Linky peut aussi servir la mobilité électrique - L'EnerGeek

Linky peut aussi servir la mobilité électrique

mobilite-electriqueLe récent mouvement de panique lié à une éventuelle pénurie de carburant confirme le choix judicieux de la France de se tourner sérieusement vers la mobilité électrique. S’il faut s’attendre à ce que l’approvisionnement en électricité augmente dans les années à venir, pour les besoins du transport donc, le nouveau compteur d’Enedis (ex-ERDF) et, plus largement, les réseaux électriques intelligents, ont un rôle important à jouer.

Lundi 23 mai, 1 600 stations-service étaient en rupture partielle ou totale de carburant, et le blocage des raffineries et dépôts prenaient de l’ampleur. Les hôteliers craignaient que les touristes décident de passer le week-end suivant chez eux plutôt que de risquer de se retrouver à sec. A juste titre : Laurent Salanié, directeur général du site Weekendesk, constatait une baisse de près d’un tiers des réservations sur sa plateforme. Des considérations économiques qui, au même titre que les considérations environnementales, doivent nous questionner sur notre dépendance aux hydrocarbures. Des solutions existent, au premier rang desquelles la voiture électrique, dont la démocratisation est en marche, et qu’un réseau de plus en plus performant, grâce à Linky et à l’ensemble des smart grids, pourrait rendre ultra fiable en toute circonstance.

Hausse des ventes de voitures électriques

Dans ce contexte, quoi de plus logique que de se tourner vers la voiture électrique ? D’autant que le secteur n’a pas attendu les tensions de ces dernières semaines pour se développer. Sur les quatre premiers mois de l’année, les ventes ont bondi de 75,5 % par rapport à la même période de 2015. A l’origine de ce dynamisme, une offre constructeurs élargie et des prix d’achat proches de leurs équivalents thermiques (essence et diesel) grâce au « bonus écologique » de 6 300 euros et au « super bonus » de 3 700 euros. La mécanique simplifiée contribue également à expliquer le succès de la voiture électrique. En effet, de nombreuses opérations d’entretien disparaissent par rapport à une voiture essence ou diesel : vidange, courroie de distribution, bougies, etc. Les experts estiment que les coûts d’entretien d’une voiture électrique sont inférieurs d’environ 25 % à ceux des voitures traditionnelles.

Pénurie d’essence ou pas, l’utilisateur d’une voiture électrique n’aura pas à craindre les longues heures d’attente pour remplir son réservoir. Il pourra recharger facilement à domicile sur une prise de courant domestique standard ou en utilisant une « wallbox », un dispositif pouvant être installé dans son garage ou sur le parking de son entreprise ou de sa collectivité. Il pourra également recharger à l’extérieur, grâce aux 10 000 bornes de recharge publique associées aux 450 bornes rapides déployées sur les principaux parkings des centres commerciaux et des aires d’autoroutes du pays.

Bien sûr, la France sera confrontée à des besoins de plus en plus importants à mesure que le nombre d’immatriculations augmentera. Selon le baromètre Avere-France, 2 109 voitures électriques particulières ont été immatriculées au cours du mois dernier dans l’Hexagone contre 1 948 en avril 2015. En 2015, les ventes de voitures électriques ont bondi de 64 % par rapport à 2014, grâce à une série d’arguments de plus en plus convaincants : aides à l’achat, on l’a vu, mais aussi confort de fonctionnement ou plein à moins de 2 euros. Selon les estimations les plus réalistes, 2 millions de voitures électriques sillonneront les routes françaises à l’horizon 2020.

Réseaux électriques intelligents 

Il s’agit d’un véritable défi pour notre pays. La mise en circulation de 2 millions de véhicules électriques nécessitera l’installation de 400 000 bornes de recharges publiques et de 4 millions de bornes privées en 2020. Il faut au moins cela pour que l’utilisateur puisse recharger son véhicule de manière aussi souple et naturelle que lorsqu’il recharge son téléphone portable. Or, comme le signale EDF, « une recharge de tous les véhicules en même temps, par exemple le soir vers 19 heures, entraîne un pic de consommation susceptible de perturber la qualité de l’alimentation électrique ». La recharge simultanée de 2 millions de véhicules nécessiterait 10 % de la puissance installée en France, et EDF estime même que « si ces 2 millions de véhicules se chargeaient simultanément en ‘recharge accélérée’, cela représenterait un appel de puissance de 88 GW, soit la quasi-totalité de la puissance totale du parc de production français ! ».

Afin de répondre à ces nouveaux besoins, la mise en place d’un réseau de distribution plus intelligent, souple et moderne est indispensable. Linky, le nouveau compteur communicant d’Enedis, constitue la « première brique » de ce nouveau système, qu’on appelle « smart grid ». Il permettra de généraliser l’usage de l’informatique et des télécommunications sur le réseau de distribution afin de garantir une livraison plus efficace d’électricité, économiquement viable et sûre. Piloté de manière plus flexible, le système électrique pourra plus facilement faire face aux contraintes telles que l’intermittence des énergies renouvelables et le développement de nouveaux usages comme le véhicule électrique. Et, ainsi, ne plus avoir à faire face aux pénuries d’essence.

Rédigé par : lucas-goal

jeu 8 Sep 2016
Des chercheurs de l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) et du Centre suisse d'électronique et de microtechnique (CSEM) ont révélé, fin août, avoir mis au point un procédé de stockage de l'énergie solaire sous forme d'hydrogène, au moyen de cellules…
lun 26 Août 2013
Les subventions aux énergies renouvelables baissent un peu partout en Europe. Alors que la France, l’Allemagne ou encore l’Espagne réduisent significativement leurs politiques de soutien aux énergies vertes, la Suisse fait part de son intention de les imiter. Face aux…
mer 30 Oct 2013
Au terme d’un chantier de 3 années ayant mobilisé plus de 1.500 personnes et de 175 prestataires, EDF annonce que les travaux de rénovation de l’aménagement hydroélectrique de Nentilla (Aude) sont terminés. 50 millions d’euros ont été investis par l’électricien…
jeu 19 Jan 2017
Direct Energie, troisième acteur français de l'électricité et du gaz, revendique aujourd'hui près de 2,1 millions de clients et un chiffre d'affaires légèrement supérieur à 1,5 milliard d'euros, en forte croissance par rapport à l'exercice 2015. Favorisé par la fin…

COMMENTAIRES

  • Very interesting information!Perfect just what I was searching for! “If you could choose one characteristic that would get you through life, choose a sense of humor.” by Jennifer Jones.

    Répondre
  • this is what i think the zombie ones are in order,accuracy,doors opened,grenade kills,head shots,shots fired,perks bought,revives,distance travelledI may be wrong but its just my opinion November 4, 2012 Zombie_Prodigy

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *