Neoen vise 10 GW d'actifs renouvelables à horizon 2025 - L'EnerGeek

Neoen vise 10 GW d’actifs renouvelables à horizon 2025

neoen 10 gw actifs renouvelables 2025 - L'Energeek

Ce 11 mars 2021, le producteur d’énergies renouvelables français Neoen a publié ses résultats financiers complets pour 2020, et affiché ses ambitions de croissance pour 2025 : le groupe veut progressivement atteindre les 2 GW de nouveaux projets renouvelables par an d’ici 2025 (contre 1 GW en 2020). Au total, Neoen envisage de porter ses capacités d’actifs renouvelables, en opération ou en construction, de 4,1 GW cette année à 10 GW en 2025.

Neoen veut porter ses actifs renouvelables mondiaux de 4,1 GW fin 2020 à 10 GW fin 2025

Le producteur d’énergies renouvelables français Neoen a poursuivi son impressionnante croissance en 2020, supérieure aux prévisions pourtant ambitieuses de 2017, et entend accélérer encore ce rythme. Le groupe a publié ses résultats financiers ce 11 mars 2021, assortis de son plan de développement pour 2025.

Le chiffre d’affaire de Neoen a ainsi atteint 298,8 millions d’euros l’an passé, en hausse de 18% par rapport à 2019. “Cette forte croissance s’explique principalement par la progression du chiffre d’affaires des activités solaire en Amériques, éolienne en Europe-Afrique et de stockage en Australie”, détaille Neoen dans un communiqué.

Le groupe a ainsi mis en exploitation 769 MW de projets renouvelables (essentiellement photovoltaïques et éoliens) dans le monde, et a lancé la construction de 987 MW de projets. Par ailleurs, Neoen a remporté 1 GW de nouveaux projets sur l’année, dont 600 MW au cours d’un fructueux quatrième semestre.

Neoen souhaite accélérer encore cette croissance, et atteindre “progressivement un rythme de gain de nouveaux projets d’au moins 2 GW par an à compter de 2025, contre 1 GW par an remporté en 2019 et en 2020”, précise le groupe dans un communiqué. Neoen vise ainsi au moins 10 GW d’actifs en opération ou en construction à fin 2025, “soit plus du double des 4,1 GW en opération ou en construction à fin 2020”.

Des résultats financiers décevant, qui font plonger l’action du groupe

Pour réaliser ces investissements, le groupe aura besoin de lever du capital : « l’enveloppe totale de besoins en fonds propres additionnels nécessaires est évaluée à un maximum de 1,2 milliard d’euros sur la période 2021-2025 », détaille le groupe.

En revanche, les résultats financiers pour 2020 s’avèrent au final décevants. Le groupe affiche un résultat net de 3,9 millions d’euros, contre 36 millions en 2019 (mais qui incluait les 15,8 millions de cession de son activité de biomasse). La baisse est imputée à des événements exceptionnels, notamment une perte de change pour 9,4 millions d’euros grandement due à la dévaluation du peso argentin.

L’excédent brut d’exploitation (Ebitda) de Neoen a en revanche augmenté de 25% en 2020 pour atteindre 270,4 millions d’euros. Mais l’annonce de sa fourchette d’Ebitda pour 2021, entre 295 et 325 millions d’euros, s’avère très inférieure au consensus S&P Capital IQ de 7 analystes boursiers avant l’annonce de ses résultats (342 millions d’euros). En conséquence, l’action du groupe a subi une nouvelle forte baisse ce 11 mars 2021, à -8,4%, pour tomber à 43,35 euros, son plus bas niveau depuis fin octobre 2020, bien loin de son pic de début 2021 à plus de 70 euros.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 17 Jan 2019
Le 16 janvier 2019, Bloomberg New Energy Finance a publié une nouvelle étude sur le financement des énergies renouvelables. Pris dans leur globalité, les investissements dans les énergies renouvelables ont sensiblement baissé par rapport à 2017 (- 8%). Bloomberg New Energy…
jeu 29 Déc 2016
Au mois de novembre 2017, la 23ème conférence des Nations Unies pour le climat (COP23) sera organisée par les îles Fidji et devrait avoir lieu à Bonn, en Allemagne. Pour le premier ministre fidjien, Frank Bainimarama, il s'agit là d'"une grande responsabilité…
mer 16 Nov 2016
A l'instar du groupe français Total, qui a lancé cette année sa nouvelle division consacrée aux énergies renouvelables et à la production d'électricité, la grande majorité des groupes pétroliers internationaux ont entamé leur diversification. S'adapter aux récents bouleversements énergétiques et…
jeu 26 Fév 2015
La filiale renouvelable d'EDF poursuit le développement de ses activités à l'international. EDF Energies Nouvelles (EDF EN) a en effet annoncé, mercredi 25 février par voie de communiqué de presse, la création d'une succursale au Brésil, dans la ville de…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.