Batteries électriques : une nouvelle usine va s’implanter dans le Nord de la France

Batteries électriques : une nouvelle usine va s’implanter dans le Nord de la France

batteries-electriques-nord-France-implantation

Le Nord de la France attire les investisseurs étrangers. Nouvel exemple avec le projet Hydrovolt, une usine de batteries électriques. Elle vient de s’implanter à Hordain et devrait débuter son activité mi-2025.

Une usine de batteries électriques dans le Nord

L’implantation de cette usine s’inscrit dans le cadre du développement rapide de la « vallée de la batterie » des Hauts-de-France. Cette région devient un hub central pour l’industrie des batteries électriques en Europe. Hydrovolt profitera de la proximité avec les quatre méga-usines déjà présentes ou en construction dans la région, notamment à Douvrin. Ole-Christen Enger, directeur général de Hydrovolt estime qu’il s’agit « d’une étape importante pour Hydrovolt, et l’entrée sur le marché français nous aidera à maintenir notre position de leader européen du recyclage des batteries lithium-ion. »

Cette usine de 3 000 mètres carrés à Hordain sera dédiée au démantèlement et au recyclage des batteries usagées, défectueuses et mises au rebut des véhicules électriques. Le processus de recyclage permettra de récupérer des matières premières comme le lithium, le nickel et le cobalt. Ainsi, cela devrait permettre de réduire la dépendance de l’Europe aux importations de ces matériaux critiques, principalement en provenance de Chine.

Une réponse aux défis environnementaux et industriels

L’Europe mise fortement sur le développement des véhicules électriques pour atteindre ses objectifs de réduction des émissions de CO2. Mesure phare : l’interdiction prévue des véhicules neufs à moteur thermique dès 2035. En plus des efforts des constructeurs automobiles, le recyclage des batteries joue un rôle crucial dans cette transition. De fait, l’Union européenne s’est fixé des objectifs ambitieux : 25 % des métaux critiques doivent provenir de matières recyclées en Europe d’ici 2030, avec des efforts supplémentaires pour raffiner et extraire ces matériaux au sein même du continent.

Hydrovolt n’est pas seul dans cette aventure. D’autres projets de recyclage et de production de matériaux pour batteries émergent dans les Hauts-de-France. Parmi eux, ceux portés par des acteurs comme Eramet et Suez. Le recyclage des batteries électriques offre une nouvelle source de métaux de qualité et présente un avantage écologique et économique par rapport à l’extraction minière traditionnelle.

Rédigé par : Jean-Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud
Data4, expert dans la construction de data centers - centres de données, va collaborer avec l'Université Paris-Saclay sur un projet de forêt d'algues sur les toits de son centre de Marcoussis (Essonne) afin de produire de la biomasse à partir…
jeu 20 Mai 2021
La mise en service de la centrale électrique du Larivot, qui répond à la nécessité de sécuriser l’approvisionnement électrique de la Guyane, département français où la demande énergétique devrait croître à une cadence d’environ 3 % par an dans les…
Toyota a, une fois de plus, dominé le monde de l'automobile en 2023 en termes de ventes. Le constructeur japonais a même battu son précédent record et il semble bien que son succès soit en grande partie lié à son…
Elon Musk, la figure emblématique derrière Tesla et SpaceX, a récemment secoué la sphère publique par une prédiction : une pénurie mondiale d'électricité dès 2025. Lors de la prestigieuse conférence Bosch Connected World, le PDG de Tesla a partagé ses…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.