Accord de Paris : bilan mitigé pour la COP24 à Katowice ?

Accord de Paris : bilan mitigé pour la COP24 à Katowice ?

COP24 Katowice

La 24e COP sur les changements climatiques s’est finalement achevée sur un accord à Katowice, le 15 décembre 2018. Les 196 Etats, qui ont négocié pendant 13 jours, sont parvenus à s’entendre sur la mise en oeuvre de l’Accord de Paris. Pourtant, le bilan n’est pas totalement satisfaisant pour certains participants, dont la France. Avec Brune Poirson à la manoeuvre, une “coalition des pays les plus ambitieux” a ainsi été créée pour l’anniversaire de l’Accord de Paris.

COP24 : un succès pour les politiques à Katowice

Faut-il voir le verre d’eau à moitié plein ou à moitié vide ? Selon les responsables politiques, il ne fait aucun doute que la COP24 est un “succès” ! Pour le ministre français de la Transition écologique et solidaire, c’est “une étape clé” dans la lutte contre le dérèglement climatique. Néanmoins, François de Rugy rappelle que de nombreuses difficultés ont dû être surmontées… Selon lui, tandis que “beaucoup nous promettaient une COP perdue d’avance“, et que “l’ambition climatique est sous le feu de vives critiques de plusieurs dirigeants de premier plan à travers le monde, nous avons ce soir un accord ambitieux, sans dévoyer nos engagements et nos objectifs“.

Pour Donald Trump, Jair Bolsonaro et le roi d’Arabie saoudite, entre autres, la priorité n’est certes pas l’environnement… Aussi, certains se demandent : le compromis trouvé est-il si “ambitieux” que l’affirme François de Rugy ? Principal motif de satisfaction, les Etats ont adopté les règles d’application de l’Accord de Paris sur le climat. C’est un véritable “mode d’emploi” d’une centaine de pages qui fixe désormais les modalités de suivi des actions entreprises par chacun des pays. Ils seront à présent dans l’obligation de rendre compte de leurs actions dans un rapport rédigé tous les deux ans. Ce dernier sera ensuite évalué par des experts. Toutefois, ce système ne prévoit pas de sanctions pour les pays qui ne respectent pas leurs engagements.

La France s’engage dans la “coalition des pays les plus ambitieux

C’est d’ailleurs sur les engagements, et en particulier sur une possible hausse, que se sont concentrées les discussions. Selon le dernier rapport du GIEC, les Etats signataires doivent s’engager davantage afin d’endiguer le réchauffement climatique. Dans le cas contraire, on pourrait assister à une hausse des températures de 3°C à l’horizon 2010. Et pourtant, les conclusions alarmantes des scientifiques et les appels du Secrétaire de l’ONU n’auront pas suffi à convaincre tous les participants.

En effet, la révision des objectifs n’a pas eu lieu à Katowice… L’explorateur Jean-Louis Etienne parle ainsi “d’un énorme gâchis étant donné l’urgence“. C’est pourquoi, une trentaine d’Etats dont la France, le Royaume-Uni et l’Allemagne ont lancé la “High Ambition Coalition”. Qui plus est, Brune Poirson indique que “nous allons consacrer et donner 35 millions d’euros aux pays les moins avancés et à un fonds d’adaptation pour accélérer les mesures en faveur du climat“. Cependant, l’Allemagne continue de recourir massivement au charbon, depuis la fermeture précipitée de son parc nucléaire. Autant d’éléments qui poussent plusieurs observateurs à s’étonner du peu d’ambition pour la filière nucléaire à l’échelle mondiale…

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 19 Sep 2016
D'après les chercheurs du CNRS Daniel Lincot et Pere Roca i Cabarrocas, l’ouverture de l’Institut Photovoltaïque d’Ile-de-France (IPVF) va grandement contribuer à la transition énergétique au cours de la prochaine décennie. (suite…)
mer 28 Juin 2017
Première énergie renouvelable de France à la fois décarbonée et réactive aux brusques fluctuations de la demande en électricité, l'hydroélectricité présente à ce jour tous les avantages pour accompagner durablement le mouvement de transition énergétique et accentuer son poids dans…
sam 12 Déc 2015
Afin de réduire son empreinte carbone, Axa a décidé de nouer un partenariat avec EDF. Dans seulement trois ans, l’ensemble de l’électricité consommée en France par l’assureur sera issue des énergies renouvelables. Parallèlement, les deux groupes s’unissent avec le CNRS…
ven 28 Sep 2018
Géant des énergies fossiles et nucléaires, le Kazakhstan mise depuis une dizaine d’années sur la production d’énergies vertes. Dans ce domaine, les ambitions du plus grand pays d’Asie centrale sont au niveau de son immense potentiel, qui suscite un intérêt…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.