Les pérovskites partent à l’assaut du monde de l’énergie

Les pérovskites partent à l’assaut du monde de l’énergie

perovskite solaire enr photovoltaique

Les énergies renouvelables comptent beaucoup sur les avancées technologiques pour améliorer leurs performances. Avec le photovoltaïque, le début de la production à l’échelle industrielle de panneaux appelés « pérovskites », pourrait être une étape clé. Ce nom, souvent connu des seuls scientifiques et amateurs d’EnR, a fait son apparition il y a seulement cinq ans. Désormais, cette technologie est prête à s’imposer à travers le monde, et les industriels ne s’y trompent pas. Le 2 février 2019, on apprenait même qu’une usine ouvrirait prochainement ses portes en Pologne…

Le pérovskite : une structure atomique finalement maîtrisée et reproduite

Décriée pour sa consommation massive de charbon, la Pologne pourrait devenir le chantre des énergies renouvelables et plus particulièrement du photovoltaïque. En effet, c’est dans la ville polonaise de Wroclaw que sort de terre un complexe où seront fabriqués 40 000 m2 de panneaux en cellules solaires pérovskites dès cette année. Une technologie née des recherches d’Olga Malinkiewicz, alors qu’elle était doctorante à Institut des sciences moléculaires (ICMol) de l’Université de Valence, en Espagne. Cette trouvaille date de 2013, la jeune chercheuse veut utiliser les pérovskites pour former des cellules photovoltaïques.

La pérovskite est une structure atomique particulière, décrite pour la première fois dans les années 1830, et dont le nom a été donné en hommage au minéralogiste russe Lev Perovski. La technique employée par Olga Malinkiewicz près de deux siècles plus tard permet de se passer de « hautes températures pour mettre une couche photovoltaïque sur tout type de support ». Mur, fenêtre, lampadaire, téléphone portable, n’importe quelle surface ou objet peut devenir un moyen de produire de l’énergie photovoltaïque. Il s’agit là d’une révolution que beaucoup de personnes perçoivent malgré les faiblesses du procédé à ses débuts.

Une production industrielle qui annonce une révolution énergétique

Les pérovskites ne sont pas immédiatement apparus comme la solution miracle prête à l’emploi. A l’origine, leur efficacité était de 3,8 %. Elle atteint aujourd’hui 23,7 % soit le même ordre de grandeur que les panneaux photovoltaïques classiques composés de silicium. Les péroskites ont pour avantage de pouvoir se placer partout grâce à leur souplesse, prendre de multiples teintes pour des questions esthétiques et sont peu chères. Un triptyque alléchant qui a attiré deux hommes d’affaires polonais, associés à Olga Malinkiewicz pour produire les pérovskites de manière industrielle.

Bientôt, dès 2020, l’usine de Wroclaw fabriquera 180 000 m2 de panneaux solaires en pérovskites. Une production qui devrait ensuite augmenter tant la demande risque d’être exponentielle. Le groupe de BTP suédois Skanska vient même de signer un contrat d’exploitation avec Saule (la société fondée par Malinkiewicz et ses partenaires) pour tous ses marchés en Europe et en Amérique du Nord. De grandes multinationales sont intéressées par une technologie abordable (environ 50 euros pour un panneau de 1,3 m2) et qui promet de nouvelles avancées techniques. La filière photovoltaïque est en pleine révolution…

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 10 Mai 2019
Le développement des énergies renouvelables est nécessaire à la lutte contre le réchauffement climatique. D'ailleurs, la question ne semblait même pas devoir se poser tant les deux dernières décennies ont été pleines de promesses. Pourtant, l’année 2018 pourrait être un…
jeu 26 Mar 2015
La politique énergétique du Costa Rica est souvent désignée comme un exemple à suivre en matière de respect de l'environnement : cette République est notamment le pays d'Amérique centrale qui affiche le mix électrique le moins carboné grâce à l'importante part…
mer 9 Avr 2014
En Allemagne, la transition énergétique prend un nouveau tournant après l’adoption d’une réforme mardi 8 avril, visant à enrayer la hausse du prix de l'électricité et à mieux encadrer le développement des énergies vertes. Le Conseil des ministres a tranché, désormais les…
lun 10 Oct 2016
Après la restructuration d’Alstom et de General Electric, l’industriel allemand Siemens prépare un plan de réorganisation de sa branche Energy management en France. Sur les 405 salariés du groupe localisés à Grenoble, la suppression d’un cinquième des postes est ainsi…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.