Des pertes élevées pour la transition énergétique d’Engie - L'EnerGeek

Des pertes élevées pour la transition énergétique d’Engie

transitionenergetiqueMalgré ses récentes contreperformances financières, l’énergéticien veut faire avancer la transition énergétique. Son PDG, Gérard Mestrallet, et la future directrice générale, Isabelle Kocher, sont tous les deux mobilisés pour défendre un mix énergétique décarboné.

Au total, Engie enregistre 4,6 milliards de pertes pour la seule année 2015. Aussi, le PDG Gérard Mestrallet a annoncé une nouvelle feuille de route afin de réussir la transition énergétique. Selon la future directrice générale, Isabelle Kocher, le « portefeuille (production et efficacité énergétique) sera à plus de 90 % bas carbone fin 2018 (contre 75 % en 2015) ».

Avec l’effondrement des prix de l’énergie (pétrole, gaz, électricité), le groupe a été affecté par des dépréciations massives de 8,7 milliards d’euros. C’est pourquoi, l’entreprise détenue à environ 33 % par l’Etat français compterait, d’après le site 20Minutes.fr, « réaliser 22 milliards d’euros d’investissements et céder pour 15 milliards d’euros d’actifs à l’horizon 2018 ».

Rédigé par : jacques-mirat

Avatar
jeu 29 Sep 2022
Voilà certainement une polémique dont EDF n’avait certainement pas besoin. L’association de consommateurs CLCV vient d’interpeller la Commission de Régulation de l’Energie. Affirmant qu’elle devait revoir le calcul du Tarif Réglementé de Vente pour l’année 2022. Au coeur de la…
ven 3 Nov 2023
La consommation d'éclairage peut avoir un gros impact à la fois sur la facture d'électricité et sur l’environnement. Il est donc important de minimiser les dépenses, notamment via l’utilisation d’ampoules économes en énergie. Par ailleurs, d’autres démarches comme le choix…
lun 6 Sep 2021
L’arrêt des dernières activités d’exploitation minière de l’uranium sur le sol français date de 2001.  Les anciens sites miniers font aujourd’hui l’objet d’un suivi et d’une surveillance environnementale poussés, menés par Orano sous le contrôle de l’Etat, et en lien…
lun 27 Nov 2023
Le gouvernement fait de la sobriété énergétique une de ses grandes priorités. La ministre de la Transition écologique, Agnès Pannier-Runacher, qui s'était félicitée des efforts des Français tout en négligeant la réalité de leur vie quotidienne, vient d'annoncer une expérimentation…

COMMENTAIRES

  • La transition énergétique se fera en économisant l’énergie : productions locales même modestes, toitures solaires partout où c’est possible autant en production d’eau chaude qu’en électricité, isolation thermique renforcée des immeubles d’habitation collectifs et individuels, des bâtiments industriels et de commerce ainsi que des locaux administratifs, réduction de l’éclairage public au minimum dans les villes comme dans les campagnes, réduction des déplacements inutiles, fer-routage et transports collectifs renforcés.
    Des nouveaux types d’éoliennes dorment dans les cartons faute de financement pour réaliser un prototype.
    Il faut développer les énergies intellectuelles en leur apportant le soutien financier de départ.
    La recherche et l’initiative ne sont pas seulement l’apanage des grandes écoles.

    Répondre
  • Quelle utopie ! Qui paiera tous ces travaux et ces sources d’énergies très peu performantes telles que l’éolien ou le photovoltaïques ? Ces mêmes énergies sont très peu adaptées à la demande et nécessitent une régulation à base d’énergies fossiles et hydroélectrique limitée. Une économie dydamique et plus d’emplois exige de disposer d’ énergies abondantes et peu coûteuses; c’est à peu près partout la même recette.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.