Appel d'offres photovoltaïque : le solaire français à l'heure de la reprise - L'EnerGeek

Appel d’offres photovoltaïque : le solaire français à l’heure de la reprise

ombriere_ppvsLa ministre de l’Environnement, Ségolène Royal, a détaillé vendredi 4 décembre dernier le résultat de l’appel d’offres solaire photovoltaïque pour les installations solaires de grande puissance (plus de 250 kWc). Au total, près de 212 projets lauréats ont été sélectionnés représentant une puissance de 800 MW, un milliard d’euros d’investissement et plus de 5.000 emplois. Un regain d’activité significatif qui devrait permettre d’accompagner et d’accentuer la relance du secteur observée depuis 2014.

Baisse des coûts de production et doublement de l’appel d’offres

La ministre de l’Environnement et de l’Energie a finalement rendu public les résultats de l’appel d’offres pour les installations solaires de grande puissance concernant la réalisation et l’exploitation de centrales solaires au sol, sur de grandes toitures ou en ombrières de parkings. Comme l’avait annoncé quelques mois plus tôt le Président François Hollande, la puissance totale de l’appel d’offres solaire a bien été doublée, passant de 400 à 800 MW.

A l’origine de ce nouvel élan gouvernemental, une forte diminution des coûts de production du solaire et des tarifs d’achats proposés par les candidats. En moyenne, les centrales au sol se verront racheter leur électricité à 82 euros/MWh, soit une baisse de 23% par rapport au précédent appel d’offres, lancé 20 mois avant celui-ci, en mars 2013. Pour les deux autres catégories de projets, les installations en grande toiture et celles sur ombrières, les tarifs sont respectivement de 129 euros/MWh (-18%) et 124 euros/MWh (-15%).

Au final, plus de 212 projets ont été retenus et pourront profiter de ces tarifs d’achat garantis. Un moyen pour le gouvernement « d’encourager la compétitivité des projets, de valoriser l’innovation et de favoriser les projets sobres en carbone et vertueux en termes de bonne utilisation des sols », précise le ministère.

La filière photovoltaïque française retrouve le sourire

Ces 212 projets lauréats représenteront plus d’un milliard d’euros d’investissements dans la réalisation de nouveaux parcs de production d’électricité solaire, et contribueront logiquement à donner une nouvelle impulsion au développement de la filière industrielle française.

La majorité de ces nouveaux modules seront fabriqués dans l’Hexagone et produiront annuellement en cumulé, environ 1,1 TWh d’électricité renouvelable, entraînant ainsi une croissance de +15 % de la production solaire nationale.

« Nous sommes particulièrement satisfaits de ces annonces qui renforcent la filière photovoltaïque française sur l’ensemble de sa chaîne de valeur, puisque la moitié de ce nouveau parc sera construit avec des panneaux solaires fabriqués sur notre territoire. La Ministre confirme, ainsi, l’engagement de la France dans le domaine des énergies renouvelables » ont déclaré Jean-Louis Bal et Arnaud Mine, respectivement Président du SER et Président de SER-SOLER. Ces derniers estiment par ailleurs que plus de 5.000 emplois devraient être maintenus et créés du fait de ces investissements.

De nouveaux appels d’offre pour le photovoltaïque seront lancés début 2016 conformément au calendrier annoncé par Ségolène Royal le 13 novembre dernier.

Crédits photo : Urbasolar / Projet CEREG

Rédigé par : livingston-thomas

mer 18 Fév 2015
Le groupe énergétique français EDF a publié, jeudi 12 février, un communiqué de presse centré sur son bilan opérationnel et financier pour l'année 2014. Une année qui permet à l'énergéticien d'afficher des résultats "solides" grâce aux "excellentes" performances des énergies…
jeu 22 Déc 2016
Réservées aux grandes institutions internationales comme la banque mondiale ou la banque européenne d’investissements, les obligations vertes ou "green bonds" se démocratisent et séduisent désormais aussi bien le secteur privé que les autorités publiques. Preuve de cet intérêt grandissant, la…
mar 11 Juil 2017
Peu de régions françaises ont autant d’atouts que la région Provence-Alpes-Côte d’Azur en matière d’énergies renouvelables : un fort taux d’ensoleillement, les accès à l’eau, de grandes étendues… Pourtant, même si elle est bien classée parmi les régions vertes, la…
mer 6 Mar 2013
L’armée américaine teste de nouvelles piles à combustible fonctionnant avec de l’eau ou de l’urine. Cette technologie écologique permet d’alléger les équipements des soldats. La start-up new-yorkaise SIGNa Chemistry développe des mini-piles à combustible, utilisées principalement pour recharger les smartphones.…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *