Maintenance nucléaire : Oreka lance une deuxième version de son logiciel - L'EnerGeek

Maintenance nucléaire : Oreka lance une deuxième version de son logiciel

demplus-for-nuclear_creditphoto_oreka-solutionsLa société gardoise Oreka Solutions a dévoilé mardi 9 juin à Paris une deuxième version de son logiciel DEMplus, une solution novatrice destinée à optimiser la maintenance des centrales nucléaires.

Jeune entreprise de cinq ans, Oreka a lancé en octobre 2013 son logiciel de simulation 3D visant à maîtriser les projets de démantèlement des installations nucléaires les plus anciennes. Deux ans plus tard, elle lance une seconde version de DEMplus, dont le champ d’application s’ouvre aux opérations de grand carénage destinées à prolonger la durée de vie des centrales nucléaires.

Concrètement, le logiciel permet d’importer des maquettes 3D des sites nucléaires et de calculer le coût, la durée, ou encore les déchets générés par les potentielles opérations de maintenance ou de démantèlement. Oreka affirme que son logiciel permet ainsi d’économiser entre 15 et 20% du coût de ces opérations.

“L’augmentation de la durée de vie des centrales nucléaires a été actée par le projet de loi relatif à la transition énergétique pour la croissance verte, explique Luc Ardellier, PDG d’Oreka Solutions. EDF parle de budgets de l’ordre de 55 milliards d’euros pour son parc de réacteurs sur une quinzaine d’années. D’autant que depuis Fukushima, des travaux doivent également être réalisés pour renforcer leur niveau de sûreté. Et chaque journée d’arrêt d’un réacteur représente un manque à gagner de l’ordre du million d’euros… Notre plate-forme permet une approche globale et optimale, prenant en compte la durée de l’opération, l’aspect financier et l’aspect risque”.

Oreka a finalisé, au mois d’avril, une deuxième levée de fonds auprès de partenaires tels que la Banque populaire, le Commissariat à l’énergie atomique et Areva pour un montant total de 475.000 euros. Son objectif ? Étendre ses solutions au démantèlement d’autres industries. En attendant, l’entreprise espère convaincre les entreprises qui ont utilisé la première version de son logiciel. Pour la deuxième version, son PDG indique viser “entre 500 et 1.000 utilisateurs supplémentaires” sur le marché français.

Rédigé par : Fabien Maout

Avatar
jeu 13 Oct 2022
Ce 12 octobre 2022, l’historique compagnie américaine spécialisée dans le nucléaire, Westinghouse Electric, a été rachetée pour 7,9 milliards de dollars (dette comprise) par le producteur d’uranium Cameco et par la société d’investissement canadienne Brookfield Renewable Partners. Les acheteurs y…
mar 9 Août 2016
Le responsable des projets "Nouveau Nucléaire" chez EDF, Vakis Ramany, a évoqué dans une interview donnée à la revue éditée par  la Société Française de l’Energie Nucléaire (SFEN), "Revue générale nucléaire", les améliorations apportées par le numérique à la construction…
mer 13 Jan 2016
Si les réserves terrestres d'uranium sont limitées, ce combustible précieux pour la production d'énergie à l'échelle internationale est également présent en abondance dans l'eau de mer. Une réserve jusqu'à présent inexploitée faute de technologies adéquates mais qui fait l'objet d'une…
jeu 21 Avr 2016
Le Commissariat à l'Énergie Atomique et aux énergies alternatives (CEA) a annoncé au début du mois d'avril la validation du fonctionnement opérationnel de la première bobine supraconductrice qui équipera le réacteur tokamak japonais JT-60SA. Il s'agit d'une première étape vers…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.