E. Leclerc, bientôt fournisseur d'électricité pour particuliers

E. Leclerc, bientôt fournisseur d’électricité pour particuliers

Le marché de l’énergie continue de s’ouvrir toujours davantage à la concurrence, avec l’arrivée prochaine d’un nouvel acteur de taille. Le géant de la distribution E. Leclerc a en effet annoncé, lundi 23 juillet, son intention de se lancer dans la fourniture d’électricité pour les particuliers. Dès la rentrée prochaine, l’enseigne proposera une offre à la fois compétitive, renouvelable et créatrice d’emplois. Explications.

Dix ans après sa libéralisation en 2007, le marché de l’énergie reste encore largement dominé par les fournisseurs historiques (Engie pour le gaz et EDF pour l’électricité) qui continuent de pratiquer les tarifs réglementés. Ces tarifs sont calculés en additionnant les coûts de l’énergie (prix sur le marché de gros et prix du nucléaire historique), le coût d’acheminement de l’électricité (réseaux de transport et de distribution) et le coût de commercialisation. Actuellement, ils sont encore appliqués par EDF à plus de 80% des ménages.

Mais cela n’empêche pas pour autant de nouveaux arrivants de tenter leur chance. Après Direct Energie, Butagaz, Total ou Cdiscount, le géant de la grande distribution Leclerc a lui aussi annoncé, lundi 23 juillet dernier, sa volonté de diversifier son activité dans la vente d’électricité aux particuliers.

Des économies reversées en bons d’achat Leclerc

Le groupe français qui semble plutôt confiant sur sa popularité auprès des usagers, ne vise pas moins de « trois millions de clients d’ici à 2025, soit 10% du marché », et proposera pour cela une offre qui sera « la moins chère du marché », « verte », et permettra de créer « 200 emplois nets en France », explique Michel-Edouard Leclerc dans une tribune sur le site du groupe. Si les détails de l’offre ne seront communiqués qu’au mois de septembre, elle pourrait selon Europe 1, se situer à un tarif 16% moins cher que les tarifs réglementés et représenter dans ce cas une économie annuelle d’environ 200 euros, que le distributeur prévoit de reverser en bons d’achat dans ses magasins.

En attendant d’en savoir plus, le PDG de l’enseigne précise que plusieurs milliers de collaborateurs ont d’ores et déjà accepté de tester le nouveau service Energies E.Leclerc afin de permettre au groupe « de faire les ultimes calages aussi bien techniques que dans la relation client ». Comme pour l’ensemble des autres acteurs du marché, le changement de fournisseur sera gratuit et proposé sous 1 et 3 jours ouvrés.

Crédits photo : Michel Edouard Leclerc (Twitter)

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 19 Sep 2013
Ellen Johnson Sirleaf, l'actuelle présidente du Libéria, s'est appuyé sur une étude de l'institut Bernstein pour dénoncer le stade des Cowboys, à Dallas aux Etats-Unis, qui consomme autant d'électricité que son pays. Dans une lettre visant à dénoncer la pauvreté…
ven 17 Mai 2019
La Cour des comptes, dans son rapport sur l’exécution du Budget 2018, revient sur le dispositif du chèque énergie. Le document des sages de la rue Cambon, publié le 15 mai 2019, indique qu'environ un quart des bénéficiaires n’a pas…
lun 26 Oct 2015
Alors que les attributions de permis de construire diminuent (-8,2%) et que les mises en chantiers suivent la même tendance (-6,1%), 51 500 emplois ont été supprimés dans le bâtiment. Face à ce ralentissement, la CAPEB vient de publier un…
mer 31 Mai 2017
Selon le dernier aperçu mensuel sur l’énergie électrique publié mercredi 24 mai 2017 par RTE, l’énergie solaire aurait battu un nouveau record de production au mois d’avril 2017, prenant ainsi toujours plus de place dans le mix électrique français. Outre…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.