Hinkley Point : feu vert pour le nucléaire en Angleterre - L'EnerGeek

Hinkley Point : feu vert pour le nucléaire en Angleterre

HinkleyPointPour la première fois depuis 1995, des centrales nucléaires vont pouvoir être construites en Angleterre. En présence du Premier ministre britannique, David Cameron, et du président chinois, Xi Jinping, EDF et CGN ont signé un accord historique de partenariat.

Mercredi 21 octobre restera incontestablement une date marquante pour le secteur de l’énergie en Grande Bretagne. En effet, un contrat de 18 milliards de livres (25 milliards d’euros) a été signé par le géant français de l’électricité, EDF, et son homologue chinois, CGN. Comme le précise le journal Les Echos, c’est « le plus gros investissement étranger de l’histoire » du pays. Les travaux de construction des deux EPR commenceront dans les prochaines semaines et s’achèveront en 2025.

Finalement, l’énergéticien français détient 66,5% du projet d’Hinkley Point, tandis que l’industriel chinois s’est engagé sur les 33,5% restant. Parmi les partenaires retenus pour mener à bien les opérations, on peut notamment citer Areva, Alstom et Bouygues.

Selon le président de la filiale britannique d’EDF, Vincent Rivaz, la construction de deux autres EPR est par ailleurs prévue à Sizwell, « dans trois ou quatre ans ». Enfin, les deux spécialistes du nucléaire vont également collaborer sur un chantier à l’est de Londres. Cette dernière centrale utilisera la technologie chinoise Hualong, dès qu’elle aura obtenu la certification des autorités britanniques.

Rédigé par : jacques-mirat

Avatar
ven 20 Juin 2014
Après de longs mois consacrés à sa rédaction et de nombreux débats quant à sa consistance, le projet de loi sur la transition énergétique française a enfin été dévoilé. La Ministre de l'Écologie Ségolène Royal en a présenté les grandes…
mer 14 Déc 2022
Le Premier ministre ukrainien, Denys Chmygal, a annoncé ce 12 décembre 2022 que l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA) allait déployer des missions afin de « sécuriser » les cinq centrales nucléaires d’Ukraine, y compris celle de Zaporijjia, occupée par l’armée russe…
lun 11 Fév 2013
L’été dernier, les réacteurs nucléaires belges de Doel 3 et Tihange 2 ont été arrêtés suite à la détection de microfissures sur les cuves de leurs réacteurs. Dans le cadre d’une coopération internationale, l’autorité fédérale de sûreté nucléaire belge (AFCN)…
mar 4 Fév 2014
Le secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN) a annoncé, lundi 3 février, dans un document d’une centaine de pages que la France a élaboré un nouveau plan de réponse à un accident nucléaire ou radiologique…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.