L'ADEME soutient deux projets solaires de production d'eau chaude - L'EnerGeek

L’ADEME soutient deux projets solaires de production d’eau chaude

Châteaubriant_panorama_photo_Oie_blancheL’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME) et le ministère de l’Écologie ont révélé les deux lauréats de l’appel à projets relatif au développement de grandes installations solaires thermiques : un bailleur social implanté dans la région Rhône-Alpes et la ville de Châteaubriant. En misant sur la production d’une chaleur d’origine renouvelable, ces deux projets vont permettre de réduire le recours aux énergies fossiles polluantes, et donc réduire les émissions françaises de CO2.

Un appel d’offres lancé par l’ADEME

Lancé en février 2015 par l’ADEME sur demande de Ségolène Royal, ministre de l’Environnement, cet appel à projets vise à dynamiser la production d’eau chaude renouvelable dans l’Hexagone ; financé par le Fonds chaleur, il va permettre de financer la construction de dispositifs solaires de plus de 300 mètres carrés sur des bâtiments qui ont d’importants besoins en eau chaude (logements collectifs, bâtiments agricoles ou industriels etc.).

Le premier projet est porté par Grand Lyon Habitat, un bailleur social de la région Rhône-Alpes. Il s’agira de déployer 1.040 mètres carrés de capteurs solaires dans trois résidences situées dans la métropole de Lyon (dans les communes de Fontaines-sur-Saône, Saint-Genis-Laval et Vénissieux).

Grand Lyon Habitat compte ainsi solariser quelque 1.080 logements de son parc locatif. Ce projet renouvelable s’intègre d’ailleurs à sa stratégie de réhabilitation de son patrimoine immobilier : le bailleur social lyonnais souhaite en effet sensibiliser ses locataires aux démarches écoresponsables tout en renforçant sa maîtrise de ses dépenses énergétiques.

Un second appel à projets

Le second projet lauréat est la construction d’une centrale solaire au cœur de la ville de Châteaubriant, dans les Pays de la Loire. Une fois sa construction achevée, cette installation renouvelable de 1.700 m² sera raccordée au réseau de chaleur de la municipalité : elle permettra de fournir de la chaleur à un quartier composé de 520 logements, deux piscines, un hôpital, un lycée et une entreprise agro-alimentaire.

La centrale solaire de Châteaubriant permettra de produire 900 MWh d’énergie thermique chaque année : un volume assuré par un contrat de garantie des résultats solaires engageant le bureau d’étude, le fabricant, l’installateur et l’exploitant. La commune assure que le projet entrainera une baisse tarifaire pour les usagers.

L’ADEME a ouvert une seconde session d’appels à projets. Les organismes souhaitant déposer un dossier de candidature devaient le faire sur un site dédié avant le 5 avril prochain.

Crédit photo : Oie blanche

Rédigé par : guy-belcourt

lun 18 Déc 2017
A chaque grand rendez-vous ses effets d’annonce. Le 11 décembre, à la veille du sommet de Paris sur le climat, une cinquantaine d’entreprises françaises ont fait part de leurs ambitions en matière de lutte contre le changement climatique, et ont…
mar 31 Jan 2017
Convaincu du fort potentiel de développement de l'éolien flottant, Ideol a conçu une fondation flottante totalement nouvelle destinée à réduire les coûts de la conception à l’installation et à rendre ainsi l’éolien flottant le plus compétitif possible. Une innovation qui…
jeu 17 Juil 2014
Le rapport de la Commission wallonne pour l'Énergie (CWaPE) indique que la production d’énergies vertes en Wallonie a enregistré une hausse de 4% entre 2012 et 2013. La région a ainsi produit 4.620 GWh d’électricité verte sur l’année 2013. Bien…
jeu 14 Juil 2016
Le vice-président de l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST), Jean-Yves Le Déaut, se félicite de l’adoption de la nouvelle loi sur Cigéo. Avec ce texte, qui prévoit l’arrivée des premiers colis sur le site de Bure en…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.