Le mix électrique de la Russie : 67,5% d'énergie fossile - L'EnerGeek

Le mix électrique de la Russie : 67,5% d’énergie fossile

La production électrique de la Russie est largement dominée par les énergies fossiles. Le pays dispose d’importantes ressources en gaz et autres hydrocarbures. Mais il développe peu les filières renouvelables.

D’après les chiffres publiés par l’observatoire des énergies renouvelables Observ’ER, la Russie est le quatrième producteur mondial d’électricité, avec 1 053,6 TWh en 2011, derrière la Chine, les Etats-Unis et le Japon.

La Russie est riche en ressources énergétiques. Le pays est le premier producteur et exportateur mondial de gaz. Il possède les plus grandes réserves de gaz naturel du monde ainsi que les deuxièmes plus grandes réserves de charbon et les huitièmes pour le pétrole.

Le plus vaste état du monde détient par ailleurs 32 réacteurs nucléaires, qui assurent 16,3% de la production nationale. Il se situe au quatrième rang mondial des pays producteurs d’électricité nucléaire.

Les énergies fossiles, principales ressources

Les combustibles fossiles sont à l’origine de 67,5% de la production russe d’électricité en 2011. La part du gaz naturel comme source d’énergie primaire est très élevée en comparaison des autres pays. La Russie est le premier producteur mondial de gaz naturel, avec 20% de la production mondiale ainsi que le premier exportateur avec 23,5 % des exportations mondiales de gaz.

L’Etat possède également les secondes réserves de charbon, avec 157 milliards de tonnes de réserves. En 2011, la Russie est aussi le sixième producteur de pétrole (4,3% à la production mondiale).

L’hydraulique, première source renouvelable

La Russie est le cinquième producteur mondial d’hydroélectricité, mais elle dispose du deuxième potentiel hydroélectrique au monde, derrière la Chine.

15,8% de l’électricité de la Russie provient de l’hydraulique. Il s’agit, de loin, de la première source d’électricité renouvelable du pays. En effet, les productions de la filière géothermique, biomasse et éolienne restent très marginales. L’éolien, par exemple, produit seulement 18 GWh. Quant à l’énergie solaire, sa production est quasi nulle.

La part des énergies renouvelables est en baisse : en 2001, elle correspondait à 19,7% de l’électricité produite, contre 15,8% dix ans plus tard. Cette diminution s’explique par l’augmentation de la production thermique et nucléaire au cours de la décennie, pour répondre aux besoins croissants du pays.

Toutefois, une augmentation de la production des filières renouvelables, notamment pour l’hydraulique, peut être attendue dans les années à venir. En 2010, la Banque Mondiale a annoncé la mise en œuvre d’un programme de 165 millions de dollars portant sur les énergies renouvelables de la Russie.

 

 

 

 

 

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 11 Juil 2017
Alors que le médiateur de l’énergie rappelait encore il y a quelques semaines l’importance des tarifs réglementés sur le marché de l’énergie pour protéger les consommateurs d’une hausse des prix, le Conseil d’Etat serait lui plus enclin à les voir…
jeu 14 Nov 2013
Aminata Touré, Première Ministre du Sénégal, a indiqué lors de sa Déclaration de Politique Générale que "l'électricité coûte plus cher au Sénégal qu'aux États-Unis". Véritable casse-tête pour le gouvernement du Sénégal, le coût de l'électricité est un véritable handicap pour…
lun 17 Août 2015
Le projet Midi-Provence de RTE prévoit une nouvelle liaison électrique de 210 km entre les postes de La Gaudière, dans l’Aude, et de Ponteau, dans les Bouches-du-Rhône. Il permettra une sécurisation du réseau électrique d'une zone sensible au risque de blackout en renforçant…
lun 1 Fév 2016
A partir d'aujourd'hui, et ce pendant six semaines, l'école d'ingénieurs Mines ParisTech diffuse une série de cours en ligne intitulés "Problèmes Énergétiques Globaux (P.E.G)", et contribue ainsi à l'essor des MOOC en France. (suite…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *