Maintenance nucléaire : Oreka lance une deuxième version de son logiciel - L'EnerGeek

Maintenance nucléaire : Oreka lance une deuxième version de son logiciel

demplus-for-nuclear_creditphoto_oreka-solutionsLa société gardoise Oreka Solutions a dévoilé mardi 9 juin à Paris une deuxième version de son logiciel DEMplus, une solution novatrice destinée à optimiser la maintenance des centrales nucléaires.

Jeune entreprise de cinq ans, Oreka a lancé en octobre 2013 son logiciel de simulation 3D visant à maîtriser les projets de démantèlement des installations nucléaires les plus anciennes. Deux ans plus tard, elle lance une seconde version de DEMplus, dont le champ d’application s’ouvre aux opérations de grand carénage destinées à prolonger la durée de vie des centrales nucléaires.

Concrètement, le logiciel permet d’importer des maquettes 3D des sites nucléaires et de calculer le coût, la durée, ou encore les déchets générés par les potentielles opérations de maintenance ou de démantèlement. Oreka affirme que son logiciel permet ainsi d’économiser entre 15 et 20% du coût de ces opérations.

“L’augmentation de la durée de vie des centrales nucléaires a été actée par le projet de loi relatif à la transition énergétique pour la croissance verte, explique Luc Ardellier, PDG d’Oreka Solutions. EDF parle de budgets de l’ordre de 55 milliards d’euros pour son parc de réacteurs sur une quinzaine d’années. D’autant que depuis Fukushima, des travaux doivent également être réalisés pour renforcer leur niveau de sûreté. Et chaque journée d’arrêt d’un réacteur représente un manque à gagner de l’ordre du million d’euros… Notre plate-forme permet une approche globale et optimale, prenant en compte la durée de l’opération, l’aspect financier et l’aspect risque”.

Oreka a finalisé, au mois d’avril, une deuxième levée de fonds auprès de partenaires tels que la Banque populaire, le Commissariat à l’énergie atomique et Areva pour un montant total de 475.000 euros. Son objectif ? Étendre ses solutions au démantèlement d’autres industries. En attendant, l’entreprise espère convaincre les entreprises qui ont utilisé la première version de son logiciel. Pour la deuxième version, son PDG indique viser “entre 500 et 1.000 utilisateurs supplémentaires” sur le marché français.

Rédigé par : Fabien Maout

Avatar
ven 27 Sep 2019
Le 23 septembre 2019 se tenait à Berlin la seconde assemblée parlementaire franco-allemande. L'occasion pour les députés des deux pays d'aborder la question de la transition énergétique. Mais en la matière, l'objectif de convergence des positions reste difficile à atteindre.…
mer 19 Juil 2017
L’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a présenté dans un rapport officiel publié mercredi 12 juillet 2017, ses appréciations concernant l’état de la sûreté et de la radioprotection au sein du parc nucléaire français. Le gendarme de la filière, en charge…
mar 17 Avr 2018
Planifiée par l'Etat entre fin 2018 et début 2019 pour correspondre avec l'entrée en service de l'EPR de Flamanville dans la Manche, la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim ne semble plus faire aucun doute pour le gouvernement qui…
jeu 11 Mai 2017
Source d'énergie quasi inépuisable, la fusion nucléaire alimente la recherche technologique depuis de nombreuses années. Si les progrès sont lents et les programmes de recherche fastidieux, de récentes découvertes ont fait naître l'espoir d'un premier réacteur opérationnel dans moins d'une…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.