La résilience des EnR au révélateur du Covid-19 - L'EnerGeek

La résilience des EnR au révélateur du Covid-19

resilience enr revelateur covid-19 - L'Energeek

Dans une tribune publiée ce lundi 21 septembre 2020, Jean-François Petit, directeur général de RES, analyse le rôle  des énergies renouvelables (EnR) en France durant la crise du Covid-19 et en particulier durant le confinement. Il souligne ainsi leur résilience. 

« Les EnR ont prouvé toute leur capacité à couvrir une part importante des besoins énergétiques du pays »

Ce lundi 21 septembre 2020, dans une tribune pour Environnement Magazine, Jean-François Petit, directeur général de RES, défend l’idée que, durant le confinement, « les EnR ont prouvé toute leur capacité à couvrir une part importante des besoins énergétiques du pays ». RES est la plus grande entreprise indépendante d’énergies renouvelables dans le monde.

Jean-François Petit rappelle ainsi que, avec la baisse de la consommation électrique de 15 à 20%, notamment suite à l’arrêt d’une partie de l’industrie, le taux moyen de production d’électricité des EnR a atteint, durant le confinement, entre 25 et 30%, avec un pic à 45% le 29 mars. Contre un peu plus de 20% habituellement.

Rappelons qu’il s’agit d’une conséquence directe de la priorité d’injection des EnR sur le réseau, qui a forcé le gouvernement à mettre à l’arrêt la quasi-totalité des centrales thermiques pilotables (à l’exception des centrales à cogénération).

« Le Covid a révélé la résilience des EnR »

Jean-François Petit pointe également que les travaux de maintenance sur les éoliennes et les panneaux solaires ont un impact assez faible sur leur capacité de production. Durant tout le confinement, ces travaux de maintenance ont pu être effectués en provoquant un minimum d’interruption des centrales renouvelables, « portant leur disponibilité pour soutenir le réseau à 95% ». Jean-François Petit en conclue donc que « le Covid a révélé la résilience des EnR ».

A l’inverse, les opérations de maintenance sur les centrales nucléaires imposent des fermetures de longues durées ; durant le confinement, de nombreuses opérations de ce type, planifiées de longue date, ont ainsi dû être arrêtées ou retardées. D’où une crainte légitime de RTE pour la sécurité de l’approvisionnement électrique cet hiver.

Le directeur général de RES milite donc pour une modification des mécanismes tarifaires du marché électrique, qui défavorisent selon lui les EnR et nuisent à leur nécessaire croissance : « conçus pour rémunérer des producteurs centralisés et traditionnels (centrales thermiques) dont les Capex (dépenses d’investissement) sont modérés et les Opex (dépenses d’exploitation) élevées, les prix de l’énergie ne prennent pas en compte les Capex (lié à la construction) et les couts d’exploitation marginaux des parcs éolien et solaire. Il conviendrait donc de remettre à plats ces mécanismes afin de mieux refléter la réalité des profils de couts des installations et accroitre l’optimisation du  prix de l’électricité produite par les EnR », défend ainsi Jean-François Petit.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 14 Mai 2013
Le Maroc a lancé vendredi les travaux de construction de son parc solaire de Ouarzazate : la centrale rentrera en fonction fin 2015. Cette première centrale coûtera 7 milliards de dirhams, soit environ 650 millions d’euros. Elle aura une capacité de…
mer 7 Déc 2016
Une nouvelle étude de l'Observatoire français des conjonctures économiques publiée le 2 décembre dernier met en avant le rôle des énergies renouvelables et de la transition énergétique dans le retour de la croissance économique et de l'emploi en France. L'OFCE…
mer 13 Avr 2016
La filière française de conversion d'électricité renouvelable en gaz est lancée. GRTgaz et le Grand Port Maritime de Marseille ont en effet annoncé le 30 mars dernier la signature officielle des accords industriels qui ouvrent la voix au développement du…
lun 25 Nov 2013
La République Démocratique de Chine a annoncé, jeudi 21 novembre, la fin des travaux de construction de la centrale photovoltaïque de Ngari, au Tibet. Érigée à 4.270 mètres d'altitude, près de la frontière indienne, cette centrale de 10 MW est…

COMMENTAIRES

  • Excellente analyse comparative ENR vs Nucléaire dans la tourmente du Covid-19 et de ses conséquences.
    Les aléas à venir du climat sont de nature à provoquer des situations toutes aussi imprévues avec des conséquences similaires.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.