Marché du nucléaire tchèque : EDF dans la course ? - L'EnerGeek

Marché du nucléaire tchèque : EDF dans la course ?

Laurent_Fabius_République_tchèque_photo_BChapiron_France_DiplomatieSelon les déclarations du ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius, le groupe EDF envisage de soumettre sa candidature à l’éventuel appel d’offres pour la construction de réacteurs nucléaires en République tchèque. Si le dossier est encore incertain, le gouvernement français compte sur ses bonnes relations diplomatiques avec Prague et sur une vision partagée de la transition énergétique.

En visite à Prague dimanche et lundi derniers, le chef de la diplomatie française a rencontré le Premier ministre Bohuslav Sobotka afin d’évoquer les grands problèmes internationaux ainsi que les relations diplomatiques et commerciales entre deux pays. Parmi les dossiers évoqués, une future collaboration dans le domaine du nucléaire pourrait être à l’ordre du jour en cas d’appel d’offres de la République tchèque.

Le gouvernement tchèque a en effet approuvé récemment un plan énergétique à long terme destiné à augmenter la production d’énergie nucléaire. Un appel d’offres à l’international pourrait être lancé dans ce cadre comprenant la construction du 2 à 4 réacteurs supplémentaires sur les sites des centrales de Temelin et du Dukovany.

Un futur marché sur lequel le groupe électronucléaire français EDF envisagerait de se positionner. “Le moment venu (je ne sais pas exactement quand ce sera) la France sera candidate. Entre-temps nous avons réorganisé notre système autour d’EDF, qui est le premier électricien mondial, avec l’appui d’Areva. La proposition que nous ferons sera certainement intéressante, parce qu’elle comprendra l’ensemble du cycle : la conception, la formation, la réalisation et éventuellement le retraitement“, expliquait Laurent Fabius lors d’une interview à Radio Prague.

Ce sera, je pense, la seule proposition européenne et on sait que dans le domaine du nucléaire la France est parmi les meilleures nations du monde” a conclu optimiste le ministre.

Pour rappel, la République Tchèque, contrairement à certains pays européens comme l’Allemagne et l’Autriche qui ont choisi de renoncer à l’atome plutôt qu’aux énergies fossiles, souhaite développer davantage l’énergie nucléaire. Elle voit en cette énergie décarbonée un moyen d’accompagner le développement lent et progressif des énergies renouvelables tout en évitant un recours massif aux combustibles fossiles. Peu ou prou la vision du gouvernement français …

Selon une sa feuille de route énergétique, la République Tchèque, qui dépend encore à plus de 50% des fossiles, vise un mix électrique décarboné à 75% d’ici 2040. Il devrait comprendre entre 46% et 58% de nucléaire.

Crédits photo : France Diplomatie (MAEDI/B. Chapiron)

Rédigé par : livingston-thomas

Avatar
ven 24 Août 2018
À l’état naturel, l’uranium est un métal lourd faiblement radioactif qui ne peut pas servir de combustible pour une centrale nucléaire. Il doit donc être préalablement enrichi. Focus sur les différentes technologies qui permettent ce processus et sur les principaux…
mer 20 Juil 2016
L’entreprise Réseau de transport d'électricité (RTE) vient de publier un aperçu sur les résultats de l’énergie électrique en juin. D’après le document, la légère baisse de la production nucléaire a été compensée le mois dernier par une production hydraulique record, permettant…
mar 11 Mar 2014
Un tsunami, 16.000 morts, 1.656 disparus, des villes détruites, des rivages dévastés, un accident nucléaire, une population traumatisée… Les conséquences du séisme de magnitude 9 qui s’est produit, le 11 mars 2011, à 130 km au large du Japon ont…
ven 16 Juin 2017
A l’arrêt depuis le mois de février dernier dans le cadre de sa troisième visite décennale, le premier réacteur de la centrale nucléaire de Saint-Alban, en Isère, bénéficie d’un programme de maintenance et de modernisation complet prévu dans le cadre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.