World Efficiency Solutions : l’accélérateur de croissance verte

World Efficiency Solutions : l’accélérateur de croissance verte

world-efficiency-solutions-croissance verte

En partenariat avec l’EnerGEEK, le World Efficiency Solutions ouvre ses portes du 12 au 14 décembre prochains à Paris Porte de Versailles. L’objectif : accélérer le déploiement des solutions pour une économie circulaire et bas carbone, en application des Objectifs du développement durable et de l’Accord de Paris.

Pour une décarbonisation de l’économie

En 2015, les pays membres de l’ONU ont adopté deux textes majeurs pour notre avenir et celui de notre planète : l’Agenda 2030 qui décline 17 objectifs de développement durable (ODD) et l’Accord de Paris qui engage à contenir le réchauffement global au-dessous de 2°C d’ici 2100. Les efforts à fournir sont considérables. Par exemple, limiter la hausse des températures à 1,5°C implique de réduire les émissions de GES de 70% à 80% d’ici 2050 et de les supprimer totalement d’ici la fin du siècle. Partout dans le monde, des acteurs publics ou privés s’engagent pour rendre l’économie plus respectueuse de l’environnement et du climat : certains ont des besoins précis et lancent des projets pour y répondre, d’autres proposent déjà des solutions. Il était temps de faire se rencontrer ces professionnels de tous horizons au World Efficiency Solutions.

Premier rendez-vous international entièrement dédié à l’économie sobre en ressources et carbone, World Efficiency Solutions (WES) propose un dispositif complet associant un sommet international, une exposition de solutions concrètes et de nombreuses sessions de matchmaking. Ces trois jours constituent une occasion unique de faire le point sur les questions liées à la décarbonisation de l’économie, à l’économie circulaire, aux villes & territoires et à la finance verte. « Cette manifestation constitue une opportunité pour de déploiement et la visibilité des solutions adaptées aux mutations environnementales et industrielles que je souhaite accélérer » comme le soulignait Nicolas Hulot en septembre 2017.

World Efficiency Solutions présente de nombreux projets en cours dans le domaine des infrastructures, du bâtiment, du transport, de l’agro-alimentaire et de l’eau. Parmi ceux-ci figurent « Innovation Express » de la Société du Grand Paris (mobilité autour des chantiers, gestion des déblais), MMspa à Milan (transports publics) ou encore Cundimarca en Colombie (aménagement fluvial) qui viendront chercher les solutions les plus appropriées à leurs besoins.

L’innovation au cœur de la croissance verte

World Efficiency Solutions met fortement l’accent sur l’innovation, qu’elle soit technologique, méthodologique, organisationnelle ou autre. En témoigne notamment le programme WEBoost qui regroupe l’ensemble des animations et espaces dédiés. Dans ce cadre, notons en particulier la Vitrine de l’Innovation qui s’attache à valoriser les solutions innovantes au fort potentiel marché ou encore la remise de plusieurs prix ou concours comme les Prix Entreprises & Environnement du ministère de la Transition écologique et solidaire ou My Positive Impact organisé par la FNH et l’UNCPIE. En parallèle, une place majeure est consacrée aux startups de la croissance verte annoncées en nombre sur l’événement : plusieurs pavillons collectifs leur sont dédiés (Hub Innovation du ministère, Paris Region Entreprises, CEA, Club Ademe International) et un espace spécifique, le « CUB » de WE, leur permet de développer leur visibilité, notamment via un « pitch ring » destiné aux présentations directes aux donneurs d’ordres présents sur place. L’innovation sera également déclinée sur les autres espaces de l’exposition, durant le sommet et au sein de délégations d’entreprises cleantech et greentech du monde entier (Brésil, Israël, Royaume-Uni, Vietnam, UE…). Enfin, à mi-novembre, la plupart des innovations déjà recensées sur la plateforme WeConnect couvrent plusieurs domaines – énergie, ressources, nouvelles matières, bâtiment, mobilité, écoconception, économie circulaire – dans une approche résolument transversale.

