EDF et le japonais Jera veulent étendre leur partenariat au négoce du GNL

EDF et le japonais Jera veulent étendre leur partenariat au négoce du GNL

GNL_transport_edf

Après le charbon et le fret, le groupe français EDF et le japonais Jera, coentreprise des compagnies d’électricité nippones Tepco et Chubu Electric Power, pourraient étendre leur coopération aux activités de négoce de gaz naturel liquéfié. Les deux groupes ont annoncé, jeudi 14 décembre 2017, avoir signé un accord de principe qui devrait aboutir à un accord final dès 2018.

Alors que les grandes compagnies pétrolières et gazières s’intéressent de plus en plus à l’approvisionnement en GNL, prisé pour sa flexibilité (la liquéfaction du gaz naturel facilite son transport par voie maritime), EDF et Jera espèrent, par cette nouvelle collaboration, gagner en efficacité sur le marché international. Ils prévoient pour cela d’unir leurs activités de négoce de GNL dans le cadre de la coentreprise Jera Trading, détenue à 67% par Jera et à 33% par EDF, et qui gère déjà depuis avril dernier leurs activités de négoce de charbon et de fret. En unissant leurs ressources dans le négoce de GNL, nos deux groupes « seront mieux positionnés pour répondre aux incertitudes de la demande de GNL au Japon et en Europe », mais aussi pour améliorer l’approvisionnement en GNL des deux groupes et les échanges mondiaux dans le domaine, ont-ils expliqué dans un communiqué commun.

Une collaboration de longue date

EDF et Jera n’en sont pas à leur première collaboration. Ils font le lien depuis plusieurs années maintenant entre le marché atlantique pour EDF et les marchés asiatique et pacifique pour Jeva, et ont conclu en avril dernier, le rachat par Jera de l’activité de négoce de charbon et de fret d’EDF Trading, filiale d’EDF. L’énergéticien français, désireux de se recentrer sur la production d’énergie décarbonée à la fois nucléaire et renouvelable et d’alléger son endettement, ne considérait plus ces activités comme stratégiques pour son développement futur. La filiale achetait alors près de 30 millions de tonnes de charbon par an en Afrique du Sud, Colombie, Indonésie, Australie, Russie et États-Unis, et affrétait de nombreux navires de transport de marchandises chaque année.

A terme, Jera Trading Singapore, devrait également se porter acquéreur de la totalité d’EDF Trading Australia et d’Amstuw, entreprise acquise en 2007 qui opère le terminal charbonnier de Rietlanden, dans le port d’Amsterdam.

Crédits photo : EDF

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 13 Fév 2017
Selon le dernier communiqué du ministère polonais de l'Energie, un accord entre le groupe français EDF et les autorités polonaises pour la vente des actifs polonais d'EDF à un consortium d'entreprises locales, pourrait être signé dès le deuxième trimestre 2017.…
lun 15 Avr 2013
En confiant au consortium Zéphire ( qui réunit Idex Environnement et Pizzorno Environnement) la modernisation et l’exploitation de l’usine d’incinération des déchets, la ville de Toulon espère valoriser le potentiel énergétique de ses ordures. Le 1er janvier 2013, la ville…
mar 22 Août 2017
Malgré toutes les bonnes volontés affichées lors des dernières conférences climatiques internationales, les énergies renouvelables font encore pâle figure face au maintien des énergies fossiles dans le mix énergétique mondial, et progressent bien trop lentement pour enrayer l'augmentation globale de…
ven 17 Fév 2017
Déjà fortement fragilisé depuis la crise de Crimée et la fin des relations commerciales entre l'Ukraine et la Russie en 2014, le réseau électrique ukrainien est aujourd'hui confronté à de grandes difficultés d'approvisionnement. Le gouvernement a déclaré l'état d'urgence énergétique mercredi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.