Gaz domestique : de nouvelles mesures de sécurisation des installations pour les plus modestes Gaz domestique : de nouvelles mesures de sécurisation des installations pour les plus modestes

Gaz domestique : de nouvelles mesures de sécurisation des installations pour les plus modestes

gaz

Souhaitant intensifier la lutte contre la précarité énergétique, la ministre du Logement, Emmanuelle Cosse, a annoncé lundi 6 février dernier la signature en collaboration avec le distributeur de gaz GRDF et l’Agence nationale de l’habitat (Anah), d’une nouvelle convention relative aux habitations chauffées au gaz. Ce texte établit une série de mesures et d’aides financières destinées à sécuriser la consommation de gaz naturel dans les foyers les plus modestes.

Les accidents liés à la consommation de gaz domestique à l’intérieur des logements résultent le plus souvent de défauts d’entretien des installations, et sont donc logiquement plus fréquents au sein des foyers modestes, incapables d’entretenir ou de réparer leurs équipements faute de moyens financiers suffisants. Un constat de précarité énergétique contre lequel le gouvernement a souhaité agir en impliquant à son bord l’Agence nationale de l’habitat (Anah) et le distributeur de gaz GRDF dans le cadre d’une nouvelle convention visant « à améliorer l’entretien des installations intérieures de gaz naturel et à réduire les risques d’accidents dans les logements de propriétaires aux revenus modestes ».

Lire aussi : 12 millions de Français toujours en situation de précarité énergétique

Dans les faits, le groupe GRDF s’est engagé à apporter un soutien logistique et financier à plus de 5.000 logements sur une période de 2 ans. Il réalisera par exemple à ses frais le diagnostic de l’installation de gaz du propriétaire, et fournira gratuitement un tuyau de raccordement à « durée de vie illimitée » à l’appareil de cuisson. « L’opérateur remboursera le remplacement du robinet de commande de l’appareil de cuisson dans la limite de 150 euros et versera 100 euros pour l’achat d’un appareil de cuisson muni d’une sécurité de flamme », explique le ministère dans un communiqué.

Lire aussi : L’industrie gazière prévoit une hausse de la demande d’ici 2030

Enfin, il contribuera via une dotation financière annuelle (pouvant atteindre jusqu’à 575.000 euros) au programme « Habiter mieux » de l’Anah dont l’objectif pour 2017 est d’atteindre 10.000 logements rénovés.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 12 Sep 2013
La production d’électricité de Madagascar provient essentiellement de deux sources : l’hydroélectricité et les énergies fossiles. En 2011, l'énergie hydroélectrique assurait 52% de la production électrique , les combustibles fossiles apportaient les 48% restants. Bien que Madagascar dispose d'un fort potentiel…
mar 15 Nov 2016
Alors que la menace pèse sur l'accord climatique de Paris suite à l'élection du nouveau président américain Donald Trump, plusieurs dignitaires religieux ont apporté leur soutien au mouvement de transition énergétique. Ils appellent notamment dans un déclaration publiée jeudi 10…
lun 28 Nov 2016
Fort d'une production d'énergie d'origine renouvelable en pleine progression, le Canada intensifie ses efforts de lutte contre le réchauffement climatique et prévoit de réduire de 80% ses émissions de gaz à effet de serre (GES) d’ici 2050 par rapport à 2005. La ministre…
Début octobre, le premier électricien d’Europe invitait le grand public à venir découvrir ses installations hydrauliques, thermiques, nucléaires, éoliennes et solaires. EDF organisait des journées portes ouvertes pour la 6ème année consécutive. En deux jours, la deuxième entreprise la plus…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *