La 2ème édition de la WNE s'organise au Bourget - L'EnerGeek

La 2ème édition de la WNE s’organise au Bourget

WNEDu 28 au 30 juin prochains, la seconde édition de la World Nuclear Exhibition (WNE) se tiendra au Bourget, au nord de Paris. Les organisateurs ont souhaité s’interroger, cette année, sur la place du nucléaire dans le mix énergétique mondial.

Alors qu’elle doit finaliser la COP21 en ratifiant l’accord de Paris, la communauté internationale est plus que jamais confrontée à la question du réchauffement climatique. L’Association des Industriels Français Exportateurs du Nucléaire (AIFEN) et les autres organisateurs de la seconde édition de la World Nuclear Exhibition ont ainsi souhaité défendre la place du nucléaire dans le mix énergétique mondial, pour faciliter la transition énergétique et limiter la hausse des températures.

Comme le rappelle le président de l’AIFEN, Gérard Kottmann, « quand WNE ouvrira ses portes, ça fera 7 mois que la COP21 aura fermé les siennes. Et la COP21 a mis en valeur qu’il fallait mobiliser toutes les énergies pour réduire la part du carbone. Ce qui met en valeur le nucléaire dans la corbeille technologique ». De son côté, le directeur-adjoint de l’Agence de l’Energie Nucléaire de l’OCDE (AEN OCDE), Daniel Iracane, précise : « il ne faut pas opposer les énergies (…) si l’on veut s’inscrire dans un scénario qui limite le réchauffement planétaire à 2°C, les ENR seront là. Mais la seule énergie bas carbone qui peut produire de l’énergie de masse c’est l’énergie nucléaire, dont la part va augmenter, notamment en Chine ».

Rédigé par : jacques-mirat

Avatar
mar 4 Oct 2016
Au cours du Forum scientifique de l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA), plusieurs chercheurs ont plaidé en chœur pour l’exploitation de l’atome. Selon eux, cette technologie présente de nombreux avantages, parmi lesquels celui de limiter le changement climatique, tout en…
mer 19 Déc 2018
Ce mardi 18 décembre 2018, au lendemain de la COP24, l’Energeek publie une dataviz pour faire le point sur la répartition des efforts climatiques des différents blocs régionaux identifiés par l’Agence Internationale de l’Énergie (AIE), tout en se focalisant sur…
ven 11 Jan 2013
L'énergéticien norvégien Thor Energy est en train de tester un nouveau combustible destiné à alimenter les centrales nucléaires, le thorium, dont les nombreux avantages et la profusion sur le sol norvégien pourraient conduire la Norvège à se doter d'un parc…
mar 1 Oct 2019
Le 25 septembre 2019, la Commission nationale de débat public (CNDP) a organisé une réunion de clôture et de restitution suite au débat sur le Plan national de gestion des matières et déchets radioactifs (PNGMDR). Au ministère de la Transition…

COMMENTAIRES

  • Alors que la production d’électricité nucléaire mondiale est plus faible aujourd’hui qu’il y a dix ans, ce n’est pas cette énergie du passé qui va contribuer à réduire la production d’électricité au charbon.

    Entre 2004 et 2014, la part du nucléaire est tombée de 15,7% à 10,8% de la production mondiale d’électricité.

    En Chine, la production d’électricité éolienne a dépassé celle du nucléaire depuis deux ans déjà.

    Des réacteurs nucléaires sont arrêtes aux Etats-Unis à 40 ans, malgré une extension de leur licence jusqu’à 60 ans. Pas viables économiquement. Même chose en Suède où l’arrêt de réacteurs nucléaire est planifié pour plusieurs années avant la date prévue initialement.

    Le nucléaire n’est pas complémentaire aux énergies renouvelables, mais est un frein au développement de celles-ci, en retenant de l’argent qui serait mieux investi ailleurs.

    Les énergies renouvelables ont produit 5.285 TWh d’électricité en 2014 contre seulement 2.535 TWh pour le nucléaire.

    Question “production de masse bas carbone”, les renouvelables font déjà 2,1 fois mieux que le nucléaire.

    Répondre
  • Ou en sont les émissions de CO2 en Allemagne ou au Danemark qui ont mis en place beaucoup de solaire et d’éolien ? Ce sont les plus gros émetteurs et le débat est clos. Il faut ouvrir les yeux tout simplement et accepter l’évidence, là n’est pas la solution. Désolé !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.