L’AIE prévoit la hausse des prix du pétrole en 2017 - L'EnerGeek

L’AIE prévoit la hausse des prix du pétrole en 2017

pétroleAIEL’Agence Internationale de l’Energie vient de publier son rapport annuel sur les perspectives du pétrole à moyen terme. Dans ce document, l’organisation rattachée à l’OCDE prédit une remontée des prix du pétrole à partir de 2017, lié à un ralentissement de la production mondiale.

Même si pour Goldman Sachs, « on n’est pas prêt de revoir un pétrole à 100 dollars », l’AIE table sur une hausse des prix dès l’année prochaine. Depuis 2014, les prix ont chuté de 70% tandis que le baril de brent est désormais estimé à environ 35 dollars. L’AIE assure que « les conditions de marché actuelles ne permettent pas d’envisager un redressement rapide des prix dans un futur immédiat ».

Ainsi, d’après ses prévisions portant sur la période 2015-2021, l’excédent de production sera en moyenne de 1,1 million de barils par jour en 2016 ; il passera cependant à seulement 100 000 b/j en 2017 alors qu’il était de 2 millions b/j en 2015, notamment du fait de la résistance des producteurs de pétrole de schiste. Les experts s’inquiètent de la baisse des investissements dans le secteur pétrolier qui ferait pour un risque sur la sécurité des approvisionnements « dans un avenir pas si lointain ».

Rédigé par : jacques-mirat

mer 17 Juin 2015
Si la production d'électricité représente à l'heure actuelle plus de 25% des émissions de gaz à effet de serre à l'échelle mondiale, les différentes sources de production d'électricité disponibles de nos jours sont loin d'être équivalentes en matière d'émissions de…
lun 21 Déc 2015
Dans le département du Nord, la France modernise son parc thermique afin de s’adapter à la nouvelle donne énergétique. En installant, à Bouchain, une centrale à Cycle Combiné Gaz (CCG) de nouvelle génération, EDF et General Electric apportent une réponse…
ven 8 Déc 2017
Si ses relations diplomatiques avec l’Europe ne sont plus vraiment au beau fixe depuis 2014 et l’annexion de la Crimée, la Russie n’en a jamais perdu pour autant le rôle de premier fournisseur de gaz européen, et devrait encore battre…
lun 19 Juin 2017
Vivement critiqué par Bruxelles qui y voit surtout le moyen pour la Russie de renforcer son poids dans l'approvisionnement européen en gaz, le projet controversé du gazoduc Nord Stream 2 continue de diviser les membres de l’UE. Défendu par Berlin,…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *