L'Afrique du Sud réaffirme son ambition nucléaire - L'EnerGeek

L’Afrique du Sud réaffirme son ambition nucléaire

NukeAdSL’Afrique du Sud est actuellement le seul pays du continent africain à bénéficier d’une centrale nucléaire en activité. Conçue par la société Framatome (aujourd’hui Areva), elle pourrait bientôt être secondée par une nouvelle installation, le président Jacob Zuma envisageant la construction d’une autre unité pour remplacer les vieilles centrales à charbon.

Comme nous l’indiquions à la fin du mois de décembre 2015, l’Afrique du Sud compte sur le nucléaire pour répondre à ses besoins énergétiques. Dans une déclaration en date du 11 février, le chef de l’Etat s’est d’ailleurs dit « déterminé à exploiter l’énergie nucléaire dans le futur panier énergétique ». Une décision stratégique pour l’entreprise Eskom, spécialisée dans la production et la distribution d’électricité, qui pourra bénéficier d’une énergie propre et abandonner les vieilles centrales à charbon.

Chargée de désigner les entreprises co-contractantes, la ministre de l’énergie Tina Joemat-Peterson rappelait récemment que « le secteur énergétique sud-africain attire toujours les investisseurs ». Une compétition pourrait donc bien s’engager entre les différents constructeurs de la filière pour obtenir le marché. Mais alors que la France bénéficie de liens privilégiés avec les responsables locaux du fait de l’ancienneté de sa coopération dans l’atome civil, le professeur Scott Firsing affirme que Vladimir Poutine serait « en bonne place pour accompagner le développement nucléaire de l’Afrique du Sud ».

Rédigé par : jacques-mirat

ven 10 Mai 2013
La Tunisie prévoit d'installer un réacteur nucléaire pour 2020, afin de répondre à ses besoins en électricité. En effet, la Tunisie a besoin de 6.000 MW d'électricité par jour, mais n'en produit actuellement que la moitié : le pays souffre…
lun 26 Oct 2015
Comme annoncé par Jean-Bernard Lévy le 3 septembre denier, le nouveau calendrier adopté par l'énergéticien dans le cadre du chantier de l'EPR de Flamanville prévoit la mise en service de ce réacteur nouvelle génération pour le quatrième trimestre 2018. Un…
mar 28 Mar 2017
La Haute cour d'Osaka au Japon a confirmé, mardi 28 mars 2017, le droit d'exploitation des unités 3 et 4 de la centrale de Takahama, située à quelque 350 km à l'ouest de Tokyo, jugeant les nouvelles normes de sûreté…
mar 11 Août 2015
Depuis septembre 2013 et l’arrêt de deux réacteurs à la centrale d’Ohi, le Japon ne produisait plus d’énergie nucléaire. Cette période zéro nucléaire, engagée après la catastrophe de Fukushima, est désormais terminée depuis cette nuit, 3h30, heure de Paris. Le…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *