Europlasma : la centrale Cho Power en progrès subit un contretemps - L'EnerGeek

Europlasma : la centrale Cho Power en progrès subit un contretemps

CHO power - EuroplasmaLe projet CHO Morcenx  dans les Landes mené par Chopex, filiale du groupe Europlasma spécialisé dans les énergies propres et dont nous vous avons déjà fait suivre l’évolution dans plusieurs articles antérieurs, présente à ce jour un bilan très encourageant, mais subit encore des retards. Cette fois-ci, alors que le principe semble être maîtrisé et commence à faire ses preuves, la défaillance est due à un équipement périphérique, un transformateur électrique couplé au redresseur qui a contraint à l’arrêt complet du fonctionnement de l’installation.

Rappelons brièvement le principe Cho Power. La centrale de Morcenx, unique au monde, utilise une technologie connue de longue date mais difficile à maîtriser : la gazéification qui est ici optimisée par l’utilisation du plasma. Concrètement, l’usine utilise des déchets qu’elle soumet à de très hautes températures (de 400 à 1200 degrés) dans un environnement peu oxygéné. Les déchets sont alors directement transformés en gaz par pyrolyse et sans phénomène de combustion. Le gaz de synthèse ainsi formé est ensuite acheminé dans des moteurs à gaz afin d’actionner les turbines qui produisent l’électricité. Très difficile à maîtriser notamment à cause des températures élevées du gaz de synthèse, ce procédé a l’avantage de rejeter très peu de fumées et de dioxyde de carbone, en plus d’être renouvelable.

En raison de sa complexité technique, le projet avait rencontré à plusieurs reprises des difficultés dans la gestion du procédé, générant des retards dans sa qualification finale. Finalement, en juin 2015, la centrale a pu fonctionner à plein régime et a ainsi démontré sa capacité à atteindre ses performances maximales. Le projet a donc répondu favorablement aux exigences : une injection de déchets ou de biomasse supérieure à 8 mégatonnes par heure et une puissance par turbine supérieure à 6MWe. Le seuil obligatoire des 10 MWe lorsque tous les moteurs seront installés a donc été largement atteint.

Malheureusement, un dysfonctionnement sur un transformateur électrique a forcé la centrale à interrompre le protocole FAR (Acceptation Finale avec Réserves), une phase de tests qu’elle était en train de passer et qui sera reprise en septembre lorsque, avec l’aide du fournisseur du matériel mis en cause, le dysfonctionnement aura été compris et réglé. Dans une situation financière délicate, la direction d’Europlasma affirme de son côté faire le nécessaire pour “minimiser ou neutraliser les impacts de ce retard sur la trésorerie” et poursuit le projet CHO Tiper, la petite sœur de CHO Morcenx dont le groupe cherche à obtenir les dernières autorisations avant son lancement par sa filiale Cho Power.

Crédit photo : Cho Power

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 12 Sep 2016
Tandis que l'Amérique latine est la région du monde où l'énergie renouvelable se développe le plus rapidement, le Chili, gros producteur d'énergie solaire, participe aujourd'hui pleinement de cette croissance exponentielle. Le pays a vu son nombre d'installations renouvelables augmenter considérablement…
François de Rugy a présenté sa démission au Premier ministre mardi 16 juillet 2019 dans l'après-midi. Depuis une semaine, le ministre de la Transition écologique et solidaire était la cible d'une série de polémiques autour de ses dépenses personnelles. Des…
jeu 16 Juin 2016
D’après la revue Bloomberg, le monde se prépare à entrer dans "l’âge d’or" des énergies renouvelables. Pour permettre cette « transformation fondamental du système électrique », les analystes de Bloomberg New Energy Finance estiment à 7 800 milliards de dollars les investissements nécessaires. (suite…)
mar 7 Mar 2017
Alors que la première phase réservée au dépôt des candidatures s'achevait lundi 6 mars, après une rallonge de quelques jours octroyée par le gouvernement, le consortium composé du groupe français Engie et de son partenaire portugais EDP Renewables a finalement…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.