Vinci acquiert les activités énergie d'ACS pour 4,9 milliards d'euros - L'EnerGeek

Vinci acquiert les activités énergie d’ACS pour 4,9 milliards d’euros

vinci acquiert activites energie acs - L'Energeek

Vinci a annoncé, ce 1er avril 2021, l’acquisition des activités énergie du groupe de construction espagnol ACS, pour un montant de 4,9 milliards d’euros. Cette opération permet à Vinci de renforcer son positionnement dans l’ingénierie, les travaux et services dans le domaine de l’énergie, notamment dans le secteur des renouvelables. En parallèle, Vinci et ACS vont créer une co-entreprise visant à acquérir des projets renouvelables matures.

Vinci s’offre les activités énergie du groupe espagnol ACS et ses 45 000 collaborateurs

Ce 1er avril 2021, Vinci, numéro 2 mondial des métiers de la construction et de la concession, a publié un communiqué de presse indiquant qu’elle avait signé un accord avec le groupe de construction espagnol ACS pour le rachat de ses activités énergie.

“Cette transaction s’inscrit dans la stratégie de Vinci, visant à créer un acteur mondial de l’ingénierie, des travaux et services dans le domaine de l’énergie et à développer des projets d’énergie renouvelable, pour enrichir son portefeuille de concessions”, expose le groupe français dans un communiqué de presse.

L’opération devrait être finalisée d’ici fin 2021, et coûtera 4,9 milliards d’euros à Vinci (financé par ses fonds propres et de la dette). L’acquisition recouvre principalement la filiale du groupe espagnol ACS Industrial Services, ses 45 000 collaborateurs dans une cinquantaine de pays (notamment en Espagne, au Mexique, au Brésil, au Pérou et au Chili), et son chiffre d’affaire de 6 milliards d’euros annuels.

Selon Vinci, ACS Industrial Services « dispose d’un spectre de métiers d’une amplitude et d’une granularité remarquables (réseaux, installations spécialisées, systèmes de contrôle), ainsi que d’une offre intégrée pour la réalisation de projets EPC (clé en main), principalement dans le domaine de l’énergie ».

Cette acquisition permet de faire de Vinci un « acteur majeur du secteur des énergies renouvelables »

L’acquisition comprend également les participations détenues par ACS dans huit concessions, principalement dans le domaine des réseaux de transmission électrique, ainsi qu’une plateforme de développement de nouveaux projets dans le secteur des énergies renouvelables. Cette plateforme a notamment permis de développer 4,4 GW de projets renouvelables au cours des 3 dernières années. Vinci a par ailleurs identifié « environ 15 GW de nouvelles opportunités sur le court et moyen terme, principalement dans le photovoltaïque et l’éolien onshore, ainsi qu’environ 8 GW de projets potentiels dans l’éolien offshore ».

Pour Vinci, cette acquisition répond à plusieurs objectifs. Elle offre au groupe français des activités et une présence géographique complémentaires aux siennes, et lui permet, surtout, de devenir un « acteur majeur du secteur des énergies renouvelables » et « d’améliorer sa contribution à la transition climatique ».

Cette importance stratégique des renouvelables est d’ailleurs parfaitement revendiquée par Xavier Huillard, président-directeur général de Vinci, qui a ainsi déclaré : « Cette acquisition est une opportunité unique. (…) Les synergies issues de notre complémentarité géographique, de nos expertises techniques et de nos modèles d’affaires intégrés, seront un atout de taille pour gagner de nouveaux projets et saisir des opportunités greenfield dans le secteur des énergies renouvelables. Nous allons capitaliser sur l’expérience reconnue d’ACS IS pour améliorer la contribution de VINCI à la transition climatique et nous poursuivrons ensemble notre ambition environnementale ».

Par ailleurs, Vinci et ACS ont annoncé leur intention de créer une joint-venture. Cette co-entreprise, détenue à 51% par Vinci et 49% par ACS, pourra acquérir, à des conditions de marché, des actifs matures d’énergie renouvelable, développés, construits et connectés au réseau par Vinci.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 7 Juin 2013
Au cours de l’assemblée générale d’EDF qui s’est tenue la semaine dernière, le PDG du groupe EDF a défendu la stratégie industrielle de l’électricien français. Si Henri Proglio s’est félicité des  récents investissements sur de nouveaux marchés, il a rappelé…
mar 28 Oct 2014
Le robot « GrabIt » utilise l’électricité statique pour tenir et déplacer des objets : pour cela il est constitué d’une plaque ou de différents doigts tentaculaires recouverts d’électrodes, qui génèrent d’importantes forces attractives. Ce dispositif, qui fonctionne sur presque tous les objets…
mar 21 Mai 2019
La mobilité électrique est une piste à suivre pour la transition énergétique. Du 19 au 22 mai 2019, à Lyon, un salon est justement dédié à la mobilité électrique. À cette occasion, EDF accélère son plan mobilité électrique. Le 20…
mer 29 Nov 2017
Présente à l’occasion du Congrès des Maires de France organisé du 20 au 23 novembre 2017, Elisabeth Borne, ministre chargée des Transports, a détaillé devant ces élus locaux la nouvelle démarche des Assises nationales de la mobilité, destinée à encourager…

COMMENTAIRES

  • Maintenant, vous savez ou part votre argent des péages d’autoroutes.
    Pour pouvoir claquer 5 milliards tranquillement en pleine crise du COVID, on peut dire que Vinci s’est mis bien avec cette acquisition qui est devenue sa vache à lait.

    Merci à nos dirigeants incompétent et corrompu d’avoir bradé un à groupe privé un bien public construit et financé par l’argent de tous !!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.