Des informations filtrent sur la batterie domestique de Tesla - L'EnerGeek

Des informations filtrent sur la batterie domestique de Tesla

batterie domestique Tesla - photo TeslaElon Musk, le turbulent PDG de la marque d’automobiles électriques américaine Tesla, a annoncé via un tweet que le secret sur sa future batterie domestique serait levé demain, le 30 avril. Toutefois, le quotidien britannique The Guardian s’est procuré quelques informations sur ce nouveau produit de la marque. Proposées à l’achat ou à la location, ces batteries domestiques disposeraient d’une autonomie de 10 ou 15 kWh. Connectées à des panneaux photovoltaïques, ces batteries pourraient constituer une réponse partielle à l’intermittence des énergies renouvelables et permettre de maintenir allumées pendant une journée 4 à 6 ampoules en cas de coupure totale de courant.

Alors que les Etats-Unis souffrent de coupures d’électricité de plus en plus régulières en raison de l’obsolescence de leur réseau électrique, le fabricant automobile américain Tesla devrait bientôt se lancer sur un nouveau marché : celui de la batterie domestique. En effet, l’approvisionnement en électricité est pour le constructeur un enjeu important pour assurer l’attractivité de ses voitures 100% électriques.

D’après son PDG Elon Musk, Tesla devrait donner plus de détails sur son produit lors de sa présentation officielle le jeudi 30 avril 2015, mais quelques informations ont d’ores et déjà filtré.

Sa capacité tout d’abord : celle-ci devrait être de 10 ou de 15 kWh, selon le modèle choisi, ce qui permettrait respectivement d’alimenter 4 ou 6 ampoules de 100 W pendant 24 heures. Sa taille sera quant à elle équivalente à celle d’un chauffe-eau. Une version 400kWh pour les entreprises devrait également être mise sur le marché.

Deux choix devraient être proposés au consommateur qui souhaiterait s’équiper de cette batterie : la location à hauteur de 15 dollars par mois pendant 10 ans auxquels rajouteraient 1500 dollars de paiement initial, ou l’achat pour un montant de 13000 dollars (toujours d’après le quotidien britannique The Guardian). Le système a été testé auprès de 300 clients de SolarCity, un fournisseur américain de panneaux photovoltaïques.

Cette technologie est en effet particulièrement, intéressante aux Etats-Unis, où de plus en plus de foyers s’équipent de panneaux solaires. L’idée est en effet de pouvoir stocker les surplus d’énergie photovoltaïque, à grande échelle, et grâce aux smart grids, de lisser la consommation sur le réseau électrique.

tesla-storage-unit

 

 

 

 

 

 

 

 

Crédit photo : Tesla / SolarCity

 

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 1 Mar 2024
La Chine, première émettrice mondiale de gaz à effet de serre, s'est engagée à atteindre la neutralité carbone avant 2060, alignant ses ambitions sur l'Accord de Paris qui vise à limiter le réchauffement planétaire à 1,5 °C. Cette ambition nécessite…
ven 28 Avr 2023
Face aux fluctuations des prix de l'énergie, il est essentiel de bien comprendre les différentes offres d'électricité proposées par EDF pour les particuliers et les petites entreprises. En 2023, les prix edf comparés révèlent plusieurs types d'offres, dont certaines sont…
jeu 21 Mar 2024
La Cour des Comptes alerte : les dispositifs d'aide face à la crise énergétique de l'État n'ont pas été assez ciblées. Aides de l'État : elles ont été utiles mais... Depuis l'automne 2021, l'État déploie un arsenal de 25 mesures…
Le projet de parc éolien offshore à proximité de l'île d'Oléron, initié par le gouvernement en juillet 2022, en dépit de son potentiel pour la transition énergétique, rencontre une opposition ferme de la part d'acteurs locaux clés, mais fait également…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.