RWE change de stratégie pour la transition énergétique - L'EnerGeek

RWE change de stratégie pour la transition énergétique

RWEA la suite d’une dépréciation massive de ses actifs, l’énergéticien allemand a décidé de revoir sa stratégie. Pour faire face à la transition énergétique, RWE a opté pour une scission de ses activités. Une orientation finalement validée vendredi 11 décembre par le conseil de surveillance de l’entreprise.

Après E.ON, c’est au tour de RWE de réagir à la nouvelle donne énergétique en Allemagne. Son concurrent avait annoncé en 2014 le transfert de ses centrales thermiques et nucléaires à une nouvelle entité. A l’inverse, « RWE va transférer ses opérations liées aux énergies renouvelables, aux réseaux et à la distribution en Allemagne et à l’étranger à une nouvelle filiale et l’introduire sur le marché action (…) probablement fin 2016 » avait indiqué le groupe au début du mois.

Cette stratégie a été officiellement actée par le conseil de surveillance du vendredi 13 décembre dernier. A l’issue de la réunion, le président du directoire, Peter Terium, résumait ainsi : « cette décision montre clairement que nous avons trouvé notre réponse à la transformation de notre système énergétique ». La future entité devrait être dotée de 40 milliards d’euros alors que le communiqué précise qu’elle ne provoquera aucune suppression de poste.

En revanche, la sortie du charbon aura probablement une incidence sur l’emploi. En 2014, le journal Le Monde estimait ainsi que le groupe devrait alors supprimer 1 emploi sur 10, soit 6 700 postes au total, dont 4 700 en Allemagne…

Rédigé par : jacques-mirat

Avatar
ven 25 Nov 2016
Plus gros consommateur d’énergie en France, le secteur du bâtiment fait l’objet d’une attention particulière de la part des pouvoirs publics qui souhaitent réduire son impact environnemental en l’inscrivant dans une démarche de développement durable. Deuxième source d’émissions de gaz…
sam 20 Août 2016
D’après le Commissariat Général au Développement Durable (CGDD), le rythme de développement des énergies renouvelables en France serait « insuffisant ». En effet, alors que le pays ambitionne d’atteindre 23% d’ENR dans son mix énergétique en 2020, les dernières statistiques publiées au…
sam 26 Déc 2015
La banque allemande de développement (KfW) vient d’octroyer un prêt de 27 millions d’euros (18 milliards de Francs CFA) au Sénégal pour développer l’énergie solaire. Grâce à cet investissement, le pays produira plusieurs mégawatts d’énergie pour un développement durable, conforme…
lun 11 Déc 2017
A l'heure où s'ouvre le One Planet Summit à Boulogne-Billancourt, la lutte contre le changement climatique et la transition énergétique nécessitent de plus en plus d'investissements en faveur du climat. Mais selon le groupe de réflexion I4CE émanant de la…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.