 juillet dernier une étape décisive avec la pose du dernier tronçon de la nouvelle conduite forcée située en rive droite. L’installation d’EDF s’inscrit dans le cadre du programme national de rénovation des aménagements hydrauliques du groupe, et permettra d’optimiser les performances techniques du premier centre de production pyrénéen. Le chantier, entamé en 2014 pour une durée de trois ans, aura nécessité un investissement total de 16 millions d’euros et devrait s’achever d’ici la fin de l’année, en avance sur le calendrier prévu. 

Pose réussie du dernier tronçon

Si le chantier d’Aston, premier d’un programme complet de modernisation et de maintenance dans la vallée de l’Ariège, progresse jusqu’à présent sans encombre, il aura nécessité des travaux de haute précision dans un environnement à la fois protégé et difficile d’accès. Le remplacement de la conduite forcée le long d’une pente de 400 mètres (pour une inclinaison de 30°) a demandé la mise en place de procédures de sécurité strictes, mais ce sera finalement déroulé sans difficultés particulières.

Le groupe EDF a en effet réalisé avec succès, fin juillet dernier, la pose de la dernière virole de la nouvelle conduite forcée située rive droite, et devrait donc pouvoir raccorder ce nouvel équipement à la centrale dans les temps, voire même plusieurs jours en avance par rapport au calendrier initial. « Malgré un chantier qui présente quelques conditions difficiles (remplacement dans une pente, géologie peu favorable, éléments de la conduite forcée lourds, environ une tonne au mètre), nous avons réussi, pour l’heure, à tenir le budget et nous sommes en avance sur l’ensemble des jalons », explique Claude Nicolas Cour, contrôleur de travaux sur le chantier de remplacement de la conduite forcée d’Aston.

Montée à côté de l’ancienne toujours en service (mais usée par la corrosion), la nouvelle conduite forcée d’Aston permettra d’amener l’eau de la vanne de tête jusqu’aux turbines de production. Plus de 400 mètres de conduite ont été fabriqués pour cela par la société ariégeoise SAVCO à Saverdun, spécialisée dans les secteurs de l’énergie (hydroélectricité, bois énergie, nucléaire, éolien…), et installés virole par virole. Un travail de haute technicité pour les experts et géomètres EDF chargés d’ajuster, au millimètre près, des tubes métalliques de plus de 9 tonnes et de 9 mètres de long.

Prolonger la durée d’exploitation   

Lancé en juillet 2014 par des travaux préparatoires de plusieurs mois (terrassement, déboisement, sécurisation des falaises et installation de la base de vie du chantier), le chantier prévu sur une période de trois ans approche donc de son terme. Les conduites sont vidées depuis le 13 mai dernier et le chantier compte à ce jour une semaine d’avance par rapport au début de la phase de requalification, prévue dorénavant à partir du 21 octobre prochain.

La centrale sera pleinement opérationnelle dès le début de l’année 2017, et l’ensemble des nouveaux équipements, à la fois plus sûrs et plus performants, permettront au groupe EDF de rallonger la durée d’exploitation de la centrale d’Aston de plusieurs décennies. Sa production s’est d’ailleurs poursuivie durant toute la durée du chantier, et seuls quelques mois d’arrêt auront été nécessaires cette année lors de la procédure du raccordement des nouvelles conduites. Les travaux sur les conduites forcées ont été réalisés en majeure partie par le Groupement mandataire d’Entreprise (GME) composé de plusieurs sociétés de la région sud-ouest telles que Saverdun, Eiffage ou encore Resirep. Au total, « plus de 70 % des 16 millions d’euros investis dans ce projet auront bénéficié à l’économie locale », souligne EDF.

Avec plus de 105 MW de puissance installée, la centrale hydraulique d’Aston est une des plus puissantes à l’échelle nationale et représente la plus grande production du parc hydraulique du Sud-Ouest. Elle est équipée de quatre groupes de type Pelton et fournit en moyenne près de 337 GWh par an, soit l’équivalent de la consommation annuelle de 160.000 habitants.

 

Rédigé par : jacques-mirat

lun 17 Nov 2014
C'est à Dunkerque, commune du nord de la France idéalement située aux abords de la mer du Nord, que se dessine un des projets d'une filière naissance, celle de l'éolien offshore français. Le chaudronnier CMP Dunkerque, spécialiste de la soudure haute technicité,…
mer 3 Août 2016
Souvent laissée de côté pour ses faibles rendements, l'énergie osmotique, appelée aussi "énergie bleue", pourrait bien connaître son heure de gloire. Des chercheurs suisses du laboratoire de biologie de l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), ont mis au point une…
jeu 7 Juil 2016
L’Europe est à l’aube d’une nouvelle ère basée sur l’utilisation massive des énergies renouvelables. C’est en substance l'une des conclusions du "New Energy Outlook 2016", publié en juin par l’agence américaine Bloomberg New Energy Finance. Selon les experts qui ont…
lun 24 Avr 2017
A l'instar du groupe EDF en 2016, le français Engie se lance lui aussi sur le marché des énergies renouvelables chinois. L'énergéticien a annoncé avoir signé mardi 18 avril à Shanghai, un accord pour une prise de participation à hauteur…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *