Production nucléaire : la Chine va entrer dans le trio de tête mondial - L'EnerGeek

Production nucléaire : la Chine va entrer dans le trio de tête mondial

centrale_nucléaire_Grafenrheinfeld_photo_Rainer_LippertLa Chine devrait devenir le troisième plus grand pays producteur d’énergie nucléaire au monde d’ici 2017. Elle devrait dépasser la Corée du Sud et la Russie en matière de production nucléaire d’ici la fin 2015. Selon un communiqué de l’Agence internationale de l’énergie (AIE) l’empire du milieu devrait se placer devant le Japon, aux alentours de 2017, lui conférant ainsi, une place sur le podium juste derrière les Etats-Unis et la France.

Depuis l’an dernier, le gouvernement chinois s’est fixé comme objectif d’augmenter la part des combustibles non fossiles dans sa consommation d’énergie de 15% d’ici 2020 pour lutter contre le changement climatique. Cet objectif entre dans le cadre du Plan national de la Chine pour le changement climatique, s’étendant sur la période 2014-2020. “Pour aider à atteindre cet objectif, la Chine prévoit d’augmenter sa capacité nucléaire à 58 gigawatts (GW) et d’avoir 30 GW de capacité en construction d’ici 2020”, a déclaré l’AIE.

Selon l’Agence mondiale du nucléaire (AMN), la Chine continentale compte actuellement 26 réacteurs nucléaires en fonctionnement, et 24 autres sont en construction. Le gouvernement prévoit de continuer à développer sa capacité nucléaire au-delà de 2020, avec l’objectif de 150 GW de capacité d’ici 2030, et encore plus en 2050. Le pays essaye de développer des alternatives aux énergies carbonées, et compte donc sur le nucléaire pour y parvenir. De fait, la Chine souhaite réduire la pollution de son air. La Banque mondiale estime la perte économique due à la pollution à près de 6% du PIB chinois.

La Chine envisage d’être autonome dans toute la chaîne d’approvisionnement du nucléaire. Elle désire constituer des réserves stratégiques et commerciales grâce à l’achat d’uranium à l’étranger et continuer à développer sa production nationale en Mongolie intérieure (nord de la Chine centrale) et dans le Xinjiang (nord-ouest de la Chine). Des installations de retraitement du combustible devraient entrer en service d’ici 2017.

Actuellement, la totalité des équipements nucléaires chinois est importée, mais le pays est en train de concevoir ses propres réacteurs à eau pressurisée (CAP1400), grâce à un échange de savoir-faire avec Westinghouse aux États-Unis. La Chine tire également de l’expérience de sa collaboration avec les entreprises françaises du nucléaire (EDF, Areva)  qui pilotent la construction du réacteur EPR de Taishan. En outre, dans le cadre de son programme d’expansion nucléaire, la Chine a signé des accords avec plusieurs pays (Roumanie, Argentine, Turquie et Afrique du Sud), en 2014, pour financer la construction de nouveaux réacteurs nucléaires.

Une grande partie de la capacité nucléaire du pays est située le long de la côte est. L’accident nucléaire de Fukushima au Japon a toutefois incité le gouvernement à établir de nouvelles centrales nucléaires dans les terres afin d’éviter tout risque de tsunami destructeur.

En 2012, le pays a généré 4 994 TWh d’électricité, dont 3 785 TWh provenaient du charbon, 872 TWh de l’hydroélectricité, 147 TWh de sources renouvelables non-hydroélectriques, et seulement 97 TWh de l’énergie nucléaire.

Samuel BEDIN

Crédits photo : Rainer Lippert

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 12 Fév 2015
Le Premier ministre de l'État d'Australie-Méridionale a relancé le débat sur l'énergie nucléaire dimanche 8 février, en annonçant la constitution d'une Commission Royale en charge d'enquêter sur les coûts et les avantages de l'éventuelle utilisation de l'atome dans le mix…
mer 22 Oct 2014
Le plan de secours organisé par le gouvernement belge et l'énergéticien Electrabel s'est concrétisé cette semaine avec le redémarrage progressif du premier réacteur de la centrale nucléaire de Tihange. Ce redémarrage anticipé avait été décidé afin de combler le déficit…
jeu 31 Mar 2016
A l’occasion du sommet mondial sur la sécurité du nucléaire, le vice-président de l'Institut de l'énergie nucléaire (NEI), Daniel Lipman, a accordé une interview au média chinois Xinhua. Alors que le président du géant asiatique sera présent à Washington pour la…
Développement des énergies renouvelables, promotion de l'efficacité énergétique ou de la rénovation thermique dans le cadre des futures réglementations RE2018 et RT2020, rôle de l'énergie nucléaire dans la transition énergétique... Toutes ces questions qui façonneront notre système énergétique de demain,…

COMMENTAIRES

  • Curieux cette prolifération d’articles sur le nucléaire. Manque d’informations, manque de travail d’investigation journalistique ?

    En 2012, la Chine a produit autant d’électricité éolienne que nucléaire. En 2013 elle a produit 26% en éolien (141 TWh) qu’en nucléaire (112 TWh). En 2014, de même : 158 TWh en éolien et 126 TWh en nucléaire.

    La Chine est le premier producteur mondial d’électricité devant les Etats-Unis qu’elle a dépassé en 2011, avec en 2014 5.650 TWh contre 4.300 TWh.

    La Chine est le premier producteur d’électricité hydraulique, loin devant le Canada et le Brésil.

    La Chine est le second producteur d’électricité éolienne (158 TWh) derrière les Etats-Unis (184 TWh).

    La Chine est le second producteur d’électricité solaire (29 TWh) derrière l’Allemagne (35 TWh).

    Ce sont les statistiques les plus récentes, celles pour l’année 2014.

    Répondre
  • A cause des retards accumulés, la Chine ne risque pas de disposer de 58 GW de nucléaire en 2020.

    Avec les réacteurs actuels et ceux en construction, cela ne ferait que 46,7 GW en 2020, à supposer que tous les réacteurs en construction soient mis en service d’ici 2020.

    Pour atteindre 58 GW en 2020, il faudrait lancer la construction de onze réacteurs de 1.000 MW chacun d’ici la fin de l’année (en 5 mois) et les terminer en cinq ans.

    Tout cela est irréalisable.

    A lire aussi : http://energeia.voila.net/nucle/nucle_service_2015.htm

    pour quelques informations complémentaires, qui doivent pourtant être décalées compte tenu des nouveaux retards annoncés dans tous les pays.

    Informez-vous mieux et ayez un peu plus de réserve face aux annonces et autres communiqués de presse.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.