Club EnR, la filière renouvelable française à l'export - L'EnerGeek

Club EnR, la filière renouvelable française à l’export

énergie_renouvelable_afrique_photo_Frédéric_delamure_MAEDIDans le cadre de sa participation au parlement de l’environnement organisé au Kenya à la fin du mois de mai, la ministre de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer, Ségolène Royal, a lancé officiellement le premier club énergies renouvelables pour la zone Afrique de l’Est et Océan Indien. Ce club constituera le point d’appui régional de l'”Ambition export” portée par les pouvoirs publics français et la filière des énergies renouvelables dans l’Hexagone.

L’Agence française de développement au service des énergies renouvelables

La ministre de l’Environnement a lancé le jeudi 26 mai dernier à Nairobi le premier club EnR pour la zone Afrique de l’Est et Océan indien, via la signature d’une charte dédiée entre son ministère et le Syndicat des énergies renouvelables (SER).

Ce club regroupera l’ensemble des filières renouvelables représentées au sein du syndicat professionnel (biomasse, éolien, géothermie, hydroélectricité et solaire) et sera animé par le service économique régional et le bureau régional de Business France, en lien avec l’Agence française de développement (AFD) et les conseillers du commerce extérieur dans la région. Il rassemblera des entreprises, des ingénieries, des acteurs de la recherche et de l’innovation français impliqués dans la région, ainsi que des porteurs de projets et des bailleurs de fonds.

Comme le précisent le SER et le ministère dans un communiqué commun, il aura pour finalité de “faciliter et d’accélérer le déploiement de solutions françaises renouvelables et l’accompagnement des acteurs locaux, pour répondre aux enjeux prioritaires d’électrification et d’accès à l’énergie à partir de sources renouvelables dans cette partie de l’Afrique”. On y retrouve à ce jour l’Ethiopie, le Kenya, l’Ouganda, la Tanzanie, l’Île Maurice, Madagascar et les Seychelles. D’autres pays pourront également y être associés en fonction des ambitions de développement des entreprises françaises.

L’Ambition export des filières renouvelables françaises

Cette démarche qui devrait s’étendre par la suite dans d’autres régions du monde, constitue la première manifestation concrète du projet Ambition export souhaité par le SER et le gouvernement français dans le but de réunir les acteurs français sous une bannière commune à l’export et de promouvoir l’offre française en direction des opérateurs nationaux.

“La structuration d’une filière énergies renouvelables (EnR) à l’export figure parmi les priorités industrielles françaises”, rappellent ces derniers dans leur communiqué. Initiés dans le cadre de la Nouvelle France industrielle, les travaux ont conduit à la définition d’une feuille de route stratégique, dont la première étape est l’expérimentation de clubs français des EnR dans les régions du monde les plus porteuses.

Ces clubs devront intégrer les différentes composantes de la chaîne de valeur des énergies renouvelables, depuis la fourniture d’équipements et de solutions logicielles jusqu’à l’exploitation d’installations industrielles, en passant par l’ingénierie de projet. “Ils ont vocation à devenir le point d’appui local de l’action à l’international des acteurs publics et privés de la filière française des EnR”, conclut le SER.

Crédits photo : Frédéric de la Mure / MAEDI

Rédigé par : lucas-goal

Avatar
mar 12 Nov 2019
La ministre de la Transition écologique et solidaire, Elisabeth Borne, a demandé, ce dimanche 10 novembre 2019, à EDF de réfléchir à son rôle si la France passait à une fourniture d'électricité 100% renouvelables, donc sans nucléaire. La ministre veut…
mar 3 Sep 2013
Dans le cadre de l'appel à projets de la Commission de régulation de l'énergie, la société Fonroche Énergie et la Caisse des Dépôts de la région Aquitaine vont investir plus de 50 millions d'euros dans la construction de serres photovoltaïques.…
jeu 13 Avr 2017
Accumulant les nouveaux contrats dans le cadre de plusieurs appels d'offres émis ces derniers mois, la petite société spécialisée dans les énergies renouvelables Neoen a fait son bout de chemin et envisage désormais l'avenir sous les meilleurs auspices. Selon les…
lun 27 Juin 2016
C'est un incident des plus insolites qui a paralysé le réseau électrique du Kenya au début du mois de juin. Ce pays d'Afrique de l'Est a en effet été privé d'électricité pendant plusieurs heures le mardi 7 juin dans la…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.