Gaz domestique : de nouvelles mesures de sécurisation des installations pour les plus modestes Gaz domestique : de nouvelles mesures de sécurisation des installations pour les plus modestes

Gaz domestique : de nouvelles mesures de sécurisation des installations pour les plus modestes

gaz

Souhaitant intensifier la lutte contre la précarité énergétique, la ministre du Logement, Emmanuelle Cosse, a annoncé lundi 6 février dernier la signature en collaboration avec le distributeur de gaz GRDF et l’Agence nationale de l’habitat (Anah), d’une nouvelle convention relative aux habitations chauffées au gaz. Ce texte établit une série de mesures et d’aides financières destinées à sécuriser la consommation de gaz naturel dans les foyers les plus modestes.

Les accidents liés à la consommation de gaz domestique à l’intérieur des logements résultent le plus souvent de défauts d’entretien des installations, et sont donc logiquement plus fréquents au sein des foyers modestes, incapables d’entretenir ou de réparer leurs équipements faute de moyens financiers suffisants. Un constat de précarité énergétique contre lequel le gouvernement a souhaité agir en impliquant à son bord l’Agence nationale de l’habitat (Anah) et le distributeur de gaz GRDF dans le cadre d’une nouvelle convention visant « à améliorer l’entretien des installations intérieures de gaz naturel et à réduire les risques d’accidents dans les logements de propriétaires aux revenus modestes ».

Lire aussi : 12 millions de Français toujours en situation de précarité énergétique

Dans les faits, le groupe GRDF s’est engagé à apporter un soutien logistique et financier à plus de 5.000 logements sur une période de 2 ans. Il réalisera par exemple à ses frais le diagnostic de l’installation de gaz du propriétaire, et fournira gratuitement un tuyau de raccordement à « durée de vie illimitée » à l’appareil de cuisson. « L’opérateur remboursera le remplacement du robinet de commande de l’appareil de cuisson dans la limite de 150 euros et versera 100 euros pour l’achat d’un appareil de cuisson muni d’une sécurité de flamme », explique le ministère dans un communiqué.

Lire aussi : L’industrie gazière prévoit une hausse de la demande d’ici 2030

Enfin, il contribuera via une dotation financière annuelle (pouvant atteindre jusqu’à 575.000 euros) au programme « Habiter mieux » de l’Anah dont l’objectif pour 2017 est d’atteindre 10.000 logements rénovés.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
sam 29 Avr 2017
Le groupe français d'assurance Axa, soucieux d'intégrer les risques environnementaux, sociaux et de gouvernance (risques dits "ESG") dans ses nouvelles stratégies, continue de réorienter ses investissements vers des projets plus durables. AXA Investment Managers (Axa IM), sa filiale de gestion…
jeu 15 Déc 2016
Si la consommation mondiale de charbon va bien diminuer dans les années à venir du fait des mesures de lutte contre le changement climatique, ce combustible très polluant restera toutefois une source d'énergie incontournable dans certaines parties du monde. Selon le…
ven 11 Déc 2015
Avec la lutte contre le réchauffement climatique, les énergies fossiles vont progressivement disparaître. Pour anticiper cette nouvelle donne, l’industrie gazière veut prendre un virage à 180° et investir dans la transition énergétique. (suite…)
ven 2 Déc 2016
Si l'Union européenne tente tant bien que mal de réduire sa dépendance au gaz russe depuis le conflit ukrainien et la dégradation de ses relations diplomatiques et commerciales avec la Russie, sa stratégie ne semble pas vraiment porter ses fruits.…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *