EDF et le japonais Jera veulent étendre leur partenariat au négoce du GNL

EDF et le japonais Jera veulent étendre leur partenariat au négoce du GNL

GNL_transport_edf

Après le charbon et le fret, le groupe français EDF et le japonais Jera, coentreprise des compagnies d’électricité nippones Tepco et Chubu Electric Power, pourraient étendre leur coopération aux activités de négoce de gaz naturel liquéfié. Les deux groupes ont annoncé, jeudi 14 décembre 2017, avoir signé un accord de principe qui devrait aboutir à un accord final dès 2018.

Alors que les grandes compagnies pétrolières et gazières s’intéressent de plus en plus à l’approvisionnement en GNL, prisé pour sa flexibilité (la liquéfaction du gaz naturel facilite son transport par voie maritime), EDF et Jera espèrent, par cette nouvelle collaboration, gagner en efficacité sur le marché international. Ils prévoient pour cela d’unir leurs activités de négoce de GNL dans le cadre de la coentreprise Jera Trading, détenue à 67% par Jera et à 33% par EDF, et qui gère déjà depuis avril dernier leurs activités de négoce de charbon et de fret. En unissant leurs ressources dans le négoce de GNL, nos deux groupes « seront mieux positionnés pour répondre aux incertitudes de la demande de GNL au Japon et en Europe », mais aussi pour améliorer l’approvisionnement en GNL des deux groupes et les échanges mondiaux dans le domaine, ont-ils expliqué dans un communiqué commun.

Une collaboration de longue date

EDF et Jera n’en sont pas à leur première collaboration. Ils font le lien depuis plusieurs années maintenant entre le marché atlantique pour EDF et les marchés asiatique et pacifique pour Jeva, et ont conclu en avril dernier, le rachat par Jera de l’activité de négoce de charbon et de fret d’EDF Trading, filiale d’EDF. L’énergéticien français, désireux de se recentrer sur la production d’énergie décarbonée à la fois nucléaire et renouvelable et d’alléger son endettement, ne considérait plus ces activités comme stratégiques pour son développement futur. La filiale achetait alors près de 30 millions de tonnes de charbon par an en Afrique du Sud, Colombie, Indonésie, Australie, Russie et États-Unis, et affrétait de nombreux navires de transport de marchandises chaque année.

A terme, Jera Trading Singapore, devrait également se porter acquéreur de la totalité d’EDF Trading Australia et d’Amstuw, entreprise acquise en 2007 qui opère le terminal charbonnier de Rietlanden, dans le port d’Amsterdam.

Crédits photo : EDF

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 20 Mar 2014
Les techniques de captage et de stockage du CO2 pourraient représenter une solution intéressante pour limiter les rejets de gaz carbonique liés à la production de l’électricité et à l’activité industrielle en général. C’est particulièrement le cas pour les pays…
mer 6 Fév 2019
Le 29 janvier 2019, l'Union Européenne a approuvé l'importation de soja américain. Ce-dernier servira à la production de biocarburants destinés au marché européen. La décision pourrait donner un coup d'accélérateur à la filière des biocarburants. Mais elle inquiète aussi les…
ven 3 Fév 2017
En 2016, le mouvement de désinvestissement des énergies fossiles a gagné énormément de terrain, au point d’inquiéter les entreprises pétrochimiques fragilisées financièrement. Né il y a seulement quelques années, ce mouvement mondial fait pression auprès des fonds d’investissement, des banques…
jeu 9 Mar 2017
La chute des investissements dans le secteur pétrolier liée au faible prix du baril en cours depuis 2014 pourrait rapidement poser problème dans un contexte de hausse constante de la consommation mondiale. L'Agence internationale de l'énergie (AIE) estime même qu'une…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.