Le prix du gaz va baisser de 1,9 % au 1er janvier 2019

Le prix du gaz va baisser de 1,9 % au 1er janvier 2019

gaz cre trv

La Commission de régulation de l’énergie (CRE) a annoncé officiellement la baisse des tarifs du gaz à compter du 1er janvier 2019. Les 4,5 millions de consommateurs français de gaz naturel verront leur facture baisser de 1,9 % (à consommation constante). Cette baisse s’explique par la chute des cours du pétrole sur lesquels le prix du gaz est indexé…

La CRE répercute les cours du pétrole sur le prix du gaz

Une épine plantée dans le pied du gouvernement vient d’être retirée par la CRE. Chargée de fixer des tarifs du gaz et de l’électricité, la CRE a décidé une baisse des tarifs réglementés du gaz pour le mois de janvier 2019. Une décision qui ne repose que sur des critères économiques et qui n’a pas été influencée par un contexte social et politique difficile. En effet, les cours mondiaux du pétrole continuent de baisser, ce qui provoque une baisse mécanique des prix du gaz.

Ainsi, les consommateurs auront la bonne surprise de voir les tarifs du gaz baisser de 1,9 %. Il s’agit de la seconde baisse consécutive après celle du mois de décembre 2018 (2 %), mais qui ne compense pas la forte augmentation du début de l’année. Dans son communiqué publié ce jeudi 13 décembre 2018, la CRE détaille le niveau de la baisse en fonction des consommateurs : « de 0,6% pour ceux qui utilisent le gaz pour la cuisson, de 1,2% pour ceux qui ont un double usage cuisson et eau chaude et de 2% pour les foyers qui se chauffent au gaz ».

Taxe carbone et gel des tarifs : des promesses engageantes ?

Les consommateurs peuvent se réjouir mais pas pour longtemps, car les prix du pétrole sont à nouveau orientés à la hausse. Pour rappel, le barème des tarifs réglementés de vente d’Engie ont augmenté “de 0,8% depuis le 1er janvier 2015“. A cela devait s’ajouter une hausse de la taxe carbone qui a finalement été annulée par l’exécutif sous la pression des gilets jaunes. Cependant, lors de la COP24, la France s’est à nouveau engagée à “renforcer et étendre la tarification du carbone en Europe“.

Comme pour l’électricité, les prix du gaz dépendent d’une formule mathématique qui doit notamment tenir compte des coûts de production, des coûts d’acheminement et des taxes. Alors que le gouvernement a annoncé gel des tarifs, c’est sûrement cette formule qui devra être modifiée afin d’éviter que le Conseil d’Etat ne décide un rattrapage sur les factures des ménages.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 20 Nov 2014
Le Ministère japonais de l'Économie, du Commerce et de l'Industrie a annoncé lundi 17 novembre que les émissions de gaz à effet de serre du Japon avaient atteint un volume alarmant au cours de la dernière année fiscale : 1.224…
lun 6 Mar 2017
Selon plusieurs exploitants régionaux, Israël aurait commencé depuis le mois de janvier dernier à exporter une partie de sa production de gaz naturel en mer Méditerranée vers la Jordanie en vertu d'accord datant de 2014. Un première étape pour l'Etat…
ven 24 Fév 2017
Si la production de gaz biométhane produit par méthanisation en France se développe progressivement, sa croissance reste aujourd'hui toujours insuffisante pour espérer atteindre les objectifs fixés dans le cadre de la loi de transition énergétique. Dans le dernier panorama du…
jeu 22 Déc 2016
Le groupe pétrolier Total a officialisé le 20 décembre dernier l’acquisition d’environ 23 % de la société américaine Tellurian pour un montant de 207 millions de dollars dans le cadre du développement d'un projet gazier intégré le long de la côte…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.