Economie d'énergie : comment réduire sa facture de gaz ?

Economie d’énergie : comment réduire sa facture de gaz ?

tarifs-reglementes-gaz-baisse-mars-2018

Utilisé aussi bien pour le chauffage, que la production d’eau chaude sanitaire ou la cuisson, le gaz représente aujourd’hui une part importante des dépenses domestiques en matière d’énergie. Il est pourtant possible de réduire sa consommation assez facilement en adoptant les bons gestes au quotidien et en assurant un entretien régulier de ses équipements. Explications.

Limitez vos consommations de chauffage

Même si la part que représente le chauffage dans les dépenses énergétiques des foyers est en baisse constante depuis plusieurs années, il reste tout de même le plus gros consommateur d’énergie domestique, totalisant environ 62 % des dépenses. Réduire sa consommation de gaz lié au chauffage est donc crucial pour qui veut réduire sa facture de gaz, et les moyens d’y parvenir sont nombreux.

Si cela peut paraître surprenant, il est conseillé tout d’abord d’ouvrir les fenêtres 5 à 10 minutes par jour quand il fait froid à l’extérieur. Un air sec étant plus facile à chauffer, il est important d’évacuer la vapeur d’eau dégagée par les pièces humides. N’hésitez pas également à réduire la température d’un degré (c’est 7% de consommation en moins et 19°C dans les pièces à vivre est largement suffisant) ou à ajuster la température en fonction de l’usage des pièces. Baisser la température des pièces inoccupées (chambre pendant la journée) et des endroits où vous passez peu de temps (comme les toilettes, les couloirs ou le cellier par exemple) peut vous permettre de faire des économies substantielles.

Lire aussi : L’individualisation des frais de chauffage, comment ça marche ?

Vous pouvez également calfeutrer vos portes et fenêtres grâce à des joints en caoutchoucs ou synthétiques, des films de survitrage ou encore des bourrelets de porte, pour empêcher la chaleur de s’échapper. Une bonne isolation peut permettre de réduire de 30% votre consommation d’énergie. De la même manière, calorifuger les tuyauteries peut être également très efficace. Entre la chaudière et les radiateurs, l’eau qui circule dans les tuyaux peut perdre jusqu’à 20% de ses calories. Il est donc important d’isoler vos tuyaux de chauffage en plaçant un manchon en mousse sur les tuyauteries des pièces froides par exemple (buanderie, cellier, sous-sol).

Côté entretien de vos équipements, faites entretenir votre chaudière tous les ans et purgez vos radiateurs régulièrement. Si vos radiateurs font du bruit ou ne chauffent pas correctement, c’est souvent qu’ils ont besoin d’être purgés. Pour cela, rien de plus simple, ouvrez le purgeur en tournant dans le sens inverse des aiguilles d’une montre jusqu’à entendre un sifflement, signe que l’air s’échappe. Il est conseillé aussi de désembouer votre chauffage si la purge de vos radiateurs ne suffit plus. Au fil du temps, la tuyauterie de votre installation s’oxyde et forme des boues avec les sels minéraux et l’oxygène contenus dans l’eau du circuit, qui nuisent à la circulation et à la diffusion de la chaleur. Le traitement de l’eau de chauffage et l’installation d’un filtre peuvent protéger votre circuit dans ce cas. N’hésitez pas à contacter un professionnel agrée pour en savoir plus.

Ne chauffez que l’eau dont vous avez besoin

Représentant 14 % des dépenses d’énergie d’un foyer moyen, le chauffage de l’eau mobilise une quantité non négligeable de la consommation totale de gaz domestique. Afin de diminuer cette consommation et réduire le coût du ballon d’eau chaude, il est conseillé là aussi de calorifuger votre ballon et vos tuyaux si vos points d’eau sont éloignés de la source de production et que vos canalisations traversent des pièces non chauffées. De la même manière, régler la température de l’eau chaude sanitaire entre 55 et 60 °C, une température suffisante pour éviter le développement de bactéries et du tartre, vous permettra de réaliser d’importantes économies, sans pour autant entamer votre confort.

Lire aussi : Chauffage : comment bien choisir sa chaudière à bois ?

Mais le meilleur moyen reste encore de diminuer sa consommation d’eau chaude au stricte nécessaire. Pour cela, il est essentiel de choisir un équipement adapté à vos besoins. Un ballon d’eau chaude de contenance très importante consommera forcément plus pour maintenir l’eau à la température souhaitée, alors qu’un petit modèle serait largement suffisant si vous vivez seul par exemple. Il est également recommandé, pour réduire sa consommation d’eau chaude, de privilégier les douches plutôt que les bains et d’utiliser des douchettes économes qui contrôleront le débit. Cela étant, si vous souhaitez consommer moins d’eau chaude tout en conservant un débit important, vous pouvez également opter pour des mousseurs hydroéconomes, aussi appelés économiseurs d’eau, qui réduisent la consommation de moitié mais conservent un débit important grâce à l’injection d’air dans l’eau.

Des petits gestes économes dans la cuisine

Côté cuisine enfin, sachez que la cuisson représente à elle seule 7 % des dépenses d’énergie d’une maison ou d’un appartement, alors que de nombreuses astuces permettent de réduire sa consommation de gaz. Le simple fait de couvrir vos casseroles par exemple pendant la cuisson de manière à emprisonner la chaleur à l’intérieur divise votre consommation de près d’un tiers. Veillez également à optimiser l’utilisation de vos brûleurs à gaz et en adaptant la puissance de feu au diamètre de vos ustensiles, et à les nettoyer régulièrement pour garantir le meilleur rendement à votre cuisinière et éviter une surconsommation de gaz (la flamme doit toujours être bleue et nette, une flamme jaune reflète un manque d’oxygène et indique donc que vos brûleurs sont obstrués).

Lire aussi : Réfrigérateurs et congélateurs : comment éviter la surconsommation d’énergie ?

Pour minimiser vos dépenses, pensez également à varier les ustensiles que vous utilisez en fonction de ce que vous cuisinez. Une cocotte-minute est 60 % plus économe qu’une casserole, et sera à privilégier pour préparer des légumes. Idem pour les bouilloires qui sont plus efficaces pour faire bouillir de l’eau.

Crédits photo : Stevepb

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 9 Sep 2019
Depuis plusieurs années, chaque ministre de la transition écologique tente de s’attaquer à la précarité énergétique. Un problème d’autant plus grave que le secteur du bâtiment génère 19% des émissions de gaz à effet de serre et 25% des émissions…
mer 24 Oct 2018
Accusé d’affaiblir le pouvoir d’achat des Français, Edouard Philippe a défendu mardi 23 octobre 2018 la hausse du diesel. Selon lui, l'augmentation annoncée du prix du carburant n'est que la conséquence d'une volonté croissante de « décarbonisation » de l’économie…
mer 31 Août 2016
Du 19 au 22 octobre, les leaders du secteur de l’énergie ont rendez-vous à New York, aux Etats-Unis. Cette réunion, qui s’inscrit dans le cadre du Programme pour le développement durable à l’horizon 2030 des Nations unies, permettra notamment de…
mar 10 Sep 2019
Vendredi 6 septembre 2019, Göteborg a été le théâtre d'une vaste action de désobéissance civile. Dans cette ville suédoise, des manifestants ont organisé un rendez-vous international afin de stopper l'usage du "gaz fossile". Une utopie pour beaucoup de villes et…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.