Smart Occitania : rendre le réseau intelligent en milieu rural - L'EnerGeek

Smart Occitania : rendre le réseau intelligent en milieu rural

smart occitania reseau intelligent milieu rural - L'Energeek

Ce mardi 19 janvier 2021, Enedis a présenté les conclusions de ses trois années d’expérimentation des technologies de réseau intelligent en milieu rural, dans le cadre de Smart Occitania. Au programme : réduction de la consommation, optimisation de la production et du stockage des énergies renouvelables, maintenance prédictive des infrastructures.

Smart Occitania : réduire la consommation électrique en milieu rural

Pour accompagner la transition énergétique, le projet Smart Occitania a déployé, entre 2017 et 2020, plusieurs expérimentations pour rendre les réseaux électriques plus intelligents en milieu rural. Le projet s’intègre dans la volonté de l’Occitanie de devenir « la première région à énergie positive d’Europe ».

Le mardi 19 janvier, nos collègues des Echos ont détaillé un premier bilan des trois principales campagnes de Smart Occitania. Le projet a été mené par Enedis, en partenariat avec laboratoire Promes du CNRS à Perpignan, l’Institut de recherche en informatique de Toulouse (IRIT) et les équipementiers Groupe Cahors et Actia. Le budget total de Smart Occitania était de 8 millions d’euros, dont 5 millions financés par Enedis, complétés par des subventions de l’Ademe et de la région Occitanie.

La première campagne de Smart Occitania visait à aider le grand public et les collectivités locales à réduire leur consommation. Les clients particuliers ont ainsi reçu un questionnaire sur la transition énergétique et leurs modes de consommation de l’énergie. En fonction de leurs réponses, Enedis leur a envoyé, pendant un an, une lettre d’information pour les aider à mieux maîtriser leur consommation.

Parallèlement, Enedis a contacté les élus ruraux de l’Aude, de l’Aveyron et de la Haute-Garonne pour leur proposer de déployer localement des initiatives visant à réduire leur consommation électrique. « Les présidents de communautés de communes se sont avérés les plus réceptifs, essentiellement parce qu’ils détiennent les compétences pour agir en la matière », pointe Isabel Garcia-Burel, responsable du projet Smart Occitania pour Enedis. Cette campagne a été également l’occasion de former des fonctionnaires territoriaux de petites communes à la transformation des modes de production et de consommation de l’énergie.

Déployer des capteurs pour améliorer la maintenance des réseaux

La seconde campagne était centrée sur la maintenance prédictive des réseaux. Le groupe Cahors a notamment installé plus de 3 000 capteurs communicants sur les 173 347 km de réseau électrique testé par Smart Occitania. « Auparavant, ce sont les agents Enédis qui se rendaient sur place pour chercher les causes d’une panne, maintenant nous pouvons transmettre automatiquement les défauts sur les réseaux », expose le groupe.

Dans le détail, Enedis a déployé 300 détecteurs Sentinel D pour localiser le tronçon de réseau électrique touché par une panne, et 2 700 capteurs Sentinel FRTU, installés dans les transformateurs électriques où ils relèvent en temps réel la tension, la consommation par secteur et les défauts.

Ces capteurs permis de gagner 10% de temps sur les localisation des pannes, avec un gain de 45 minutes en moyenne durant les coupures. Devant ces succès, Enedis a décidé de généraliser cette technologie à l’ensemble de son réseau : le déploiement a déjà commencé en Bourgogne, en Centre Val de Loire et en Picardie. Parallèlement, des solutions d’Intelligence Artificielle dans la maintenance prédictive ont été testée, mais avec moins de succès, elles s’avèrent pour l’heure moins efficace que les procédures actuellement utilisées par Enedis.

Optimiser la production d’énergie renouvelable et son stockage

Le troisième volet de Smart Occitania consistait à optimiser la production d’énergie renouvelable et son stockage. Un outil a ainsi été développé par le laboratoire Promes et l’industriel Actia pour prédire la quantité d’électricité injectée dans le réseau afin d’éviter la saturation ; ce logiciel permet également d’estimer la consommation et ajuster le stockage de l’énergie.

Ces technologies ont permis d’optimiser l’utilisation des ressources et de mieux planifier les investissements à moyen et long terme. Elles ont notamment été appliquées aux équipements permettant de stocker de l’énergie, en l’occurrence les 7 stations de pompage par turbinage et les 5 méthaniseurs intégrés au projet.

« À partir de ces relevés, nous envoyons des alertes aux méthaniseurs pour leur communiquer les périodes auxquelles ils peuvent produire, celles auxquelles il convient de stocker et celles auxquelles il faut injecter leur production », précise Thierry Lafont, responsable de la division énergie d’Actia.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 30 Mar 2015
Les opérateurs du réseau électrique du Royaume-Uni et de la Norvège étaient réunis, jeudi 26 mars à Oslo, pour conclure une entente portant sur le déploiement d'une interconnexion entre leurs deux pays. Le britannique National Grid et le norvégien Statnett…
lun 4 Mar 2019
Le 25 février 2019, Air Liquide annonce qu'il va construire le plus grand électrolyseur PEM du monde. Cette future usine produira de l'hydrogène décarboné. Pour le Canada, qui doit accueillir l'usine, il s'agit d'une avancée de plus dans le développement…
ven 20 Jan 2017
Si le gestionnaire du réseau électrique français RTE reste sous forte vigilance du fait des très faibles températures qui se sont abattues sur l'Hexagone ces derniers jours, il ne devrait pas y avoir de délestage volontaire pour autant. La ministre…
lun 10 Juil 2017
Décidément, les effets d’annonce en faveur des véhicules propres et de la mobilité durable se multiplient en ce début d’été. Après le groupe suédois Volvo qui annonçait cette semaine sa volonté de ne lancer plus que des véhicules électriques ou…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.