L'Inde et la France lancent un programme de financement solaire - L'EnerGeek

L’Inde et la France lancent un programme de financement solaire

ASI_france_Inde_photo_PMI_NULe ministre indien de l’Energie, Piyush Goyal, et la ministre française de l’Environnement, Ségolène Royal, ont annoncé vendredi 22 avril dernier, lors d’une grande réunion internationale, le lancement d’un plan de financement solaire d’un milliard de dollars. Ce nouveau programme d’investissements est destiné à simplifier et à encourager le lancement des projets énergétiques dans le cadre de l’Alliance Solaire Internationale (ASI).

L’Alliance solaire internationale, une étroite collaboration franco-indienne

Officialisée par le Premier ministre indien Narendra Modi et le Président François Hollande, à l’occasion de la conférence climatique COP21 en décembre dernier à Paris, l’Alliance solaire internationale regroupe aujourd’hui plus d’une centaine de pays dans le but d’exploiter le potentiel photovoltaïque des pays du Sud. Elle vise à permettre aux pays riches en ressources solaires situés entre le tropique du Cancer et le tropique du Capricorne (dont beaucoup ont au moins 300 jours de soleil par an) de partager des défis et des opportunités communs.

Narendra Modi souhaite en effet par ce biais réduire le coût du solaire pour donner accès à tous à cette énergie renouvelable, potentiellement abondante dans les pays du Sud, leur permettant ainsi de se développer de manière indépendante, décentralisée et durable. Cette coopération internationale accrue permettra également en parallèle de développer de nouveaux marchés pour les membres de l’Alliance via la création d’opportunités supplémentaires de projets et d’applications pour les entreprises du secteur.

Au cours de la visite de François Hollande en Inde en janvier dernier, les deux dirigeants avaient déjà posé la première pierre du siège de l’ASI à Gurgaon, une ville du sud-ouest de New Delhi. Ils s’engagent aujourd’hui dans un programme de financement indispensable pour donner vie à cette nouvelle institution et impulser une dynamique dans les pays membres.

Un programme de financement d’un milliard de dollars

Dans ce cadre, le récent sommet international sur l’ASI organisé le 22 avril dernier au siège des Nations unies à New-York, et regroupant plus de 25 pays dont les États-Unis, le Brésil, le Bangladesh et le Nigeria, fut l’occasion pour l’Inde et la France d’annoncer le lancement d’un programme commun d’une valeur potentielle d’1 milliard de dollars (884 millions d’euros) afin d’aider les pays en développement à exploiter pleinement leurs ressources solaires.

Pour Piyush Goyal, ministre indien de l’Energie, les initiatives lancées par l’ASI constituent une “réponse au plus grand défi de l’histoire de l’Humanité”. Les programmes en cours et futurs permettront selon lui, de rendre les projets solaires financièrement abordables, et serviront les intérêts des communautés agricoles dans les pays membres de l’ASI.

De son côté, Ségolène Royal a tenu “à saluer l’Inde pour son exceptionnelle coopération avec la France”. Les pays membres de l’ASI peuvent compter sur la France et l’Inde dans le cadre de programmes pour “l’énergie du futur”, a ajouté la ministre française.

Crédits photo : PMI NU

Rédigé par : livingston-thomas

Avatar
mar 12 Fév 2013
D’après les informations de la Dépêche du Midi, EDF investit 14 millions sur la centrale hydroélectrique d’Artigues (Hautes-Pyrénées) dans le cadre de son programme national de modernisation des installations hydroélectriques, Super’Hydro. Cette somme va permettre de rénover la conduite forcée…
mer 4 Avr 2018
La cour administrative d'appel de Nantes a une nouvelle fois rejeté, mardi 3 avril 2018, les recours déposés contre les projets de parcs éoliens offshore normands prévus au large de Fécamp en Seine-Maritime et des plages du Débarquement. Cette juridiction,…
ven 1 Juil 2016
L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) a publié une étude prospective afin d’évaluer l’impact macroéconomique d’un déploiement massif des énergies vertes. Selon ses conclusions présentées le 30 juin dernier, la France pourrait gagner 3 points de…
jeu 10 Avr 2014
A l’instar du gouvernement allemand qui vient d’annoncer son intention de réduire les subventions accordées aux énergies renouvelables en Allemagne, la Commission européenne suspend le régime dérogatoire dont bénéficient les énergies vertes en Europe. Bruxelles chercher à ouvrir ce secteur…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.