Wattway : et si la route de demain était solaire ? - L'EnerGeek

Wattway : et si la route de demain était solaire ?

route_solaire_photo_colasTransformer les milliers de routes qui jalonnent le territoire français en autant de centrales de production électrique, c’est l’ambition de la société Colas, filiale du groupe Bouygues, qui a dévoilé mardi 13 octobre, à l’occasion du salon world efficiency de Paris, sa dernière innovation technologique. Un revêtement routier photovoltaïque unique au monde baptisé Wattway et permettant de capter l’énergie solaire sans entraver la circulation.

Un revêtement routier solaire innovant

Pensée et conçue par la société française Colas, spécialisée dans les infrastructures de transport, en collaboration avec l’Institut National de l’Energie Solaire (Ines), cette innovation aura nécessité plus de cinq années de recherche et se présente désormais sous forme de dalles directement applicables sur la chaussée.

Ces dalles comprennent des cellules photovoltaïques enrobées dans un substrat multicouche suffisamment translucides pour laisser passer la lumière du soleil et suffisamment résistantes pour supporter la circulation des poids lourds. Connectées à un boîtier latéral en sous-face intégrant les composants de sûreté électrique, les dalles sont adaptables aux routes du monde entier et ne nécessitent aucun travail de génie civil pour être installées.

Selon les ingénieurs du groupe Colas, une portion de route équipée de ces dalles ne nécessiterait pas plus d’entretien qu’une voirie traditionnelle et durerait entre 15 et 20 ans.

Très fin (quelques millimètres d’épaisseur seulement) et à la fois résistant et antidérapant, ce revêtement permet alors de conférer une nouvelle fonction de production d’électricité propre et renouvelable à la route, sans pour autant influer sur sa fonction première de support à la mobilité.

Des perspectives de développement considérables

En terme de capacité de production, les premières expérimentations encadrées par l’Ademe sont des plus prometteuses. 20 m² de chaussée Wattway suffiraient à approvisionner un foyer en électricité (hors chauffage), et 1 km linéaire de route équipée permettrait d’éclairer une ville de 5.000 habitants.

“Si on recouvrait un quart des routes, on assurerait l’indépendance énergétique de la France. En dotant 2,5% des surfaces d’un tel revêtement solaire, on couvrirait déjà 10% des besoins. Cela montre l’enjeu derrière ce projet”, assure Hervé Le Bouc, président de Colas.

Dans les régions isolées tout d’abord, où la faible densité de population rend les coûts de raccordement au réseau électrique prohibitifs, la route solaire Wattway permettrait de créer des infrastructures de production d’énergie locales et pérennes, en circuit court. A la différence des fermes solaires, la route n’entre pas ici en concurrence avec les terres agricoles ou les paysages naturels.

Dans les zones urbaines, cette technologie apporterait une énergie renouvelable au plus près des lieux où la consommation d’électricité est la plus élevée et où la demande est en croissance constante. Le dispositif pourrait servir notamment à alimenter les éclairages publics, les panneaux lumineux de signalisation, les tramways ou les véhicules électriques par système d’induction.

“Notre procédé Wattway est aujourd’hui sans équivalent dans le monde. La route solaire participe au défi de la transition énergétique et constitue une brique essentielle de la smart city”, ajoute Hervé Le Bouc.

Encore en phase de test actuellement, ce dispositif devrait être commercialisé dès 2016 et pourrait équiper, selon les objectifs de développement du groupe, plus d’un million de mètres carrés de route à l’horizon 2020.

Crédits photo : Colas

Rédigé par : livingston-thomas

Avatar
mar 4 Juil 2017
Si la transition énergétique concerne les pays et les grandes entreprises, elle est aussi l’affaire des particuliers. Pourtant, malgré les campagnes de sensibilisation lancées ces dernières années pour investir dans la rénovation énergétique des habitats, les particuliers ont encore beaucoup…
lun 31 Mar 2014
La société OpenHydro, détenu majoritairement par DCNS, enregistre un nouveau succès pour son hydrolienne qui, en France, est testée par EDF sur le site de Paimpol-Bréhat. Deux de ses machines vont être installées dans la baie de Fundy, au Canada.…
lun 3 Avr 2017
Déjà présent en France pour la fourniture de gaz et d'électricité (aux entreprises et collectivités), le groupe Eni a annoncé mardi 28 mars 2017 son intention de vendre de l'électricité sur le marché des particuliers. L'italien considère en effet le…
lun 24 Déc 2018
Utilisée notamment dans les secteurs de l’agroalimentaire, des cosmétiques et des carburants, l’huile de palme a mauvaise presse. Avec les besoins croissants de ce type d’huile au niveau mondial, les plantations de palmiers à huile sont accusées de contribuer à…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.