Les tarifs d'achat du photovoltaïque en baisse au 1er trimestre 2015 - L'EnerGeek

Les tarifs d’achat du photovoltaïque en baisse au 1er trimestre 2015

111022-N-OH262-322La commission de régulation de l’énergie (CRE) a annoncé le 27 janvier dernier via la publication de sa délibération, une nouvelle baisse des tarifs d’achat pour l’électricité photovoltaïque applicable du 1 janvier au 31 mars 2015. Cette diminution devrait être officialisée prochainement par un arrêté ministériel d’homologation pris conjointement par les ministres de l’Economie et de l’Energie.

En vertu de l’arrêté du 4 mars 2011 fixant les conditions d’achat de l’électricité produite par les installations utilisant l’énergie solaire, ces tarifs doivent être réévalués de manière trimestrielle en fonction du nombre de raccordements du trimestre précédent.

Selon son article 5, “la Commission de régulation de l’énergie transmet aux ministres en charge de l’énergie et de l’économie, dans un délai de sept jours à compter de la réception des bilans mentionnés à l’article 4, les valeurs des coefficients SN et VN résultant de l’application de l’annexe 1 du présent arrêté, l’indice N représentant le trimestre sur lequel portent les bilans, ainsi que les données permettant de déterminer ces valeurs”.

Ainsi, il a donc été décidé d’une baisse des tarifs d’achat pour le premier trimestre 2015 de 1,5% pour les installations intégrées au bâti (IAB) et de 2% pour l’intégration simplifiée au bâti (ISB). Une tendance basée selon le CRE sur le nombre de demandes de raccordement du dernier trimestre 2014 au cours duquel les gestionnaires du réseau ont enregistré 25,4 MW de puissance cumulée pour les installations souhaitant bénéficier du tarif IAB et 30,8 MW pour les installations souhaitant bénéficier du tarif ISB.

Le tarif d’achat IAB passe donc de 26,97 c€/kWh à 26,57 c€/kWh tandis que le tarif d’achat ISB passe quant à lui de 13,74 c€/kWh à 13,47 c€/kWh pour les exploitations comprises entre 0 et 36kW et de 13,05 c€/kWh à 12,79 c€/kWh pour les celles de 36kW à 100kW.

Rappelons ici que la ministre de l’Ecologie Ségolène Royal avait annoncé lors d’une déclaration en date du 16 janvier dernier, sa volonté de modifier prochainement les tarifs d’achat pour les ISB afin de relancer les projets. Un appel d’offres pour l’Outre-mer devrait également être publié dans les prochaines semaines.

Crédits photo : Bill Mesta

Rédigé par : livingston-thomas

Avatar
lun 1 Sep 2014
La ministre de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie, était en visite en Martinique les samedi 30 et dimanche 31 août dernier afin d'évoquer toute la place des territoires d'Outre-mer insulaires dans son projet de transition énergétique par la…
lun 7 Nov 2016
Tandis que la COP22 s’ouvre aujourd’hui à Marrakech, le Maroc apparaît comme l’un des pays ayant le plus massivement investi dans les énergies renouvelables ces dernières années. Gare toutefois à la tentation des hydrocarbures, encore assez prégnante. « La mise en…
Confrontée à l’augmentation de ses besoins énergétiques et à la nécessité de réduire ses émissions de gaz à effet de serre, l’Afrique du Sud (et l’Afrique subsaharienne dans son ensemble) tente désormais de concentrer ses efforts vers la création de…
jeu 23 Mai 2019
Le panorama des énergies renouvelables pour le premier trimestre 2019 a été publié le 21 mai 2019. Les trois premiers mois de l’année ont été très positifs, avec une production record pour l’éolien et le solaire. La France qui rééquilibre…

COMMENTAIRES

  • Le coût de production de l’électricité photovoltaïque d’un système solaire en intégration simplifiée au bâti (ISB) de 0 à 36 kWc était déjà inférieur à celui du tarif réglementé (tarif bleu). L’écart se creuse encore depuis le début janvier 2015.

    http://energeia.voila.net/solaire/solaire_tarif_bleu.htm

    C’est encore plus marqué dans le sud du pays et il est déjà intéressant de vendre seulement le surplus de sa production puisque tout ce qui peut être en autoconsommation revient moins cher que d’acheter à un fournisseur traditionnel.

    Mais il faut supprimer le tarif IAB et rétablir un niveau normal pour le tarif T5, celui qui permettrait de produire de l’électricité solaire au même coût que le vieux nucléaire d’ici trois ans, à condition de le relever de 20% pour le rendre réaliste.

    Répondre
    • Si l’on tient compte du coût du stockage, de la gestion et de l’insécurité de la disponibilité, l’autoconsommation n’est pas nécessairement plus intéressante que l’électricité achetée. Calcul à effectuer!

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.