Toulouse Métropole et EDF s'associent pour une ville rose plus connectée Toulouse Métropole et EDF s'associent pour une ville rose plus connectée

Toulouse Métropole et EDF s’associent pour une ville rose plus connectée

EDF

Engagée dans la transition énergétique, la ville de Toulouse multiplie les efforts ces dernières années pour adapter ses infrastructures aux nouveaux enjeux énergétiques et environnementaux, et devenir à terme une ville connectée, écologique et innovante sur les plans social et culturel. Elle compte notamment pour cela sur le groupe EDF avec lequel elle a signé lundi 16 janvier dernier un nouvel accord de partenariat destiné à faire de la ville rose une métropole plus attractive, intelligente, durable et solidaire.

Le groupe EDF et la métropole de Toulouse ont signé le 16 janvier dernier, un nouvel accord-cadre valable jusqu’en 2020, et réaffirmé ainsi leur volonté commune de développer les technologies numériques et d’encourager l’innovation énergétique au sein du territoire. En signant ce nouveau partenariat, Jean-Luc Moudenc, Président de Toulouse Métropole et Jean-Bernard Lévy, PDG du groupe EDF, confirment ainsi leur ambition d’inscrire leurs actions dans un partenariat global et de long terme.

Lire aussi : Première phase d’expérimentation pour le projet SOGRID à Toulouse

Ce nouveau partenariat s’articulera autour de quatre thématiques clefs dont le numérique et la smart city, l’innovation énergétique, l’innovation sociale et la renommée internationale de l’agglomération toulousaine. Jean-Luc Moudenc avait déjà présenté dans ce cadre plusieurs mesures destinées à faire de Toulouse une référence des smart city de demain comme par exemple l’ouverture des données publiques, la mise en œuvre du Labo des Usages, ou le déploiement d’un éclairage public intelligent.

Lire aussi : A Toulouse, le renouvelable au cœur d’une initiative citoyenne

Il compte désormais sur EDF pour accentuer ces efforts et mettre en place un cadre favorable au développement de nouvelles technologies et infrastructures dans le secteur de l’énergie. Il sera question dans un premier temps de créer un nouveau centre de formation continue pour les métiers de l’hydraulique, de poursuivre le concours Pulse à l’échelle régionale, et de mettre à profit l’open-data dans l’optimisation de la production d’énergie et de la gestion des réseaux de transport et de distribution. L’avantage d’un tel partenariat « sera de favoriser le pilotage transversal des interactions, avec une gouvernance dédiée, qui fera avancer les dossiers dans un souci d’efficacité et de bénéfices mutuels », a déclaré Jean-Luc Moudenc.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mer 12 Fév 2014
Schneider Electric vient de lancer une nouvelle solution domotique adaptable aux logements existants pour gérer plus efficacement sa consommation d'énergie. La box Wiser et ses modules bénéficient de la technologie sans fil et d'une application accessible sur PC, tablette et…
mar 7 Mai 2013
Lancé le 1er mai 2013, ce programme subventionne des systèmes de stockage d’énergie photovoltaïque. Avec un tel système, l’Allemagne souhaite s’imposer comme le pionnier du secteur. Avec l’essor des énergies renouvelables, le stockage de l’électricité devient un enjeu de plus…
jeu 19 Mai 2016
D’ici la fin de l’année, la Commission européenne compte faire des propositions afin « d’adapter les réseaux au développement des énergies renouvelables et à la révolution numérique ». Actuellement, l’Union européenne s’est effectivement fixée pour objectif d’atteindre 20 % d'énergie produite à…
lun 22 Fév 2016
Alors que "la taille de l'univers numérique double tous les quatre ans" selon Les Echos et que le nombre des datacenters explose, leur consommation d'énergie est de plus en plus importante. L'impact environnemental de l'industrie des datacenters est même devenu…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *