Inauguration de la nouvelle centrale hydro-électrique de Romanche-Gavet - L'EnerGeek

Inauguration de la nouvelle centrale hydro-électrique de Romanche-Gavet

inauguration centrale hydro-electrique romanche-gavet - L'Energeek

Ce vendredi 9 octobre 2020, EDF a inauguré la centrale hydro-électrique de Romanche-Gavet, un ouvrage hydraulique souterrain qui a nécessité dix ans de travaux. Ce nouvel équipement va remplacer un ensemble centenaire de centrales et barrages sur la Romanche, désormais obsolète. Pour un gain de production de 40%.

Jean-Bernard Levy, PDG d’EDF, met en service la centrale hydro-électrique de Romanche-Gavet

Un ouvrage souterrain et monumental est entré en service, après dix ans de travaux. Ce vendredi 9 octobre 2020, le PDG d’EDF, Jean-Bernard Lévy, a en effet mis en service, la centrale hydro-électrique de Romanche-Gavet, dans l’Isère. Cet équipement va remplacer cinq barrages et six centrales au fil de l’eau, construits à la fin du XIXème siècle, et désormais obsolètes.

« Ce chantier a été le plus gros d’EDF en hydroélectricité ces dernières années, c’est le symbole de notre volonté de développer cette énergie qui reste la première des renouvelables », s’est félicité Jean-Bernard Levy, dans une période où les questions sur l’avenir d’EDF se multiplient.

La nouvelle centrale s’appuie sur une conduite souterraine de dix kilomètres de long creusée dans la roche, qui débouche sur un puits plongeant à la verticale sur 163 mètres de profondeur. L’eau est ainsi amenée du cour de la Romanche, depuis le Lac du Livet (705 mètres d’altitude) jusqu’à l’usine souterraine de Gavet (424 mètres d’altitude). Cette usine est située dans une caverne elle aussi creusée dans la roche, d’une taille équivalente à celle de Notre-Dame : 70 mètres de long, 36 mètres de haut sur 25 mètres de large.

Une puissance de 97 MW et une production annuelle de 560 GWh

C’est donc avec un débit de 40 m3 par seconde et une pression de 28 bars que l’eau débouche dans les deux turbine de 50 MW . « La turbine, c’est une roue à aube en inox blindé de 4 tonnes, qui tourne à 500 tours minutes, couplée à une grosse dynamo qui sort de l’electricité à 10 300 volts. Derrière on a deux transformateurs de tension qui envoient le courant à 63 000 volts vers la ligne haute tension de RTE », expose Sébastien Farge, le responsable d’exploitation de Romanche-Gavet. L’eau est ensuite « rendue » la Romanche, après un passage dans des dissipateurs d’énergie pour en réduire le débit et la pression.

La centrale de Romanche-Gavet affiche une puissance de 97 MW, et elle peut produire de l’électricité en continu, puisqu’elle est installée « au fil de l’eau ». Sa production est estimée à 560 GWh par an, 40% de plus que les anciens équipements, soit l’équivalent de la consommation électrique des villes de Grenoble et Chambéry.

Le secrétaire d’Etat à la cohésion des territoires, Joël Giraud, accompagnait Jean-Bernard Levy à cette inauguration. Le PDG d’EDF a commenté sur Twitter : « C’est un honneur d’accueillir Joël Giraud, pour l’inauguration de la centrale hydraulique de Romanche-Gavet. Merci, Monsieur le Ministre, d’être venu saluer les salariés d’EDF, fiers de vous présenter ce nouvel ouvrage construit dans le respect de son environnement ».

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 15 Sep 2016
Dans une interview accordée au site Energypost.eu, le directeur scientifique de l’EDF Lab, Jean-Paul Chabard, dresse un état des lieux de la recherche chez l’énergéticien français. En attendant la publication de la stratégie de l’Union européenne en novembre prochain, il…
mar 22 Avr 2014
Installer des micro-turbines hydrauliques dans les toilettes ! Cette idée insolite provient des cerveaux de chercheurs sud-coréens. Demain peut-être, vos toilettes produiront de l’électricité à chaque fois que la chasse d’eau sera tirée. Après les toits, grâce aux panneaux solaires, une autre…
jeu 21 Avr 2016
Le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) participe au projet Power to Gaz Jupiter 1000. L’objectif de l’opération consiste à convertir et stocker des surplus d'électricité sous forme de gaz.   (suite…)
mer 25 Juin 2014
Quelques mois après EDF, c’est au tour de Bouygues de se positionner sur le marché de la maintenance des panneaux solaires à partir des drones. Munis de caméras thermiques, ces machines volantes peuvent en effet détecter très rapidement les défauts…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.