Enedis et la RATP reconduisent leur partenariat - L'EnerGeek

Enedis et la RATP reconduisent leur partenariat

Enedis et la RATP reconduisent leur partenariat

Depuis 2018, le gestionnaire de réseau électrique Enedis et le groupe de transports publics RATP collaborent ensemble. Le partenariat vise à développer plus de bus électriques. Une nécessité à l’heure où la transition énergétique exige un coup d’accélérateur sur la mobilité douce. Enedis et la RATP viennent d’annoncer le renouvellement de leur partenariat. Alors, quels sont les prochains enjeux de cette collaboration stratégique ?

“Nous sommes fiers du renouvellement et de l’élargissement de notre partenariat avec le groupe RATP, un signal fort en faveur de l’accélération du développement des mobilités durables. Cette collaboration de deux services publics, qui s’appuie sur une relation de confiance et une complémentarité des savoir-faire, illustre nos actions contribuant à la transition écologique au service des Français.” Marianne Laigneau, la présidente d’Enedis, peut se féliciter du succès du partenariat avec le groupe RATP.

Depuis 2018, les deux entreprises françaises ont mis en place des synergies pour résoudre les problématiques liées à la transition énergétique. Au niveau des transports en commun d’Île-de-France, tout n’est pas résolu. Mais le projet avance bien. Et le partenariat stratégique est donc renouvelé jusqu’à 2022.

En quoi consiste le partenariat Enedis et RATP ?

Pour répondre aux contraintes de la transition énergétique, le groupe de transports RATP s’est engagé dans le plan Bus 2025. Le projet, financé par Île-de-France Mobilités, vise à convertir la flotte de bus et les centres de bus aux énergies durables. La RATP souhaite donc intégrer plus de solutions électriques et biométhane dans son parc de bus. D’après les estimations de la RATP, ce passage au vert permettra de diminuer de 50% le bilan carbone des bus exploités sur son réseau.

A l’heure actuelle, la RATP compte 4 700 bus en circulation. La flotte comprend déjà 1 100 bus hybrides, plus de 240 bus bio-GNV et plus de 150 bus électriques. Enedis intervient pour aider la RATP à piloter ce passage à l’électrique.

Bus 2025 : objectif 1 500 bus électriques pour la RATP

Pour augmenter la part de bus électriques dans sa flotte, la RATP doit relever plusieurs défis. Acheter des bus électriques ne suffit pas ; il faut encore intégrer des bornes de recharge dans les centres de bus. C’est à ce niveau qu’intervient Enedis pour “faciliter et optimiser le raccordement des centres bus au réseau public de distribution d’électricité afin de recharger les bus électriques”. Le déploiement est d’autant plus crucial que la RATP compte atteindre 1 500 bus électriques d’ici 2025.

Depuis 2018, les travaux ont bien avancé. Aux centres de bus de Corentin et de Lagny, les raccordements électriques sont déjà terminés. Et les bus électriques circulent quotidiennement. Enedis et la RATP opèrent actuellement les raccordements électriques sur sept autres centres bus. Ils doivent être opérationnels pour la fin 2022. Il restera encore quatre centres bus à raccorder pour finaliser la transition électrique.

Enedis et RATP : les prochains travaux

Le partenariat entre Enedis et la RATP est renouvelé pour deux ans. Parmi les chantiers à mener, il faudra dans un premier temps terminer le raccordement des centres bus. Les deux opérateurs comptent aussi travailler conjointement sur la fiabilisation et la sécurisation de l’ensemble du réseau pour l’organisation des Jeux Olympiques de 2024.

Le partenariat prévoit aussi un volet de partage des connaissances sur l’électromobilité. Enfin, Enedis s’engage à accompagner la RATP en amont de ses choix concernant le reste de la migration de la flotte de bus vers l’électrique.

Partenariat élargi à RATP Dev

Fait intéressant, le renouvèlement du partenariat entre Enedis et la RATP implique désormais RATP Dev. Cette filiale de la RATP a été fondée en 2002. Elle exploite les réseaux de transports urbains à l’international. RATP Dev gère déjà treize réseaux en France et dans le monde : au Royaume-Uni, en Suisse, au Maroc, aux Etats-Unis, en Afrique-du-Sud, à Hong-Kong et même au Qatar.

Le partenariat entre Enedis et la RATP est unique à l’échelle européenne. Et cette solution pourrait séduire des acteurs internationaux. A l’heure où la mobilité électrique s’impose dans les grands centres urbains, la synergie des compétences entre Enedis et la RATP pourrait être un excellent argument pour emporter de nouveaux marchés.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mer 3 Juil 2013
Vendredi dernier a été inauguré le projet « Smart Grid Vendée » qui vise à tester pendant cinq ans plusieurs solutions pour transformer le réseau électrique actuel en réseau intelligent. Jusqu’en 2017 près de 28 millions d’euros seront investis dans cette expérimentation…
mar 3 Déc 2013
Certaines régions ne produisent pas suffisamment d'électricité pour couvrir les besoins de leurs habitants. L'énergie doit donc être acheminée depuis des centrales situées dans d'autres régions. Cependant, en cas de surconsommation, l'hiver notamment, et si ces régions sont situées en…
ven 22 Juin 2018
Travaillant conjointement sur la révision de la législation communautaire en faveur de la transition énergétique entreprise par la Commission européenne, les négociateurs du Parlement européen et du Conseil européen ont finalement trouvé, mercredi 20 juin 2018, un accord relatif au…
sam 11 Juin 2016
L'énergie éolienne offshore a le vent en poupe dans le Nord de l'Europe. Neuf pays européens se sont en effet réunis lundi 7 juin pour signer un accord de coopération qui vise à favoriser le développement de l'énergie éolienne dans…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.