Gaz domestique : de nouvelles mesures de sécurisation des installations pour les plus modestes - L'EnerGeek

Gaz domestique : de nouvelles mesures de sécurisation des installations pour les plus modestes

tarifs-reglementes-gaz-baisse-mars-2018

Souhaitant intensifier la lutte contre la précarité énergétique, la ministre du Logement, Emmanuelle Cosse, a annoncé lundi 6 février dernier la signature en collaboration avec le distributeur de gaz GRDF et l’Agence nationale de l’habitat (Anah), d’une nouvelle convention relative aux habitations chauffées au gaz. Ce texte établit une série de mesures et d’aides financières destinées à sécuriser la consommation de gaz naturel dans les foyers les plus modestes.

Les accidents liés à la consommation de gaz domestique à l’intérieur des logements résultent le plus souvent de défauts d’entretien des installations, et sont donc logiquement plus fréquents au sein des foyers modestes, incapables d’entretenir ou de réparer leurs équipements faute de moyens financiers suffisants. Un constat de précarité énergétique contre lequel le gouvernement a souhaité agir en impliquant à son bord l’Agence nationale de l’habitat (Anah) et le distributeur de gaz GRDF dans le cadre d’une nouvelle convention visant “à améliorer l’entretien des installations intérieures de gaz naturel et à réduire les risques d’accidents dans les logements de propriétaires aux revenus modestes”.

Lire aussi : 12 millions de Français toujours en situation de précarité énergétique

Dans les faits, le groupe GRDF s’est engagé à apporter un soutien logistique et financier à plus de 5.000 logements sur une période de 2 ans. Il réalisera par exemple à ses frais le diagnostic de l’installation de gaz du propriétaire, et fournira gratuitement un tuyau de raccordement à “durée de vie illimitée” à l’appareil de cuisson. “L’opérateur remboursera le remplacement du robinet de commande de l’appareil de cuisson dans la limite de 150 euros et versera 100 euros pour l’achat d’un appareil de cuisson muni d’une sécurité de flamme”, explique le ministère dans un communiqué.

Lire aussi : L’industrie gazière prévoit une hausse de la demande d’ici 2030

Enfin, il contribuera via une dotation financière annuelle (pouvant atteindre jusqu’à 575.000 euros) au programme “Habiter mieux” de l’Anah dont l’objectif pour 2017 est d’atteindre 10.000 logements rénovés.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 17 Mar 2014
Part importante du diesel dans le parc automobile français, chauffage au bois, circonstances climatiques particulières… Les causes du pic de pollution qui touche actuellement un tiers du pays sont multiples. Une autre explication de la vague de pollution, jusqu’ici peu…
ven 21 Juil 2017
Premier rempart contre la chaleur ou le froid et principal atout d’un logement contre les déperditions d’énergie, l’isolation peut, quand elle est bien posée, permettre de réaliser de fortes économies sur la facture d’électricité. Mais encore faut-il choisir le matériau…
ven 19 Mai 2017
Destiné à renforcer le réseau électrique breton, le projet de centrale à gaz de Landivisiau emmené par Direct énergie, a finalement reçu lundi 15 mai 2017, le feu vert de la Commission européenne. Bruxelles enquêtait depuis plusieurs années sur l'aide…
jeu 2 Nov 2017
Après plusieurs mois de baisse consécutifs (-0,8% en août et - 4,3% en juillet, stables en septembre), traduisant la tendance baissière durant l’été des coûts d’approvisionnement du fournisseur Engie, les tarifs réglementés du gaz poursuivront en novembre le retour à…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.