GNL : la Lituanie se tourne elle aussi vers les Etats-Unis - L'EnerGeek

GNL : la Lituanie se tourne elle aussi vers les Etats-Unis

A l’instar de la Pologne qui inaugurait récemment sa première livraison de gaz naturel liquéfié (GNL) américain, la Lituanie conteste elle-aussi la mainmise de la Russie sur l’Europe en matière d’approvisionnement gazier et souhaite réduire à terme sa dépendance au groupe Gazprom. En accord avec le gouvernement, le distributeur national de gaz Lietuvos Duju Tiekimas a signé dans ce but, lundi 26 juin 2017, un premier contrat ponctuel sur la livraison de GNL depuis les Etats-Unis.

Fermement opposée au nouveau projet de gazoduc Nord Stream 2 reliant la Russie et l’Allemagne par la mer Baltique, la Lituanie, au même titre que son voisin polonais, a confirmé cette semaine sa volonté de se défaire progressivement de l’emprise russe en matière d’approvisionnement gazier. Le distributeur national de gaz Lietuvos Duju Tiekimas, qui appartient à l’Etat, a en effet indiqué avoir signé un premier contrat avec la société texane Cheniere Energy.

Lire aussi : La Pologne reçoit sa première livraison de GNL américain

Nous espérons voir arriver la première cargaison de GNL dans la deuxième quinzaine d’août”, a précisé à l’AFP le porte-parole de Duju Tiekimas Paulius Jakutavicius. Le ministre de l’Energie Zygimantas Vaiciunas a qualifié quant à lui cette future cargaison comme un “moment historique” marquant l’instauration de “prix concurrentiels” dans son pays de 2,8 millions d’habitants, membre de la zone euro et de l’Otan.

Lire aussi : Nord Stream 2 : pourquoi le nouveau gazoduc déchire l’Europe ?

Pour accueillir cette nouvelle cargaison, la Lituanie dispose depuis 2015 d’un terminal gazier flottant. Cette installation peut recevoir jusqu’à 4 milliards de mètres cubes de gaz par an, de quoi satisfaire amplement les besoins lituaniens, puisqu’en 2013, le pays balte importait de Russie la totalité de sa consommation, soit près de 2,7 milliards de mètres cubes de gaz. Depuis Vilnius a signé un accord avec le Norvégien Statoil pour des livraisons sur cinq ans, et revu les prix du gaz russe à la baisse. Avant cela, Moscou profitait de la situation de dépendance de la Lituanie, et abusait de son monopole, en faisant payer le gaz bien plus cher aux Lituaniens qu’aux autres pays de la région.

Crédits photo : Lietuvos Duju Tiekimas

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 1 Mar 2018
2017 a été une année charnière pour la production américaine de pétrole. Elle a profité d’une hausse du prix du baril pour revenir en force en augmentant le nombre de barils de brut produits par jour. Cette hausse drastique de…
mar 30 Mai 2017
A l’instar des groupes français EDF ou Engie, l’énergéticien danois se désengage lui aussi progressivement de ses activités liées aux combustibles fossiles les plus polluants. Dong Energy a annoncé mercredi 24 mai dernier, la vente de ses activités de production…
lun 24 Avr 2017
Fragilisées depuis la crise de Crimée en 2014, les relations commerciales entre l'Ukraine et la Russie sont aujourd'hui réduites au stricte minimum. L'Ukraine, dont le réseau électrique est sous tensions constantes, ne peut pas pour l'instant se passer du charbon…
mar 20 Juin 2017
De plus en plus compétitives, les énergies éolienne et solaire devraient remplacer progressivement le charbon dans le mix énergétique mondial. Selon un nouveau rapport réalisé par Bloomberg New Energy Finance (BNEF) et publié jeudi 15 juin 2017, la baisse continue…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.