Le Français Engie va construire 8 centrales solaires hybrides au Gabon

Le Français Engie va construire 8 centrales solaires hybrides au Gabon

Engie-solaire-Afrique

Le groupe Ausar Energy, filiale du français Engie, a annoncé avoir signé lundi 6 août 2018 à Libreville, un protocole d’accord avec la Caisse des dépôts et consignations (CDC) du Gabon, pour la construction de huit centrales solaires hybrides d’une puissance cumulée de 2,2 mégawatts. Ces centrales solaires, les premières du Gabon, permettront notamment de réduire une consommation d’hydrocarbures prédominante dans la production d’électricité nationale.

Largement dépendant de sa production d’hydrocarbures, le Gabon souhaite aujourd’hui diversifier son mix électrique et se tourner progressivement vers les énergies renouvelables. La Caisse des dépôts et consignations (CDC) du Gabon et à travers elle, le ministère de l’Energie gabonais et la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) comptent pour cela mettre à profit le fort taux d’ensoleillement dont bénéficie ce pays d’Afrique centrale, via le déploiement d’un projet de 2,2 MW de capacités de production.

Un million de litres d’hydrocarbures économisé par an

Attribué au groupe Ausar Energy, filiale d’Engie fondée en 2015 et spécialisée dans la fourniture de centrales solaires autonomes et décentralisées, ce projet a fait l’objet d’un accord signé lundi 6 août 2018 avec la CDC à Libreville. Il prévoit la mise en oeuvre d’ici le mois de septembre 2019 de huit centrales solaires hybrides dans le but d’alimenter en énergie propre entre 80 000 et 100 000 foyers et d’économiser « un million de tonnes de litres de fuel par an, soit 2 600 tonnes de CO2 ». Ces installations financées par un investissement global de 4 milliards de FCFA, seront situées dans les communes de Makokou, Ovan, Mékambo, Booué (dans l’Ogooué Ivindo), Minvoul, Bitam, Medouneu (dans le Woleu Ntem) et Ndjolé (dans le moyen Ogooué), et seront dimensionnées selon les caractéristiques de la demande énergétique locale. Hybrides, elles proposeront un dosage optimal entre énergie solaire et énergie thermique en fonction de la puissance installée et de l’appel de charge, et permettront à la SEEG de réduire ses coûts de production de plus de 30%. « A travers ce projet, la Caisse de dépôts et de consignations remplit son rôle d’accompagnateur des politiques publiques, en favorisant notamment la transition vers une économie résiliente et faible en carbone, tel que prôné par le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba », a déclaré à l’occasion de la signature Herman Nzoundou Bignoumba, directeur général de la CDC.

De son côté, le groupe Engie réaffirme ici sa volonté de développement de nouveaux projets de production d’électricité renouvelables et de services énergétiques en Afrique. En dehors du Gabon, la filiale d’Engie Ausar Energy négocie également des projets au Cameroun, en Côte d’Ivoire ou en Mauritanie.

Crédits photo : Rick Needham

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 17 Sep 2013
EDF continue de développer son activité éolienne en Amérique du Nord. Alors que l’électricien vient d’achever la moitié d’un programme portant sur plus de 1.000 MW au Québec, une filiale américaine du groupe (EDF Renewable Energy) annonce avoir passé un…
mar 20 Mai 2014
La réglementation française impose qu’un barrage de plus de 20 mètres de hauteur soit inspecté tous les dix ans, raison pour laquelle la  retenue du barrage de Sarrans, dans l’Aveyron, a été entièrement mise à-sec depuis quelques jours. Pourtant cet…
lun 16 Juin 2014
Avec l'arrivée des groupes français EDF et Bouygues en tant que partenaires techniques du projet, la centrale biomasse ivoirienne Biovea semble plus que jamais lancée sur les rails de son ouverture, prévue fin 2015. Porté par la société Biokala, ce…
ven 10 Fév 2017
Organisée les 22 et 23 mars prochains au Havre, la deuxième édition de la convention internationale des énergies marines renouvelables (EMR) Seanergy reflète, de par son succès et sa forte fréquentation, l'intérêt croissant que suscite cette nouvelle filière énergétique française.…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.