Ainsi, du 12 au 14 décembre, World Efficiency Solutions constituera un lieu unique de rencontres entre les acteurs de tous horizons engagés pour une économie plus sobre en ressources et carbone. Pas moins de 98 pays, 500 entreprises, 900 intervenants, 10 000 participants professionnels, 450 élus et haut fonctionnaires sont attendus pour développer les interactions qui contribueront à accélérer la croissance verte !

 

World Efficiency Solutions
Du 12 au 14 décembre 2017 au Paris Expo Porte de Versailles / Hall 7.2

Pour vous inscrire : goo.gl/C6HkLF

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 29 Jan 2016
Le secteur des transports est responsable de 27% des émissions de dioxyde de carbone de l'ensemble de l'économie française. Améliorer le bilan carbone des transports apparait ainsi aujourd'hui comme un des enjeux principal de la transition énergétique. En plus des mesures mises…
mar 29 Sep 2015
L'École Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) a inauguré la semaine dernière son nouveau centre de recherche sur les plasmas et sur la fusion nucléaire : le Swiss Plasma Center. Cette nouvelle, très importante pour le milieu de la recherche nucléaire,…
jeu 20 Fév 2014
Début février dans la continuité des recherches américaine publiée en 2011, la revue Nature Communications a présenté une étude française sur l'influence des champs d'éoliennes sur le climat. L'énergie éolienne, renouvelable et non émettrice de CO2, contribuerait-t-elle en fait au…
mar 25 Sep 2018
A l’heure actuelle, 80 % de l’énergie que nous utilisons est issue des énergies fossiles. Ces ressources non renouvelables sont, par définition, limitées, et si le rythme actuel persiste, d’ici à 80 ans l’Homme aura épuisé l’intégralité de ces ressources…

COMMENTAIRES

  • Dans le seul secteur de l’énergie et de l’efficacité énergétique, pour rappel il est 5 fois moins cher d’économiser de l’énergie que de l’acheter.

    “Le coût des améliorations de l’efficacité énergétique apportées par les politiques publiques est généralement d’environ 2 cents (€) par kWh, ce qui est bien inférieur au coût de l’énergie fournie (en moyenne plus de 10 cents par kWh).”

    “En moyenne, le coût par kWh pour les projets d’efficacité énergétique des bâtiments est de 2,5 cents. L’expérience internationale appuie les données européennes.”

    “Le Royaume-Uni démontre que des politiques ambitieuses en matière d’efficacité énergétique réduisent la facture énergétique des consommateurs de 550 € par an.”

    “Ce dernier a développé le programme d’efficacité énergétique le plus ancien d’Europe et la consommation totale d’énergie des ménages a diminué d’un cinquième entre 2004 et 2015. Et ce malgré une augmentation de 12% du nombre de ménages et de 10% de la population.”

    “Le coût du financement des mesures d’efficacité énergétique est donc largement plus plus que compensé par les économies d’énergie”

    https://www.euractiv.com/section/energy/opinion/its-cheaper-to-save-energy-than-to-buy-it-despite-misleading-claims/

    .

    Répondre
  • Pour mémoire aussi : “La France à la traîne pour remplir les objectifs des Accords de Paris”

    La France se classe parmi les moins bons élèves pour le moment, tout en restant un cas à part (avec son avance qu’elle tend à perdre à cause notamment des anti-éoliens et par ailleurs de retards dans les domaines du biogaz, du solaire thermique etc. comme les études le confirment)

    “Après avoir réduit son intensité carbone de 9% en 2014, elle n’a pas réussi à rééditer cette performance en 2016 pour continuer à montrer l’exemple. En effet, celle-ci a augmenté de 0,4% entre 2015 et 2016, faisant entrer la France dans le top 5 des mauvais élèves. Avec 2,4% de réduction moyenne de son intensité carbone sur la période 2000-2016, elle doit désormais décarboniser son économie de 3,2% chaque année entre 2016 et 2030 pour être en ligne avec ses objectifs à l’horizon 2030.”

    https://www.pwc.fr/fr/espace-presse/communiques-de-presse/2017/octobre/etude-pwc-low-carbon-economy-index-2017-is-paris-possible.html

    .

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.