Les précisions sur le sauvetage d'Areva - L'EnerGeek

Les précisions sur le sauvetage d’Areva

Areva_Logo.svgAprès le naufrage économique d’Areva, l’Etat compte injecter entre 2,5 et 3 milliards d’euros dans ses caisses. Parallèlement, EDF est en train de prendre le contrôle d’Areva NP, la branche qui rassemble les activités de construction et de service aux réacteurs du géant tricolore. De son côté, le gouvernement serait également à la recherche d’un partenaire asiatique afin d’assurer définitivement le sauvetage du groupe industriel.

Au mois de juillet, on apprenait que l’équipe de France du nucléaire allait connaître une profonde restructuration. D’après une source gouvernementale, proche de Manuel Valls lors de son voyage au Japon et de sa rencontre avec le premier Ministre Shinzo Abe, EDF pourrait ainsi détenir 51% de l’entité et laisser 33% à des partenaires asiatiques.

Début octobre, l’avenir d’Areva semble donc finalement se préciser. Plusieurs responsables proches du dossier évoquaient la participation du japonais Mitsubishi Heavy Industries ou de certaines compagnies chinoises telles que CGN et CNNC. Pour tenter d’orienter le nouveau partenariat du fleuron tricolore, de nombreux experts expliquent que « la Chine est le premier marché du nucléaire ».

Toutefois, les avancées sur ce dossier sont loin de satisfaire tous les principaux concernés. Pour preuve, après leur rencontre avec le ministre de l’économie Emmanuel Macron, les syndicats d’Areva redoutent la suppression de 6 000 emplois, dont 3 000 à 4 000 en France. Quelle que soit l’issue du dialogue social, Areva devrait avoir besoin d’au moins 7 milliards d’euros à l’horizon 2017.

 

Rédigé par : jacques-mirat

Avatar
ven 15 Nov 2013
Le projet Cigéo consiste en la construction d’un futur centre de stockage pour les déchets radioactifs français à 500 mètres sous terre, à la limite de la Meuse et de la Haute-Marne. La faisabilité de ce type de stockage pour…
jeu 12 Fév 2015
Les nouvelles exigences de l'ASN (l'Autorité de sûreté nucléaire) en matière de sûreté des installations nucléaires sont entrées en vigueur en début d'année et imposent désormais aux fabricants de produire plus de justifications et de démonstrations quant à la conformité des équipements…
mar 28 Oct 2014
Les opérations de nettoyage se poursuivent sur le site japonais de Fukushima. La compagnie Tepco (Tokyo Electric Power) a annoncé le mercredi 22 octobre dernier avoir entamé les opérations de retrait du toit provisoire apposé sur le réacteur 1. Cette…
jeu 31 Jan 2013
Actuellement à l’arrêt suite à la catastrophe de Fukushima, la centrale japonaise de Kashiwazaki-Kariwa est la plus puissante installation nucléaire du monde (7.965 MW). Conformément à la volonté du gouvernement nippon, elle devrait être relancée après la réalisation de travaux de…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.