Des informations filtrent sur la batterie domestique de Tesla - L'EnerGeek

Des informations filtrent sur la batterie domestique de Tesla

batterie domestique Tesla - photo TeslaElon Musk, le turbulent PDG de la marque d’automobiles électriques américaine Tesla, a annoncé via un tweet que le secret sur sa future batterie domestique serait levé demain, le 30 avril. Toutefois, le quotidien britannique The Guardian s’est procuré quelques informations sur ce nouveau produit de la marque. Proposées à l’achat ou à la location, ces batteries domestiques disposeraient d’une autonomie de 10 ou 15 kWh. Connectées à des panneaux photovoltaïques, ces batteries pourraient constituer une réponse partielle à l’intermittence des énergies renouvelables et permettre de maintenir allumées pendant une journée 4 à 6 ampoules en cas de coupure totale de courant.

Alors que les Etats-Unis souffrent de coupures d’électricité de plus en plus régulières en raison de l’obsolescence de leur réseau électrique, le fabricant automobile américain Tesla devrait bientôt se lancer sur un nouveau marché : celui de la batterie domestique. En effet, l’approvisionnement en électricité est pour le constructeur un enjeu important pour assurer l’attractivité de ses voitures 100% électriques.

D’après son PDG Elon Musk, Tesla devrait donner plus de détails sur son produit lors de sa présentation officielle le jeudi 30 avril 2015, mais quelques informations ont d’ores et déjà filtré.

Sa capacité tout d’abord : celle-ci devrait être de 10 ou de 15 kWh, selon le modèle choisi, ce qui permettrait respectivement d’alimenter 4 ou 6 ampoules de 100 W pendant 24 heures. Sa taille sera quant à elle équivalente à celle d’un chauffe-eau. Une version 400kWh pour les entreprises devrait également être mise sur le marché.

Deux choix devraient être proposés au consommateur qui souhaiterait s’équiper de cette batterie : la location à hauteur de 15 dollars par mois pendant 10 ans auxquels rajouteraient 1500 dollars de paiement initial, ou l’achat pour un montant de 13000 dollars (toujours d’après le quotidien britannique The Guardian). Le système a été testé auprès de 300 clients de SolarCity, un fournisseur américain de panneaux photovoltaïques.

Cette technologie est en effet particulièrement, intéressante aux Etats-Unis, où de plus en plus de foyers s’équipent de panneaux solaires. L’idée est en effet de pouvoir stocker les surplus d’énergie photovoltaïque, à grande échelle, et grâce aux smart grids, de lisser la consommation sur le réseau électrique.

tesla-storage-unit

 

 

 

 

 

 

 

 

Crédit photo : Tesla / SolarCity

 

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 28 Août 2014
Pour la quatrième année consécutive, le groupe énergétique français EDF ouvrira les portes de son industrie lors des Journées de l'industrie électrique organisées dans le cadre de la Fête de la science prévue au mois d'octobre prochain. Une bonne occasion…
mar 28 Jan 2020
Ce mardi 28 janvier s'ouvre pour trois jours l'édition 2020 des Assises Européennes de la Transition Energétique, à Bordeaux. Autour du fil rouge « Ensemble, cultivons le pouvoir d'agir », les 3 500 participants attendus vont pouvoir échanger sur les modalités pratiques,…
sam 3 Juin 2017
Remis au goût du jour par la loi de transition énergétique pour une croissance verte, le concept d'économie circulaire entend encourager le développement des filières industrielles de recyclage à la fois prometteuses économiquement et indispensables au regard des enjeux environnementaux…
mer 19 Nov 2014
Amprion et RTE, les gestionnaires des réseaux électriques allemand et français, viennent d'annoncer la signature d'un accord sur le développement de leur coopération. Ils souhaitent ainsi améliorer l'interconnexion des réseaux électriques des deux pays et renforcer la sécurité électrique européenne.…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.