Hydroélectricité : EDF décroche un contrat d'ingénierie et d'assistance technique à Dubaï - L'EnerGeek

Hydroélectricité : EDF décroche un contrat d’ingénierie et d’assistance technique à Dubaï

projet-hydroelectricite-dubaï

Plus connus pour leurs réserves en hydrocarbures, les Emirats arabes unis anticipent pourtant depuis plusieurs années maintenant l’après pétrole et investissent massivement dans une nouvelle génération de centrales utilisant différentes technologies renouvelables. L’Autorité de l’électricité et de l’eau de Dubaï (DEWA) a dévoilé dans ce cadre, lundi 12 juin dernier, les dessous du projet hydroélectrique de Hatta destiné à combiner les atouts d’une centrale solaire et d’une station de transfert d’énergie par pompage (STEP), un projet auquel participera le groupe français EDF.

Déjà présent à Dubaï dans le cadre du projet Mohammed Ben Rached Al-Maktoum, destiné à devenir à terme le plus grand parc solaire du monde, le groupe français EDF devrait également participer au nouveau projet hydroélectrique de Hatta, implanté prochainement dans la zone montagneuse située à l’est du pays, près de la frontière avec Oman.

Lire aussi : A Dubaï, EDF EN s’associe au plus grand parc solaire du monde

L’autorité en charge des services collectifs pour l’électricité et l’eau à Dubaï, DEWA, a en effet annoncé, dans un communiqué paru lundi 12 juin 2017, avoir retenu le groupe français EDF dans le cadre d’un contrat de 58 millions de dirhams EAU (un peu plus de 14 millions d’euros) pour des prestations de conception et d’assistance technique. Le français sera notamment chargé de la conception d’une station de stockage d’énergie par pompage hydraulique (STEP), de la réalisation des toutes les études nécessaires (géologique, hydro-géologique, excavations profondes…), à la supervision des travaux et la réalisation des tests, en passant par le lancement d’appels d’offres relatifs à l’équipement.

Lire aussi : EDF EN présélectionné pour des projets renouvelables en Arabie Saoudite

A terme, cette installation de 250 MW permettra de pomper l’eau de la retenue d’eau douce de Hatta le jour grâce à l’énergie d’une centrale solaire adjacente, pour la stocker dans un réservoir construit 300 mètres plus haut. En relâchant l’eau pendant la nuit, la STEP permettra de produire de l’électricité de manière continue, résolvant ainsi les difficultés liées à l’intermittence de l’énergie solaire. Ce projet représentera un investissement global de 1,92 milliards de dirhams (467 millions d’euros) pour une durée de fonctionnement estimée à 60 ans.

Crédits photo : Titoni Thomas

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 12 Nov 2015
De faible capacité mais présentant toutes les qualités d'une énergie propre, stable, durable et locale, la petite hydroélectricité offre de nouvelles pistes de développement pour la filière hydraulique française et s'impose progressivement comme une énergie de complément prometteuse. Après l'inauguration…
ven 17 Nov 2017
Considérant la performance énergétique et environnementale, non pas comme un handicap, mais bien comme une opportunité de développement, l’Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) veut promouvoir les mesures d’efficacité énergétique au sein des entreprises françaises. L’Ademe…
mer 4 Fév 2015
EDF Énergies Nouvelles (EDF EN) a annoncé jeudi 29 janvier la mise en service de son premier parc éolien sur le continent africain. Le parc de Grassridge, son nom de baptême, est en effet la première centrale de production éolienne développée, construite…
lun 14 Nov 2016
Souvent critiquée pour sa forte consommation de charbon depuis le retrait progressif de l'énergie nucléaire, l'Allemagne est parvenue vendredi 11 novembre dernier à surmonter ses divisions en matière environnementale et énergétique. Le gouvernement a fini par s'accorder sur un plan…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.